Le portrait nu

À propos

Réaliser le portrait d'une personne nue, réelle et identifiée, a intéressé les artistes dès l'Antiquité. Pourtant, l'histoire de l'art a peu étudié ces images singulières. Cet ouvrage invite à porter un regard inédit sur ce grand oublié, aucune monographie ne lui ayant jamais été consacrée auparavant. Il propose, de manière synthétique et documentée, l'analyse des principales expressions d'un motif inattendu et fascinant, des Grecs à l'époque contemporaine.
Quels cadres ont permis l'émergence du portrait nu ? Pourquoi l'ouverture du portrait à la chair a-t-elle bouleversé la représentation ? mais aussi, comment la sexuation du nu a-t-elle structuré le portrait ? Et quelle place, dans cet espace, pour le corps de l'artiste ? Voilà les questions soulevées dans cet essai.



Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782350183817

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Poids

    401 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Camille Viéville

Camille Viéville, docteur en histoire de l'art contemporain, est l'auteur d'une monographie
sur Balthus et le portrait (Paris, Flammarion, 2011, préface de Jean Clair). Elle est spécialiste
de l'histoire du portrait (« Vision d'égotisme. L'autoportrait chez Balthus », Balthus 100e
anniversaire, martigny, Fondation Gianadda, 2008 ; « Genres détournés. Le portrait nu
dans la peinture féministe des années 1960-1970 », Corridor, n° 3, 2009 ; « Géographie
de la douleur. Figuration et défigurations sous Weimar », Roven, nov. 2012 ; « Balthus et
les poètes : sur un portrait oublié de Jean de Bosschère », Confluências, n° 21, déc. 2012 ;
« Pulsions. Réflexions sur le portrait de commande chez Balthus », Balthus, Rome, Villa
médicis, scuderie del Quirinale, 2015).

empty