Littérature traduite

  • Kim Gordon, membre fondateur de Sonic Youth et modèle pour toute une génération raconte sa vie d'artiste, son mariage et son parcours au sein d'un des groupes essentiels de ces trente dernières années. De son adolescence dans la Californie des années 1960 et 1970 bercée par les influences d'un milieu artiste et underground, elle emmène le lecteur dans le New York des années 1980 et 1990 qui vit apparaître une musique alternative et populaire brassant le post-punk, le noise et la no wave, creuset qui permit à Sonic Youth de prendre son envol. C'est à cette époque qu'ils participèrent à un renouveau du rock qui pava la route de groupes aussi importants que Nirvana, Smashing Pumpkins, Hole et tant d'autres. Girl In A Band explore l'évolution de Kim Gordon dans le milieu de la musique et des arts, ses nombreux projets musicaux et les différentes facettes du personnage, entre énergie brute - dans sa musique et sur scène - et vie de famille. Il analyse également l'essence d'un partenariat musical et les enjeux qui en découlent, même quand celui-ci prend fin. Évocateur et sensible, cet ouvrage rythmé par le spectacle d'une société en pleine évolution plonge le lecteur dans l'intimité d'une grande artiste.

  • En 1962, âgé de quinze ans, Geo Emerick décroche le job de ses rêves : il devient assistant ingénieur du son aux Studios d'Abbey Road. Dès sa deuxième journée il assiste à la toute première séance d'enregistrement des Beatles. À 19 ans il devient ingénieur du son en titre et se charge de l'enregistrement de leur album Revolver . Dans cet ouvrage il relate ses expériences d'ingénieur du son et nous fait visiter l'envers du décor des innovations musicales et des expérimentations sonores d'où résultèrent les meilleurs disques du groupe.

  • C'est en 1982 à Manchester que le club FAC 51, plus connu sous le nom de l'Haçienda, voit le jour. Financé par Factory, le label de Joy Division, il devient vite un club de légende. Espace novateur dans sa programmation, lieu de naissance de l'acid house, épicentre de Madchester, l'Haçienda attire les artistes, les foules... et les ennuis?! Là où les propriétaires du lieu ont voulu baser leur gestion sur la confiance, ils comprennent rapidement que l'affaire tourne au chaos, complètement ingérable?: on leur vole leur matériel qu'on trouve moyen de leur relouer, des caisses de bouteilles disparaissent continuellement, les problèmes de sécurité s'accumulent, les pertes augmentent et tout le monde (les gangs, les filles, la police) est après eux. En 1997, suite au décès d'une jeune fille, le club ferme ses portes. En 2009, Peter Hook décide de raconter cette histoire telle qu'il l'a vécue, avec sa verve et son franc-parler.

  • Joy Division a métamorphosé le visage de la musique. Parrains de la scène alternative actuelle, les membres du groupe ont revitalisé le rock à l'ère du post-punk, élaborant un son nouveau, sombre, hypnotique et intense, qui infl uencera The Cure, Morrissey, Radiohead et tant d'autres. Peter Hook - bassiste - fut au coeur de ce son nouveau qui défi nit et inspira une génération, marquée par la mélodieuse ligne de basse de « Love Will Tear Us Apart ». Il témoigne de l'histoire intérieure de Joy Division, de leurs débuts, de leur déboires, de leurs succès et du drame qui marqua la fi n du groupe. Cette réédition comporte une postface de l'auteur où il se livre sur son expérience avec son nouveau groupe. Continuer de jouer la musique de Joy Division lui permet de mesurer l'aura actuelle du groupe.

  • 1959 : Miles Davis forme le célèbre sextet - John Coltrane, Cannonball Adderley, Bill Evans, Wynton Kelly, Paul Chambers et Jimmy Cobb - pour donner, en deux prises seulement, son oeuvre majeure. Kind of Blue reste l'album de jazz le plus vendu au monde. Ashley Kahn, nous pose en témoin de l'enregistrement, s'appuyant sur une recherche méticuleuse et un récit enlevé, le journaliste retrace le parcours de Miles Davis du bebop au jazz modal et suit les évolutions de l'album, de son ébauche jusqu'à son accession au statut d'objet culte. Très largement documenté - transcription de horsprises, découvertes extraites de la forteresse Columbia, nouvelles interviews de musiciens, photos inédites - l'ouvrage s'adresse à tous les amateurs de Miles Davis, de jazz, de musique en somme.

  • Pour la première fois depus les trente-sept ans d'existence de Cure, un des membres de la première heure raconte leur histoire, le co-fondateur, co-parolier et ami de longue date du leader Robert Smith : Lol Tolhurst. Smith préfère laisser les chansons parler en son nom, faisant de Cured l'unique témoignage du groupe.
    Tolhurst s'est replongé dans leurs années de gloire (1976-1989) pour en tirer l'histoire inédite de Cure, levant le voile sur le fascinant Robert Smith. Depuis l'enfance de Smith et Tolhurst jusqu'à l'apogée du groupe, Cured surprend autant qu'il éclaire le lecteur. Révélant les hauts et les bas de cette histoire hors-norme que fut sa vie, Lol Tolhurst revient sur son parcours personnel, porté au triomphe puis dans une profonde détresse avant de trouver la rédemption.

  • Mai 1972, après avoir enregistré leur meilleur album dans des conditions incroyables racontées dans Exile On Main Street, les Rolling Stones débutent leur tournée américaine. La tension est intense : la dernière tournée s'est finie à Altamont sur le meurtre d'un spectateur. Dès la première date tout va de travers, les journalistes et les photographes les harcèlent, Truman Capote les suit et raconte les foules hors de contrôle, les groupies, les orgies, la police, les Hell's Angels. Les derniers concerts, fantastiques, démontrent que 55 jours et nuits de drogues, d'alcool et de débauche n'ont pas eu de prise sur le groupe. Le journaliste de Rolling Stone Robert Greenfield raconte la vie sur la route, telle que les Rolling Stones l'ont vécue : brutale, cinglée, excitante, fiévreuse, énorme.

  • Enfant, Bill Graham a fui l'Europe pour échapper aux armées d'Hitler. Après avoir passé sa jeunesse dans les rues du Bronx, puis dans les salles de restaurant des grands hôtels, c'est à San Francisco qu'il ouvrira, à la veille du Summer of Love, le mythique Fillmore, où il fera connaître les icônes rock de toute une génération - Jefferson Airplane, le Grateful Dead, Janis Joplin, Cream et bien d'autres. Personnage complexe, adoré ou détesté, il est raconté ici par lui-même et par ceux qui l'ont connu ou côtoyé - Jerry Garcia, Keith Richards, Eric Clapton, Carlos Santana... - avec en toile de fond trois décennies de rock vécues au plus près de l'événement (les festivals de Monterey, Woodstock et Altamont, les tournées des Rolling Stones, le Live Aid...), jusqu'à sa tragique disparition en 1991.

  • Deux albums plébiscités et une tournée américaine à venir, Joy Division allait exploser. Pourtant, à la veille de leur départ, le torturé Ian Curtis, chanteur et parolier du groupe, se suicide. Après cette tragédie, les membres restant retournent rapidement à la musique et forment New Order. Leur son unique mélangeant postpunk et nouvelles technologies ouvrit la porte à l'explosion de la dance music des années 80 et fit d'eux l'une des formations les plus influentes de leur génération. Comme pour ses précédents ouvrages Peter Hook raconte sans langue-de-bois et sans pincettes toute l'historicité du groupe, entre anecdotes décadentes et détails techniques, sans oublier les «instant geek» concernant chacun des instruments électroniques qui participèrent à forger leur son devenu iconique.

  • En 1998 Céline Dion envahit la planète avec son titre « My Heart Will Go On », qui accompagne le triomphe de Titanic. Pas une personne n'y échappe et le succès est incontestable. Pourtant, de nombreux médias et spécialistes s'acharnent sur celle qui devient à la fois la pop star la plus célèbre et la plus détestée de son époque. Le critique Carl Wilson fait partie des détracteurs mais, plutôt que de remuer le couteau dans la plaie, il propose d'étudier le pourquoi de ce rejet. Pourquoi les millions de fans de Céline Dion auraient-ils tord? Faut-il remettre en question une critique musicale qui vire au snobisme ? À travers l'analyse de l'album Let's Talk About Love, qui n'est ici qu'un prétexte, il analyse finement les constructions sociales et culturelles qui peuvent dicter nos goûts.

  • L'ouvrage analyse en détail tous les titres des Beatles dans l'ordre chronologique de leur enregistrement, de " Love Me Do " en 1963 à " I Me Mine " en 1970 en prêtant attention aux thèmes développés dans chacune des chansons ainsi que leur élaboration technique, les interactions entre les musiciens tout en replaçant chaque chanson dans leurs contextes sociologique et musical. L'auteur a eu accès, pour préparer son ouvrage, aux masters originaux du groupe.
    Les morceaux considérés musicalement comme les plus aventureux ou les plus complexes dans leur construction, tels que " Eleanor Rigby ", " Tomorrow Never Know ", " Strawberry Fields For Ever ", " A Day in The Life " etc., font l'objet d'un décryptage des plus poussés.
    Le livre analyse également l'impact des chansons des Beatles à la lumière des changements sociaux et culturels des années soixante et de leurs répercussions. Cet ouvrage est devenu le standard de l'analyse critique de l'oeuvre musicale des Beatles dans les pays anglo-saxons.

  • Led Zeppelin a enflammé et révolutionné le monde de la musique dans les années soixante-dix. Ils sont les parrains du Heavy Metal et il sont entrés dans la légende. Entre histoire et mythe, rumeurs, scandales et chronique patiemment construite, cet ouvrage retrace avec brio les grandes heures de Led Zeppelin, de l'adolescence des membres jusqu'à l'entrée du groupe au Hall of Fame. Hammer of the Gods est la biographie de référence du groupe et a connu un succès retentissant. Ele est accompagnée d'une bibliographie et d'une discographie détaillées.

  • White Light/White Heat est l'ouvrage le plus complet et le plus documenté paru à ce jour sur le Velvet Underground. Cette formation de légende est née de la rencontre de personnalités fortes et disparates : Lou Reed, John Cale, Nico, sans oublier Andy Warhol. Le Velvet a durablement infl uencé la scène artistique et musicale, donnant une empreinte fondatrice aux courants punk, new wave et no wave qui ont suivi. Depuis les débuts du groupe jusqu'à son explosion en 1973 puis les quelques rares retrouvailles (une tournée européenne en 1993), tout fi gure de manière encyclopédique dans cet ouvrage : les concerts, les enregistrements, les changements de casting et de management, les interviews et permet au lecteur de saisir les éléments clefs qui ont fondé la mythologie du Velvet Underground.

  • Intégrée dans le milieu rock de Los Angeles par Captain Beefheart qu'elle rencontre alors qu'elle est encore au lycée, Pamela va très vite se faire une place dans ce petit monde. D'abord en tant que fan prête à tout pour attirer le regards des rockstars puis en montant elle aussi sur scène aux côtés des GTO's - groupe de rock composé uniquement de groupies et chaperonné par Frank Zappa - et finalement en devenant l'amante et la muse de rockers aussi dépravés qu'égoïstes. Sans mélancolie mais plutôt avec humour et autodérision, Pamela Des Barres partage ses souvenirs, ses amitiés, ses joies et ses désillusions, ses parties de jambes en l'air, ses défonces avec en fond sonore les chefs-d'oeuvre du rock des années soixante. Dans cette autobiographie, se côtoient l'insouciante jeune fille assoiffée de nouvelles expériences et la femme qui s'est construite par l'affirmation de ses libertés ; deux facettes qui font d'elle aujourd'hui une pionnière de la libération sexuelle et du féminisme décomplexé.

  • Tony Sanchez se lie d'amitié avec les Stones au début des années soixante. Il devient leur fournisseur de drogue et partage avec eux de nombreux moments, les hauts comme les bas. Après une cure de désintoxication, Tony Sanchez décide comme exutoire d'écrire la chronique de ces folles années passées aux côtés des Stones. Témoignage de premier plan, écrit avec sincérité, ce livre n'agite pas seulement les habituels faits d'armes des trois rock stars (les excès, le côté magie noire), mais montre une grande compréhension de leurs personnalités et de leurs liens complexes.

  • Enfant, Bill Graham parvient à fuir l'Europe pour échapper au nazisme et grandit dans les rues du Bronx. Au début des années 1960, avant le Summer of Love, il rejoint San Francisco. Après quelques expériences réussies de management de groupes de rock, il décide d'en faire sa carrière et fonde la célèbre salle de concert Le Fillmore où toutes les icônes du rock et de la contre-culture d'une génération seront lancées : Janis Joplin, Jefferson Airplaine, Cream, The Grateful Dead... Grâce à son témoignage on découvre son histoire personnelle, inséparable des événements majeurs qui ont émaillé l'histoire du rock sur trois décennies, et qui s'achève sur sa mort tragique en 1991. Enlevée, drôle et fascinante, ce livre nous plonge dans l'histoire chaotique de celui qui a créé le business du rock.

  • En 2009, après une formidable carrière de quarante ans qui l'a vu jouer dans trois des plus grands groupes de rock progressif de tous les temps (Yes, King Crimson et Genesis), devenir leader du quartette Earthworks, jouer avec nombre de grandes personnalités de la musique et passer du rock progressif au jazz électro et au jazz acoustique, le batteur Bill Bru¦ ord décide de se retirer de la scène. Son autobiographie a le double intérêt de nous plonger de plain-pied dans l'univers de ce musicien qui apporta nombre d'innovations stylistiques au jazz acoustique du XXI e siècle et de mieux discerner les ressorts (contrats, contraintes techniques, logiques économiques et de pouvoir, etc.) du véritable champ de bataille de la musique dans lequel tout musicien se débat.

  • Under Their Thumb, publié en 2009, est le récit de cette expérience.
    Écrit par un observateur de premier plan, l'ouvrage donne un éclairage original sur les personnalités du groupe et sur la machine économique des Rolling Stones. Mais plus qu'une simple histoire de ces héros du rock, Under Their Thumb recèle une valeur de document sur ce que signifie être un fan.

  • En 1971, Jim Morrison disparaît à Paris et laisse les Doors avec un vide qu'ils ne parviendront pas à combler. L'héritage est lourd, l'absence de Jim précipitant la fin du groupe, mais il faut le préserver, garder cette force si particulière que '' The Lizard King '' avait su lui donner. C'est du moins ce que pense John Densmore, batteur de la formation californienne, qui tente de sauvegarder son intégrité et la mémoire des Doors. L'auteur alterne récits de procès et souvenirs du bon vieux temps, maintenant le lecteur dans un récit soutenu. Il nous livre sa vision des Doors et son combat pour préserver l'héritage de Jim Morrison, questionnant ainsi la place de l'argent dans le fonctionnement des groupes et l'intégrité dans l'univers du rock.

  • Mai 1972,The Rolling Stones vont débuter leur tournée américaine. La tension est intense : la dernière tournée, désorganisée, s'est finie à Altamont sur le meurtre d'un spectateur. Dès la première date, tout va de travers, les journalistes et les photographes les harassent,Truman Capote les suit et raconte dans les médias des foules hors de contrôle, les groupies, les orgies, la police, les hell's angels, les arrestations. Les derniers concerts, fantastiques, démontrent que cinquante-cinq jours et nuits de drogues, d'alcool et de débauche n'ont pas eu de prise sur le groupe, extraordinaire musicalement. Voici la vie sur la route, telle que les Rolling Stones l'ont vécue : brutale, cinglée, excitante, fiévreuse, énorme.

  • En 1971, Jim Morrison disparaît à Paris et laisse les Doors avec un vide qu'ils ne parviendront pas à combler. L'héritage est lourd, l'absence de Jim précipitant la fin du groupe, mais il faut le préserver, garder cette force si particulière que '' The Lizard King '' avait su lui donner. C'est du moins ce que pense John Densmore, batteur de la formation californienne, qui tente de sauvegarder son intégrité et la mémoire des Doors. L'auteur alterne récits de procès et souvenirs du bon vieux temps, maintenant le lecteur dans un récit soutenu. Il nous livre sa vision des Doors et son combat pour préserver l'héritage de Jim Morrison, questionnant ainsi la place de l'argent dans le fonctionnement des groupes et l'intégrité dans l'univers du rock.

  • Les chansons de Graham Nash ont défini une génération et ont contribué à écrire l'histoire du rock. De la British Invasion aux derniers frémissements de Woodstock, il a su apposer sa marque. Il raconte ici son enfance dans l'Angleterre d'après-guerre, ses débuts musicaux, son histoire artistique et amoureuse avec Joni Mitchell, sa rencontre avec Stills et Crosby pour la formation du célèbre Crosby, Stills, Nash & Young et sa longue carrière de musicien et d'activiste politique. Nash a vécu une époque mythique et son autobiographie déborde d'anecdotes sur les Beatles, les Stones, Hendrix, Dylan et d'autres figures légendaires du rock. De Londres à Laurel Canyon, Wild Tales est un retour sur une vie extraordinaire et une période musicale essentielle.

  • Le Velvet Underground est un des plus grands groupes de l'histoire du rock. Cette formation de légende, dont l'aura mythique empêche parfois de bien la connaître, est née de la rencontre de personnalités fortes et disparates : Lou Reed, John Cale, Nico. Sans parler d'Andy Warhol qui produisit le groupe et dessina cette pochette devenue une image -icône du XXe s. : la fameuse banane, Peel Slowly and See.! S'il connut peu de succès commercial du temps de son existence, le Velvet a durablement influencé la scène artistique et musicale, donnant une empreinte fondatrice aux courants punk, new-wave et no wave qui ont suivi.
    White Light / White Heat, du nom de leur album sans doute le plus exigeant, ou le Velvet Underground au jour le jour, est l'ouvrage le plus complet et le plus documenté paru à ce jour sur le groupe. Depuis la préhistoire du groupe jusqu'à l'explosion en 1973 puis les quelques rares retrouvailles (une tournée européenne en 1993), tout y figure de manière encyclopédique : les concerts, les enregistrements, les changements de casting et de management, les interviews.

  • Jimmy Page, Robert Plant, John Paul Jones, John Bonham. Ces quatre musiciens et leur formation Led Zeppelin ont enflammé et révolutionné le monde de la musique dans les années 1970. Ils sont les parrains du Heavy Metal et ils sont entrés dans la légende. Entre histoire et mythe, rumeurs, scandales et chronique patiemment construite, cet ouvrage retrace avec brio les grandes heures de Led Zeppelin, de l'adolescence de ses protagonistes et de la formation du groupe jusqu'à sa dissolution puis, en 1995, son inscription au Rock and Roll Hall of Fame qui permit de réunir à nouveau Jimmy Page et Robert Plant pour une tournée mondiale.

empty