Photographica n.6 : Photographie et modèles : le nu et ses histoires. (Avril 2023)

, ,

À propos

La photographie de nu, comme genre structurant de l'histoire de la photographie et de l'établissement de son marché, est analysée dans l'historiographie de la photographie artistique depuis les années 1990. Ce numéro de Photographica souhaite aborder la question de la photographie de nu du point de vue des modèles eux-mêmes. Dans une approche décentrée de la photographie, en considérant les modèles comme autant de co-producteurs et co-productrices volontaires ou involontaires, les articles publiés éclairent les vies, les parcours et les statuts parfois hybrides de ces modèles à travers l'histoire de la photographie en interrogeant ces positions relatives de muse, épouse ou de comédienne, participantes ou non d'une renommée qui bénéficie parfois d'une toute autre histoire. Ce numéro intitulé Photographie et modèles : le nu et ses histoires voudrait ainsi étendre l'histoire de la photographie à celle de ces modèles comme autant d'acteurs et d'actrices majeures d'une iconographie symbole de la transformation de l'image des corps, majoritairement féminins, en marchandise.


Sommaire

Margrethe Mather, Untitled [Sans titre], Abigail Solomon-Godeau.
Antonia, Antoinette. Portrait d'un modèle photographique, Raisa Rexer.
Des modèles « non-montrables » ? Les photographies de Balthus, Colette Morel.
Lucien Clergue, le photographe qui « coupait la tête » de ses modèles, Jean Deilhes.
Nudité politique, nudité artistique. Les mutations de l'épouse photographiée par Fukase Masahisa et Araki Nobuyoshi (1964-1978), Élise Voyau.
La photographie naturiste existe-t-elle ? France, 1920-1960, Jean Da Silva.
Un modèle et ses images. Les albums de Lili Grenier (1863-1936), Marie Robert.
Les Violon d'Ingres de Man Ray. Une étude comparative des différents exemplaires connus, Emmanuelle de l'Ecotais.
Aux origines de la photographie aux Philippines. Nouvelles découvertes, Noemí Espinosa.
La photopeinture en quête de définition (1860-1900). Entre art et industrie, succès bourgeois et mépris critique, Clémentine Leroy-Lemonnier.
Désanonymiser. Autour de l'exposition « Qui êtes-vous ? Retrouver les identités perdues des personnes photographiées » Marie-Ève Bouillon s'entretient avec Carine Peltier-Caroff.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Histoire de la photographie


  • Auteur(s)

    Eléonore Challine, Colette Morel, Paul-Louis Roubert

  • Éditeur

    Editions De La Sorbonne

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    27/04/2023

  • Collection

    Photographica

  • EAN

    9791035108724

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    19 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    734 g

  • Support principal

    Revue

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Eléonore Challine

  • Naissance : 1983
  • Age : 40 ans

Née en 1983, agrégée d'histoire et ancienne élève de la rue d'Ulm, Éléonore Challine est maître de conférences en histoire de la photographie à l'Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne. Une histoire contrariée. Le musée de photographie en France (1839-1945) est son premier livre.

Paul-Louis Roubert

Maître de conférence à l'université Paris 8, Paul-Louis Roubert est historien de la photographie. Il est président de la Société française de photographie.

empty