• Les oeuvres de Guy de Maupassant prennent vie dans une société française fin-de-siècle brisée par la guerre franco-prussienne, et marquée par l'évolution vers un individu sans foi, mélancolique et désoeuvré. Emblème de cet esprit décadent et individualiste, le célibataire, figure littéraire importante, affirme sa liberté, se dresse à contre-courant des valeurs traditionnelles et menace l'ordre établi.
    Maupassant mène alors son lecteur à la conclusion tragique d'une réalité sans amour et sans espoir. Si, dans ses oeuvres, le célibataire vit en véritable libertin, il est aussi vieillissant et empli de regrets. Dans l'impasse, seul face à lui-même, il s'interroge sur ses choix?: une vie à deux aurait-elle été plus douce?? Maupassant innove, décrivant ses célibataires-solitaires dans ce qu'ils ont de tragique, pris au piège d'un mode de vie qui les détruit.
    Cette étude porte un regard anthropologique sur la crise de l'identité masculine à la fin du xixe?siècle. L'époque est troublée, les identités et les rôles sexués changent. Les hommes, dont la virilité est remise en cause par l'émancipation progressive des femmes, semblent ainsi peu à peu ne plus savoir quel rôle jouer. Dans ce contexte, le célibataire de Maupassant incarne le mal/mâle du siècle, un homme en crise qui finit par se désintégrer dans la folie.

empty