À propos

L'ABEILLE ET SON MIEL « fille du ciel et manne céleste ».

Industrieuse, dérobe-fleur, mignarde, suçotante ou aiguillonnante figuraient parmi les épithètes que recensait Maurice de La Porte en 1571 pour qualifier l'abeille, dans un ouvrage qui fit date. Quelque deux cent trente années plus tard, Bonaparte devenu Napoléon Ier parsèmera ses armoiries d'abeilles d'or. « Ainsi a-t-on dit quelquefois les abeilles pour l'Empire », écrira Émile Littré dans le courant du XIXe siècle. Plus tard encore, en 1901, Maurice Maeterlinck affirmera, avec un lyrisme flamboyant, que les abeilles « sont l'âme de l'été, l'horloge des minutes d'abondance, l'aile diligente des parfums qui s'élancent, l'intelligence des rayons qui planent, le murmure des clartés qui tressaillent, le chant de l'atmosphère qui s'étire et se repose ».
Quant au miel, qu'il soit l'instrument d'un atroce supplice (le cyphonisme) ou bien qu'il soit subtil, suave, profitable, rosineux ou plus simplement délicieux, il a également charrié derrière lui les croyances, les savoirs et les représentations des époques successives.
L'ouvrage, en proverbes, dictons, expressions et citations abonde, et les illustrations y sont légion.



Rayons : Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation > Dictionnaires de français > Dictionnaires de langage

  • EAN

    9782745328649

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    10.6 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    118 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty