• Dans l'État d'Israël, l'histoire des Juifs-arabes a été confisquée par les métarécits sionistes.
    L'opposition qui passe pour naturelle entre les Juifs et les Arabes, associée à une dépréciation qui vise les Arabes, est régulièrement instrumentalisée par les pouvoirs politiques. Les implications sociales et politiques de cette offensive font l'objet d'un important corpus d'écrits méconnus en France, qui sont en grande partie redevables à l'important travail de défrichage réalisé par Ella Shohat.
    Ce recueil regroupe quatre textes essentiels et représentatifs de sa pensée, pour une meilleure compréhension de l'histoire politique et des aspects méconnus de la colonisation israélienne, mais aussi pour enrichir la boîte à outils de quiconque cherche à déconstruire les polarisations françaises.

  • Ce texte fondateur d'Ella Shohat, écrit en 1986 et traduit ici pour la première fois en français, s'attache à retracer les origines historiques de " l'opression structurelle que subissent les juifs orientaux en Israël ", et à dévoiler les mécanismes et les discours qui la perpétuent. Revenant sur les prémisses du sionisme, idéologie euro-centrée à caractère orientaliste et colonial, l'auteur montre comment l'action de la minorité ashkénaze à la tête de l'Etat hébreux a abouti, au terme d'un travail systématique de dévalorisation des traits culturels orientaux, à rendre impensable en Israël toute représentation indépendante de la population juive d'Orient. De plus, " en incitant les juifs orientaux à haïr les arabes et à rejeter leur propre culture ", l'Etat sioniste a compromis les bases mêmes d'une entente entre juifs et Palestiniens dans la région.

empty