Le châtiment de Prométhée et autres fariboles (préface Marcel Aymonin)

Traduit du TCHEQUE par MARLYSE POULETTE

À propos

Le Châtiment de Prométhée et autres fariboles se compose de 29 récits, écrits entre 1920 et 1938, qui réinterprètent, avec beaucoup de malice et d'intelligence, les grandes thématiques bibliques et historiques. « Je me sens plus de sympathie pour les gens que pour leurs vérités », déclare Pilate à Joseph d'Arimathie - reprenant par là le credo philosophique de Capek lui-même. Le plus récent de ces récits, « La mort d'Archimède », écrit en 1938, relate le refus du grand savant de se conformer à un monde régi par la soif de pouvoir.
« Rome sera une grande cité. Rome doit être la cité la plus puissante sur toute la surface de la terre.
- Et pourquoi donc ?
- Pour pouvoir tenir. Plus nous sommes forts, plus nous avons d'ennemis. Et c'est pourquoi nous devons être les plus forts.
- Pour ce qui est de la force... murmura Archimède, je suis un peu physicien, Lucius, et je vais te dire quelque chose. La force se fixe.
- Qu'est-ce que ça signifie ?
- C'est une sorte de loi, Lucius. Une force qui agit doit se fixer.
Plus vous serez forts, plus vous mobiliserez de vos forces ; et un jour viendra le moment où... »


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles > Nouvelles


  • Auteur(s)

    Karel Capek

  • Traducteur

    MARLYSE POULETTE

  • Éditeur

    Noir Sur Blanc

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    17/09/2020

  • Collection

    La Bibliotheque De Dimitri

  • EAN

    9782882506016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    184 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    314 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Karel Capek

  • Naissance : 1-1-1890
  • Décès :1-1-1938 (Mort il y a 86 ans à l'âge de 48 ans)

Après des études à Hradec Kralové, Brno, Berlin et Paris, Karel Capek (1890-1938) obtient son doctorat de philosophie à Prague en 1915. Auteur et metteur en scène pour le théâtre municipal de Prague-Vinohrady, Capek compose ses premiers recueils de récits avec son frère Josef. En 1920, il écrit R.U.R , - Rossum's Universal Robots. C'est dans ce titre que le monde voit pour la première fois apparaître le mot robot (« travailleur » en tchèque). En 1922, c'est La fabrique d'absolu, qui annonce presque simultanément avec H.G. Wells - qui signait, quelques années plus tôt : La destruction libératrice - l'invention de l'énergie atomique. Son oeuvre brillante et plurielle, souvent fantaisiste, mêle la finesse philosophique au bon sens populaire, le sérieux à l'humour, l'humanisme au catastrophisme. Sa maîtrise narrative, son humour, son érudition, sa fine connaissance des hommes et de ses profondeurs troubles le rapprochent notamment de Chesterton.

empty