À propos

Parmi les oeuvres de saint-exupéry, les carnets sont une oeuvre à part.
Travail de réflexion intime à l'origine, ils n'étaient pas destinés à la publication, ni à servir de trame à de futurs romans. partant de discussions réelles avec ses amis, saint-exupéry construit une sorte de dialogue avec lui-même où se mêlent réflexions, constatations, interrogations. qu'il se révolte contre les espagnols qui saccagent leur pays ou qu'il développe sa théorie de l'égalité, saint-exupéry se fait le chantre du langage.
On retrouve dans ces pages les questions que chaque homme se pose quand il voit le monde qui l'entoure aller à vau-l'eau, dépassé par les situations qu'ont créées ses contemporains. c'est aussi la découverte de la sensibilité d'un homme curieux de tout, qui, entre l'énoncé classique d'un théorème de physique et la résolution d'un problème financier, écrivait : " je prendrai de chacun de vous tout le bien, et j'en formerai un cantique.
"



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070406128

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    186 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Antoine de Saint-Exupéry

Saint-Ex fait partie de ces écrivains dont l'oeuvre est tout entière tirée de l'expérience vécue. Né à Lyon, "Tonio" fréquente l'École Navale et les Beaux-Arts. Son service militaire le forme à l'aviation. Il entre alors dans l'aventure de la poste aérienne et y croise Guillaumet, Durat et Mermoz. Fasciné par le désert de Mauritanie, il est chef d'escale à Cap-Juby et ses randonnées le poussent à la méditation sur le sens moral de l'activité humaine. C'est là que naît Le Petit Prince. A Buenos-Aires, de 29 à 31, il vit les débuts de la liaison France-Amérique. Devenu pilote d'essai et pilote de raid, il accomplit des missions importantes, tout en exerçant des activités de journaliste pour quelques grands reportages. Combattant en 39-40, exilé ensuite aux États-Unis, il rejoint les Forces Françaises Libres en 42 et reprend l'entraînement avec le grade de commandant. Il réclame une neuvième mission qu'on finit par lui accorder. Le 31 juillet 44, il décolle de Bastia pour des photos aériennes au-dessus des Alpes. Son Lightning P38 est abattu sur le chemin du retour, aux environs de Marseille.

empty