communautarisme ?

À propos

N'est pas communautariste qui croit. Cette notion renvoie à la fois à des formes d'entresoi supposés et des revendications collectives qualifiées de particularistes ou séparatistes. Ce livre démontre à partir d'enquêtes sociologiques fouillées que ces présupposés relèvent très largement du fantasme. Non seulement les minorités ethnoraciales et les musulmans en particulier - soupçonnés généralement de communautariste - ne présentent pas des formes de sociabilité plus endogames que d'autres groupes, mais les espaces les plus homogènes socialement sont ceux des dominants, les « ghettos de riches » étant marqués par des formes d'entre-soi discrets mais efficaces.
En nous appuyant sur des études empiriques sur les liens sociaux, notamment les liens communautaires, nous montrerons que le label « communautariste » constitue avant tout un stigmate qui contraint très fortement les mobilisations des groupes minorisés en les disqualifiant via un soupçon d'illégitimité permanente qui nie leur citoyenneté. Nous insisterons sur l'exemple de la « communauté musulmane » qui n'existe ni en soi ni pour soi : elle est marquée par une forte fragmentation tout en étant façonnée par les discours stigmatisants et les jeux politiques locaux pour s'affilier des soutiens. Nous soulignerons enfin que les mobilisations collectives de la plupart des groupes accusés de communautarisme ne portent pas des demandes particularistes, mais d'abord des revendications d'égalité de droit et de traitement face aux discriminations qu'ils subissent.

Sommaire

Introduction. Définir le communautarisme ?
1. Le communautarisme n'est qu'un mot.
2. Le mythe du « repli communautaire » des descendants de l'immigration.
3. Solidarités ordinaires et liens intermédiaires : ce qu'est le lien communautaire.
4. Le communautarisme des dominants.
5. Au nom de l'égalité. Mobilisations et revendications de collectifs musulmans.
6. Fabriquer des communautés concurrentes. Le clientélisme communautaire à Marseille.
7. L'efficacité du stigmate communautariste. Logiques de disqualification dans les quartiers populaires.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Migrations / Immigration / Intégration

  • EAN

    9782130800859

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12.5 cm

Julien Talpin

Julien Talpin est chargé de recherches en science politique au CNRS
(CERAPS/UMR 8026 - Université de Lille). Ses recherches portent sur les formes
d'organisation des classes populaires, la démocratie participative et le rapport
ordinaire au politique dans les quartiers stigmatisés. Il a notamment publié Schools of
democracy. How ordinary citizens (sometimes) become competent in participatory
budgeting institutions, Colchester, ECPR Press, 2011.

empty