• 12 méditations

    Jan Erik Vold

    Un arbre reste là à attendre que personne ne vienne, que la pluie se mette à tomber, que la chlorophylle fasse son travail. Un arbre reste là à deviner les pensées du vent sans jamais savoir ce que fait le vent. Comblé par son propre corps. Reste là à faire tourner son ombre au vent et au soleil. Refl ète le tic-tac de l'horloge cosmique sans avoir dit le moindre mot. L'arbre et son frère le non-arbre découpés dans du carton sur la terre où nous vivons. À l'étage du dessous les racines tètent l'obscur. Le vent est un alphabet dis pa ru. Le non-arbre répond : tu es, car tu retiens ce que promet la lumière. Qu'en est-il de moi qui ne retiens rien? Qui ne connais la di. érence entre être et avoir été ? Les racines s'a. airent dans l'encrier de l'obscur.


  • ruth maier naît à vienne en 1920 au sein d'une famille bourgeoise et cultivée.
    précoce et remarquablement intelligente, elle commence à écrire dès l'âge de 12 ans. en 1939, contrainte de fuir l'autriche et les persécutions nazies, elle trouve refuge en norvège où elle se lie d'amitié avec quelques figures de i'intelligentsia de l'époque, dont la poétesse gunvor hofmo. le 26 novembre 1942, elle est arrêtée à oslo et déportée à auschwitz, où elle est tuée dès son arrivée. gunvor hofmo a conservé durant toute sa vie les carnets de son amie ruth.
    à sa mort en 1995, le poète, essayiste et traducteur jan erik vold entreprit d'archiver et de classer les travaux de ruth maier, retrouvant également des membres de sa famille et ceux qui l'avaient côtoyée. le journal de ruth maier est le résultat de ce remarquable travail éditorial et historique. il réunit les différents écrits en prose, les poèmes et les dessins qu'a produits ruth maier depuis ses 13 ans jusqu'à son arrestation.
    elle y évoque la montée du nazisme et la détérioration des conditions de vie des juifs en autriche, puis en norvège. parallèlement, elle explore, dans un style brillant et très moderne, les sentiments et les émois qui traversent sa vie d'adolescente devenant femme. un témoignage inestimable.

  • Deuxième volet de la trilogie de Jan Erik Vold, inauguré par les 12 méditations, publiées l'année dernière. Poésie minimaliste comme les paysages enneigés d'une Norvège disparue.
    Omniprésence du blanc, érotisme pudique d'une enfance dans la neige. La poésie de Vold est au quotidien.

  • Institution parmi les plus importantes et les plus anciennes de notre organisation judiciaire, le ministère public se retrouve placé au coeur du problème de l'indépendance de la justice. Un vaste débat est entamé, souvent passionné. Avant de réformer notre système, il est utile de connaître et savoir ce qui se fait en Europe dans ce domaine.

empty