• C'est en 1770 que Georg Kempf, l'ancêtre du narrateur, poussé par la famine, décide de quitter le sud de l'Allemagne pour la « Transylvanie », où la terre est grasse et fertile. Comme d'autres miséreux il a été convaincu par un messager de Marie Thérèse, d'aller peupler ce territoire délaissé de l'Empire austro-hongrois. Les années passent et la famille Kempf jouit d'une situation confortable dans cette région de Croatie nommée Slavonie lorsque Hitler appelle les Volksdeutsche, les Allemands de « l'extérieur », à rejoindre ses forces armées. Dans la Waffen-SS, Georg Kempf, dernier du nom, vit le sort dramatique des « volontaires forcés ». Au moment où l'armée allemande essuie ses dernières défaites à l'Est, il parvient à s'enfuir dans la forêt polonaise, et à rejoindre, après de multiples rencontres, un groupe de maquisards soviéto-polonais. À la Libération, muni d'un certificat de combattant soviétique, il regagne sa terre natale, totalement changée, dans une Yougoslavie en pleine révolution. Là, il rencontre Vera, militante communiste. Une histoire d'amour se noue sans pour autant effacer les marques laissées par l'Histoire sur chacun d'eux et sur l'enfant né de cette union, le narrateur. Des marques qui demeurent toujours sensibles dans cette région des Balkans, aujourd'hui talon d'Achille de l'Europe.

  • Pendant la Seconde guerre mondiale, l'écrivain Ilija Jakovljevic est détenu à Stara Gradiska, camp n°5 du vaste système concentrationnaire de Jasenovac, édifié par le régime oustacha en Croatie sur le modèle nazi. Il y tient son journal, Un camp de concentration sur la Save, dont Slobodan Snajder s'inspire pour son écriture. Mettant en scène des faits et des personnages historiques, Le Cinquième Evangile s'ouvre sur une visite touristique à travers les ruines d'un camp de concentration quelque part en Europe, aujourd'hui laissé à l'abandon.
    Reality show qui se transforme rapidement en jeu de rôles avant de basculer dans l'horreur de l'Histoire. C'est le drame de la peur sans espoir. La gamme très complète, et très complexe, des relations entre les êtres dans l'enfer concentrationnaire, entre ceux qui torturent et assassinent et ceux qui subissent, meurent, ou résistent et survivent.

empty