À propos

Le phénomène urbain a entamé une profonde mutation sous l'effet des potentiels de vitesse rendus possibles par les systèmes de transport et de communication à distance, et dont l'impact sur la société et ses territoires est considérable. Ces technologies ont été plébiscitées par la population, qui les utilise aujourd'hui de façon intensive.

Cet ouvrage se propose d'explorer ce qui fait la persistance de la ville contemporaine à partir de la mobilité. Les acteurs individuels et collectifs sont doués de mobilité, ils déploient des compétences assez pointues et disposent d'aptitudes imaginatives pour s'approprier des systèmes techniques qu'ils mettent au profit de projets personnels ou collectifs, voire d'entreprise.

L'ouvrage est volontairement fidèle à une posture dialectique entre développement théorique et mise en tension avec des données de recherches empiriques.

Il contribue ainsi à alimenter les débats qui traversent actuellement la recherche sur les mobility studies, la gouvernance urbaine, l'exclusion sociale, le droit à la ville, la gentrification et l'étalement urbain. Retour sur la ville se termine par la proposition de dix thèses sur la ville et l'urbain.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Géographie


  • Auteur(s)

    Vincent Kaufmann

  • Éditeur

    Presses Polytechniques Et Universitaires Romandes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    27/05/2014

  • Collection

    Metis Lyontech

  • EAN

    9782889150687

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    330 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Vincent Kaufmann

  • Naissance : 1-1-1955
  • Age : 69 ans
  • Pays : Suisse
  • Langue : Francais

Vincent Kaufmann est professeur de littérature et d'histoire des médias au MCM Institute de l'Université de St. Gall en Suisse et fondateur de l'Académie du journalisme et des médias de l'université de Neuchâtel. Il est notamment l'auteur de L'Equivoque épistolaire, Minuit, 1990 (traduit en anglais et en italien) ; Poétique des groupes littéraires, PUF, 1997 ; Guy Debord : La révolution au service de la poésie, Fayard, 2001 (traduit en anglais, allemand et coréen).

empty