À propos

Un texte phare sur l'enfermement psychiatrique.
Une réédition en poche pour redécouvrir un texte emblématique des années 1970 sur l'internement psychiatrique des femmes.
Marie-Anne Le Rozick, alias Emma Santos, décrit avec force son parcours douloureux, son désir d'enfant irréalisable et la violence de l'internement en asile psychiatrique. Dans un style incandescent, elle revient sur sa rupture amoureuse, empreinte de domination masculine et de violence ainsi que sur sa naissance à l'écriture.
Ses écrits où convergent langage et matière charnelle, explorent des thématiques taboues pour l'époque, comme l'avortement, et sont rejetés par de nombreux éditeurs. Elle s'accroche pourtant à ses textes - l'écriture est une voie d'émancipation et sa bouée de sauvetage - qui font exploser les poncifs autour de la « folie », quitte à tuer Emma S., nom d'emprunt donné par son ex-mari.
Les éditions des femmes-Antoinette Fouque poursuivent, avec la réédition de J'ai tué Emma S. en poche et celle de La Malcastrée en 2022, leur travail éditorial autour de l'oeuvre d'Emma Santos, écrivaine majeure dont les écrits emblématiques et poignants sont d'une modernité éblouissante !

À cet instant où il n'est pas venu le 2 juillet 1975 au rendez-vous du psychiatre, j'ai tué Emma S., écrivaine avec un nom imposé par l'Homme, son nom à lui, femme littéraire et psychiatrique, femme de papier sur les livres et sur les dossiers médicaux, femme inventée par jeu et j'y croyais. J'ai tué Emma S. pour rechercher une femme nouvelle, une femme pas encore née, prendre mon nom de renaissance... E.S.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Emma Santos

  • Éditeur

    DES FEMMES

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    20/04/2023

  • Collection

    Des Femmes Poche

  • EAN

    9782721011695

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    56 g

  • Support principal

    Poche

Emma Santos

Emma Santos (1943-1983) a écrit sur la folie et l'univers psychiatrique des textes autobiographiques d'une très grande force. Elle est accueillie par Antoinette Fouque aux éditions Des femmes qui publie, en 1976, trois livres d'elle la même année dont, en édition de poche, "La Malcastrée", qui l'a fait connaître du grand public. Elle a interprété au théâtre le personnage de l'un de ses textes, mis en scène par Claude Régy (Théâtre de la Gaîté Lyrique, 1976-1977) publié également aux éditions Des femmes-Antoinette Fouque.

empty