Editions Léo Scheer

  • « Je voudrais vous parler d'un personnage omniprésent dans la littérature. Un personnage discret et remarquable, connu de tous et mystérieux ; arriviste peut-être, il sait aussi séduire et fasciner. Le chat est ce personnage aux formes multiples, infiniment flexible.
    Comment se douter qu'un être si petit, si familier, avait investi les listes des dramatis personae ? Son animalité, les masques variés avec lesquels il se déplace dans les oeuvres ne le rendent pas moins prépondérant dans les romans que dans la poésie ou le cinéma. Prépondérant, mais si délicat à cerner qu'il me fallait en faire un livre. Je n'étais pas au bout de mes découvertes. Se pouvait-il, pour paraphraser Rilke, que je prétendisse connaître les chats avant d'avoir écrit sur eux ? »
    S. H.

  • Vrai faux manuel d'écriture littéraire, cet ouvrage parle de ce qui se publie aujourd'hui en français, et pas seulement. Son propos est organisé selon la fiction d'un « how-to ». Comment éviter les phrases de rien. Comment lire. Comment dialoguer. Comment payer ses dettes. Comment être publié - ou pas...
    Ces pages sont animées d'une même expérience d'écrivain, de lecteur, de chercheur. Beaucoup d'oeuvres admirables sont citées ; et aussi quelques textes plus lamentables. Eh ! il faut bien faire des différences. Pourtant, loin du jeu de massacre, ce guide d'écriture est une contribution singulière à l'oeuvre future de la littérature.
    Laurent Dubreuil est professeur de littérature comparée aux États-Unis. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont, Portraits de l'Amérique en jeune morte (Léo Scheer, 2019).

  • Nous avons lu De la démocratie en Amérique et Masse et puissance, Les Grands Cimetières sous la lune, Si c'est un homme, L'Archipel du goulag : nous ne saurions nous en laisser conter... Sur la guerre de Syrie, la presse occidentale, dans son ensemble, donne un point de vue unique, soumis à la vision politique des États-Unis et de leurs alliés. Je suis de ceux qui refusent ce conte... Rares sont ceux qui se sont rendus ceux qui connaissent vraiment le Proche-Orient. Quant aux écrivains, ils ne s'y intéressent pas...
    J'ai passé mon enfance dans cette région ; je suis retourné à Damas, à deux reprises, en 2015 et en 2017. Dans ces notes reprises sous forme de récit et de digressions, je dis ce que j'ai vu et entendu, et je le fais en écrivain, c'est-à-dire en homme libre. R. M. 

  • De 2001 à 2004, Pierre Guyotat a donné à l'université Paris-VIII Saint-Denis, dans le cadre de l'Institut d'Études Européennes, devant un auditoire composé de jeunes étudiants en grande partie étrangers, un cours d'« Histoire de la langue française par les textes », qui est ici retranscrit dans sa quasi-intégralité.
    Lectures commentées, éléments d'une pensée de la langue et de l'Histoire, récits de la vie intérieure, sociale, politique, des grands auteurs et de la scolarité de Pierre Guyotat, dans la continuité de ses derniers livres, Formation et Arrière-fond, permettent de renouveler l'idée que l'on se faisait des grands textes classiques et, en offrant une vue unique de la relation que l'auteur d'Éden, Éden, Éden entretient avec eux, de remonter aux sources d'une oeuvre, la sienne, qui ne cesse de s'inventer.
    L'ensemble forme une anthologie à la fois intime et universelle: parcours de savoir et d'imagination dans l'Histoire de la France et de l'Europe, et au-delà - le Nouveau Monde, l'Empire ottoman, la Chine... Du Serment de Strasbourg à Paul Claudel, de Rutebeuf à Buffon, de Montaigne à Tocqueville, de la science à la peinture, à la musique, à l'architecture et aux lois, d'Ézéchiel à l'Henry V de Shakespeare, c'est toute une tradition occidentale qui est ici exposée librement et liée à l'actualité immédiate, par un des créateurs les plus puissants du dernier demi-siècle.

  • Pier Paolo Pasolini, Jean-Claude Michéa, Philippe Muray, Maurice G. Dantec, Peter Handke,Marc-Édouard Nabe, Richard Millet, Dominique de Roux, Simon Leys, Baudouin de Bodinat, Renaud Camus, Cristina Campo, Pierre Boutang, Michel Houellebecq, Guy Debord.

    Boutang chassé de la Sorbonne, Campo indépendante jusqu'à l'impardonnable, Pasolini exclu du PCF pour homosexualité et mort assassiné, Leys allant faire carrière en Australie, de Roux et Millet bannis du milieu éditorial, Debord et Bodinat refusant d'entrer dans le système, Handke déprogrammé de la Comédie-Française, Camus et Nabe finissant par s'autopublier, Houellebecq jugé pour islamophobie, Dantec s'exilant au Québec, Muray mourant à temps, si l'on ose dire, Michéa empoisonnant la gauche au point de paraître l'ennemi de son propre camp...
    Réprouvés, bannis, infréquentables : trois adjectifs qui disent les différents degrés d'exclusion dont font l'objet ces intellectuels et écrivains ayant pourtant élaboré une oeuvre majeure.
    Mais par qui, et au nom de quoi sont-ils jugés et condamnés ?

  • TRANS est le préfixe de notre temps. Transhumain, transgenre, transparence : autant de notions à la mode, que l'auteur explore ici à rebours.
     
    Dans L'Homme révolté, bilan des deux totalitarismes du XXe siècle, Albert Camus distinguait entre révolte sociale et révolte métaphysique, entre protestation au nom de la dignité humaine et contestation de l'existence de Dieu et de la Création. La première avait donné les grandes gestes d'émancipation, la seconde conduisit au nihilisme et à la terreur. « L'homme, écrivait ainsi Camus, est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est. » Si l'homme se définit par le refus d'être ce qu'il est, alors le désir TRANS est le propre de l'homme. Mais ce désir de sortie de l'humain peut entraîner des dérives menaçantes. Les Grecs nommaient cela hybris.
     
    Bruno Chaouat est professeur de littérature à l'université du Minnesota, aux États-Unis.

  • « Dites Bernard Menez, et vous aurez immédiatement un sourire.
    Bernard Menez ne peut pourtant pas être réduit à ce sourire : il est Bernard Menez, à la scène comme dans la vie.
    Il incarne le visage d'une France qu'on croit disparue, et cependant toujours là Il est notre semblable, notre frère. »

  • Face à l'abattoir, lieu du plus grand secret, naît l'envie de savoir comment, hors de la vue des consommateurs, on tue les animaux. En voulant dénoncer la souffrance des bêtes, on découvre aussi celle des hommes, et la cupidité d'une industrie agroalimentaire qui a massacré les paysages et abîmé le corps des ouvriers. Cet essai est aussi le récit d'un parcours personnel : comment devient-on végétarien ? Qu'est-ce qui amène à une prise de conscience, indépendamment de la mode vegan ?
    L'abattoir révèle la vérité de notre société, qui refuse de regarder en face le sacrifice de l'animal, néanmoins nécessaire pour être carnivore. Accepter notre part d'animalité, et reconnaître les ravages causés par la toute-puissance de l'homme, n'est-ce pas la condition pour repenser notre place dans la Nature ?
     
    Muriel de Rengervé est écrivain. Elle est notamment l'auteur de L'Affaire Richard Millet (Léo Scheer, 2016).

  • L'Amérique se meurt. L'Amérique est morte. Et l'Amérique se survit, un peu vampire, un peu zombie. La jeune défunte parade en une mascarade fantomatique et indécente. Elle éructe depuis le champ de ruines qu'elle hante désormais.
    Amis, rejoignons la sordide sarabande ouverte par Donald Trump ou Mark Zuckerberg. Dansons parmi les canyons vides de l'Utah et les bidonvilles du vieux Sud. Défilons derrière les serial killers, les robots cannibales et les survivalistes. Une dernière fois, rions et pleurons du décès éternellement suspendu d'America.
    Cet essai lyrique donne à voir le grand rêve qui dépérit. Il offre aussi une collection de portraits, un registre de personnages et un ensemble de scènes qui font aujourd'hui de l'expérience américaine un grand spectacle macabre.

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

  • La Chasse spirituelle d'Arthur Rimbaud est un des grands mystères de la littérature française. L'affaire, que l'on croyait enterrée depuis soixante ans, resurgit aujourd'hui grâce à l'investigation minutieuse du spécialiste incontesté qu'est Jean-Jacques Lefrère. En menant l'enquête, le biographe de Rimbaud a découvert de nombreux indices qui confirment qu'à l'origine de La Chasse spirituelle il existait bel et bien un authentique manuscrit du poète.

  • Dans cet essai dont le ton et l'humour rappellent ceux de son compatriote Slavoj Zizek, Luka Novak mêle l'urbanisme, la sémiologie, la psychanalyse et la philosophie, mais aussi des souvenirs personnels, pour montrer l'influence décisive du « langage » du métro sur le caractère de la ville. Sa structure et son fonctionnement ont permis à Paris de passer du statut de capitale du XIXe siècle à celui de grande ville postmoderne.

  • La post-littérature est le moment d'un crépuscule. Si la littérature, telle qu'on l'entend, est née avec la Bible, l'histoire du roman, elle, est une affaire judéo-chrétienne dont la psychanalyse, les génocides et la toute-puissance de l'image ont altéré le prestige.
    La déchristianisation de l'Occident a-t-elle fait le reste ?
    Y a-t-il quelque chose après la littérature ?

  • La littérature française est vivante. De jeunes auteurs s'y révèlent, avec une oeuvre dont les contours, l'univers, le style s'affirment.
    « Écrivains d'aujourd'hui » propose de les découvrir dans leur diversité, ou d'apprendre à les percevoir autrement. Réalisé par la rédaction de La Revue Littéraire, ce volume comprend : un grand entretien avec Frédéric Beigbeder sur son oeuvre en cours d'élaboration des notes de lecture sur chacun des livres publiés à ce jour, de Mémoires d'un jeune homme dérangé à Au Secours Pardon, en passant par 99 francs ou Windows on the World.

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

  • Comment parler des livres qui nous font battre le coeur sans parler de soi ? La lecture engageant toute la vie du lecteur, Laure Limongi, écrivain et éditrice, mêle, dans ce manifeste esthétique, l'autobiographie à l'analyse. Cette vision subjective est aussi celle de la collection « Laureli » qu'elle dirige depuis six ans.
    Les quatre auteurs qu'elle fait entrer dans ce panthéon contemporain, Denis Roche, Hélène Bessette, Kathy Acker et B.S. Johnson, ont en commun de renouveler sans cesse la forme et les codes. Écrivains indociles, ils représentent une littérature qu'on dit exigeante mais dont Laure Limongi montre la lisibilité, la générosité, la contagieuse énergie. Quatre versions d'une même aventure, quatre manières, irrévérencieuses et émouvantes, d'explorer les chemins les plus inattendus de la création.

    Laure Limongi est née en 1976 à Bastia et vit à Paris. Elle a notamment publié Fonction Elvis (2006) et Le Travail de rivière (2009).

  • La plasticité au soir de l'écriture est un manifeste particulièrement éclairant pour qui tente de comprendre l'un des mouvements directeurs de la philosophie française de ces cinquante dernières années. Dans cette autobiographie intellectuelle, Catherine Malabou revient sur l'héritage de la déconstruction en partant du motif fondamental de la pensée de Jacques Derrida, l'écriture. À travers une confrontation de cette pensée avec celles de Hegel et de Heidegger, elle montre comment le concept de plasticité tend aujourd'hui à se substituer aux schèmes du graphe et de la trace. Le dialogue entre « graphique » et « plastique » qui se noue alors s'étend à différentes disciplines et met au jour, de l'anthropologie à la neurobiologie, des enjeux théoriques décisifs.

  • Ce volume est une introduction à l'oeuvre de Richard Millet : il permet d'en dessiner les contours et de mesurer la diversité des thèmes et des formes qu'elle déploie. Pensé comme un manuel à l'usage de ceux qui souhaiteraient être guidés dans un corpus qui ne se réduit pas à des pamphlets, l'ouvrage comprend un grand entretien avec l'auteur, mené par Mathias Rambaud, ainsi que des notices sur chacun des livres publiés à ce jour.
    Les collaborateurs : Clément Bosqué, Pierre-Alexandre Bouclay, Nathalie de Brézé, Nicolas de Brézé, Jean-Yves Casanova, Astrid Cathala, Bruno Chaouat, Ghislain Chaufour, Jean-Paul Chavent, Emma Childs, Paulina Dalmayer, Mohamed Djihad Soussi, Matthieu Falcone, Paul Gellings, Alan Jackson, Louis Jeanne, Laura Laborie, Camille La Hire, Chantal Lapeyre, Jean-Yves Laurichesse, Kevin Leroux, Rachel Ltaif, Clara Lukowska, Emmanuelle Maffesoli, Michel Marmin, Jérôme Michel, Alexandre Najjar, Ramón Romero Naval, Gilles Pégourier, Frédéric Pichon, Gilbert Pons, Mathias Rambaud, Muriel de Rengervé, Romaric Sangars, Rémi Soulié, Julien Teyssandier, Patrick Vayrette, Hoa Hoï Vuong.

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

  • Dans ce bref essai polémique, nourri par une solide expérience d'intervenant en prison, Nicolas Frize en fait la démonstration implacable : plus le motif du « sens de la peine » envahit le discours des hommes politiques et des représentants de l'institution judiciaire et pénitentiaire, moins ce sens apparaît dans la réalité de l'exécution des sanctions pénales. En un temps où prévalent les approches sécuritaires des crimes et délits et de toutes les formes de « déviance », et où l'emportent les pratiques répressives, le sens de la peine, tel que le condamné est supposé se l'approprier, est tout entier capté par le désir de vengeance des victimes et l'intention d'intimidation de l'autorité. L'injonction : « Donne un sens à ta peine ! » est aussitôt recouverte par cette autre : « Entre dans notre monde coercitif, soumets-toi aveuglément aux règles disciplinaires du jeu judiciaire et de l'institution pénitentiaire. »

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

    À propos de Marie NDiaye, Éric Laurrent, François Rosset, Ernst Herbeck, Salah Stétié, Mathieu Lindon, James Ellroy, Henning Mankell, Blandine Keller, Tiphaine Samoyault, Christophe Manon, Keith Ridgway, Laurence Sterne, Édouard Levé, Marie Bonaparte

  • Retrouvez tous les sommaires de La Revue littéraire sur www.leoscheer.com/catalogue, et en format numérique.

    À propos de Pierre Kyria, Patrik Ourednik, Jean Rouaud, Jacques Abeille, Kinky Friedman, Eric Miles Williamson, Clément Rosset, Georges Hassomeris, Christian Prigent, Gabe Hudson, Barbara Cartland

empty