1995 ; on n'est pas sérieux quand il y a 17 ans

1995 ; on n'est pas sérieux quand il y a 17 ans

À propos

Ce roman vise à s'assurer que la littérature trouve aussi une place dans un genre - le voyage dans le temps - et sous une forme - texte en grands caractères, illustré - peu exploitée en dehors de la littérature pour la jeunesse.
Un homme s'endort à Bruxelles en 2012 et se réveille en 1995, 17 ans plus tôt. Il découvre qu'il a toujours le même âge que « la veille » mais qu'il n'a jamais existé.
Ni sa famille, ni sa femme, ni ses amis ne le connaissent. Sa fille, qui avait 18 ans en 2012, n'est donc jamais née. Sans argent, sans papiers, il part à la recherche de sa femme, âgée de 25 ans. À travers un quotidien bien réel - pas de célébrités - le personnage évoque sa propre culture des voyages dans le temps, et leurs poncifs, et mesure les changements intervenus en 17 ans.
Max Silvermann, 45 ans, s'endort chez lui le 10 janvier 2012 et se réveille le 13 septembre 1995. Il a toujours le même âge et découvre avec angoisse qu'il n'a jamais existé pour personne, ni pour sa soeur, ni pour sa femme, Goria, qu'il se met en quête de retrouver alors qu'elle a vingt ans de moins que lui. Comment exister ? Que faire de son savoir sur le futur ? Comment subsister sans identité, sans argent, sans personne ? Comment, surtout, survivre au « deuil » de sa fille Pauline, 18 ans en 2012, jamais née en 1995 ? Le changement d'époque, du coup, est vécu sur un autre mode que celui d'usage dans les histoires de voyages dans le temps. C'est que l'époque n'a aucune importance.
Un roman illustré, dont les images n'illustrent pas le texte.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782350183244

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    204 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    401 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty