La loi de la jungle - l'agressivite chez les plantes, les animaux , les humains

À propos

Compétition pour la lumière dans la forêt, où les arbres les plus chétifs meurent étouffés par les plus forts ; conquête massive de territoires par de redoutables envahisseurs ; déploiement d'armes chimiques sophistiquées : les plantes ont mille manières de se faire la guerre. Mais nul ne dirige ces entreprises belliqueuses, car les plantes sont un monde sans chef. Les animaux s'affrontent pour la nourriture, le territoire, le partenaire sexuel ou la protection des petits. Mais, à travers l'évolution, la nature a inventé d'habiles stratagèmes visant à réguler leur agressivité ; on les voit se mettre en place et se perfectionner chez les poissons, les oiseaux et même les loups. Ils échouent malheureusement chez les rats... et les humains. En effet, nous sommes loin de nos cousins les bonobos, ces grands singes qui, fidèles
au slogan de Mai 68, font l'amour mais pas la guerre. De tout temps, les humains ont tenté de maîtriser l'agressivité qui menace si dramatiquement leur espèce, mobilisant à cette fin les philosophies, les religions, la psychologie et la sociologie. Force est de constater qu'ils n'y sont pas arrivés. Y parviendront-ils, et comment ? Peut-être en s'inspirant des modèles qu'offre la nature...


Rayons : Vie pratique & Loisirs > Nature & Plein air > Ecologie > Faits de société / Actualité


  • Auteur(s)

    Jean-marie Pelt

  • Éditeur

    Le Livre De Poche

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    15/03/2006

  • EAN

    9782253108993

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    218 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    142 g

  • Support principal

    Poche

Jean-Marie Pelt

Jean-Marie Pelt est botaniste, écologiste et pharmacologue. Il a enseigné à la Faculté de
pharmacie de Nancy et à l'université de Metz, où il a fondé l'Institut européen d'écologie. Il a
publié de très nombreux ouvrages. Son dernier livre, Heureux les simples (Flammarion,
2011) s'est vendu à plus de 15 000 exemplaires.

empty