La Decouverte

  • Terre urbaine

    Thierry Paquot

    • La decouverte
    • 7 Avril 2016

    En ce début de siècle, un constat s'impose : l'urbanisation est planétaire. Un standard de vie, plus ou moins homogène, se répand partout, avec son cortège de normes de consommation, de comportements types, de valeurs collectives et de pratiques individuelles qui déséquilibrent les écosystèmes.
    C'est cette révolution aux expressions paradoxales que Thierry Paquot explore ici sous ses multiples formes territoriales - bidonville, mégalopole, enclave résidentielle sécurisée, ville moyenne, global city, urbain diffus. L'auteur pointe les défis à relever : la « bonne » occupation des sols face à l'extension des zones urbaines et à la réduction des terres agricoles ; la « bonne » manière de se déplacer, dans un monde confronté à la pénurie probable de pétrole et à la multiplication des mobilités ordinaires (tourisme de masse, shopping, pratiques sportives.) ; la « bonne » façon d'assurer à tous un confort urbain minimal, en favorisant une décroissance raisonnée de certaines consommations ; la « bonne » gouvernance, qui exige l'invention de nouvelles pratiques démocratiques ; la « bonne » habitabilité entre soi et les autres.
    Seule une écologie existentielle respectueuse de la diversité culturelle, de l'éventail des croyances et des rites, de l'incroyable différence des temporalités qui régissent et animent la vie de tout homo urbanus peut assurer à tous un devenir urbain.

  • Logement et habitat ; l'état des savoirs

    , ,

    • La decouverte
    • 15 Mai 1998

    Le logement est redevenu une question d'actualité ; on a pu croire dans les années soixante-dix que la crise du logement de l'après-guerre était largement résorbée.
    Or, les problèmes resurgissent aujourd'hui, sous de nouvelles formes : surendettement, loyers impayés, ségrégation, dégradation et vieillissement de certaines fractions du parc. Pour mieux comprendre les changements profonds qui se sont opérés dans le domaine du logement et de l'habitat depuis un demi-siècle, un bilan des connaissances était nécessaire. Ensemble, le logement et l'habitat définissent un champ de recherches impliquant l'ensemble des disciplines des sciences sociales.
    C'est cet éventail d'approches que les quarante-cinq contributeurs - architectes, économistes, démographes, historiens, géographes, juristes, psychologues, sociologues... - s'efforcent de réunir dans ce livre. On trouvera alternativement des articles thématiques et des textes synthétiques visant à présenter des bilans sur une question particulière. On découvrira à la fois les données chiffrées de base, les principales étapes des politiques publiques et les éléments qui permettent d'appréhender le logement dans son environnment.
    Cette diversité de présentation veut rendre compte de l'état actuel des connaissances et des disciplines qui traitent du sujet. Cet ouvrage s'adresse à un public d'étudiants, de professionnels, d'élus, d'enseignants, qui pourront y puiser les informations les plus récentes dans le domaine du logement et de l'habitat.

  • Les architectures molles, sculptées, transparentes, immatérielles prétendent se libérer des contraintes géométriques, comme si la géométrie ne revendiquait que la droite et la forme orthogonale ou le cercle ! Certains architectes s'abandonnent aux " hasards " informatiques et construisent des édifices à la géométrie chahutée par un logiciel.
    Des urbanistes opposent encore le plan radioconcentrique au plan en damier en ce qui concerne l'expansion des villes et, refusant d'imaginer d'autres morphologies, laissent faire la promotion immobilière, les opportunités foncières et le chacun pour soi. La géométrie, dans notre culture marquée par la philosophie grecque, est constitutive et de l'architecture et de l'urbanisme. Elle est mise en débat par le jeu extraordinairement varié des formes et de leurs agencements, aussi bien que par des régulations qui donnent une mesure au monde et suscitent des questionnements quant à ce qui est à la mesure de l'existence.
    Depuis le simple pas jusqu'aux théories les plus sophistiquées, la géométrie - qui n'a jamais cessé de se complexifier depuis Pythagore ou Euclide jusqu'aux géométries algébrique, infinitésimale et variable - se rappelle à nous. C'est ce rappel qu'il nous faut entendre, comme une invitation à penser aussi bien notre corps que le paysage, aussi bien la maison que la ville et la cité. Cet ouvrage collectif veut questionner géométriquement et philosophiquement l'urbain contemporain et les architectures qu'il provoque.
    En d'autres termes, il espère saisir à partir de la confrontation entre mathématiciens, géomètres, historiens, architectes, urbanistes, paysagistes et philosophes l'expérience existentielle de l'espace-temps des lieux.

  • L'urbanisme

    Jean-François Tribillon

    • La decouverte
    • 7 Novembre 2002
  • REVUE HERODOTE n.102 ; géopolitique de l'eau

    Revue Hérodote

    • La decouverte
    • 11 Octobre 2001
  • Les Sentiments de la nature

    Bourg

    • La decouverte
    • 15 Août 2002
  • L'« écologie urbaine » exprime la demande sociale et politique en faveur d'une ville qui serait plus écologique et qui répondrait mieux à l'insatisfaction profonde de la société pour son cadre de vie. Or, l'urbanisme contemporain éprouve de grandes difficultés pour répondre à cette demande. L'objet de ce livre est de comprendre les raisons de cette incapacité, pour pouvoir les dépasser. En partant de l'histoire récente de l'écologie urbaine, les auteurs soulignent la nécessité de retrouver dans l'histoire de l'urbanisme les éléments porteurs d'une pensée écologique.

empty