Ecoles / Courants / Thèmes

  • Une exploration du rap français attentive aux aspirations esthétiques et poétiques des artistes, de NTM à La Rumeur en passant par La Cliqua, IAM, Booba et Casey.

  • Enfant, Bill Graham a fui l'Europe pour échapper aux armées d'Hitler. Après avoir passé sa jeunesse dans les rues du Bronx, puis dans les salles de restaurant des grands hôtels, c'est à San Francisco qu'il ouvrira, à la veille du Summer of Love, le mythique Fillmore, où il fera connaître les icônes rock de toute une génération - Jefferson Airplane, le Grateful Dead, Janis Joplin, Cream et bien d'autres. Personnage complexe, adoré ou détesté, il est raconté ici par lui-même et par ceux qui l'ont connu ou côtoyé - Jerry Garcia, Keith Richards, Eric Clapton, Carlos Santana... - avec en toile de fond trois décennies de rock vécues au plus près de l'événement (les festivals de Monterey, Woodstock et Altamont, les tournées des Rolling Stones, le Live Aid...), jusqu'à sa tragique disparition en 1991.

  • Une analyse de tous les titres des Beatles, dans l'ordre chronologique de leur enregistrement, qui détaille les thèmes développés, l'élaboration technique et les interactions entre les musiciens, tout en les plaçant dans leur contexte sociologique et musical. L'auteur explique également l'impact des chansons du groupe à la lumière des changements sociaux et culturels des années 1960.

  • Au cours des 60's et 70's, l'appropriation par des musiciens blancs des musiques jamaïcaines se révèle moins évidente que celle du blues, du R&B et de la soul. Mais les choses changent en 77 avec l'avènement de la scène punk en Angleterre qui voit rastas et punks, vivant dans les mêmes quartiers, tisser des liens de solidarité, incitant les Clash, les Ruts ou encore les Slits à enregistrer des morceaux de punky reggae. Si le reggae se dilue dans la pop dans les 80's, les divers courants de musique électronique dans les décennies suivantes témoignent d'une exploration qui a su se pérenniser dès ses prémices. De « Ob- La-Di, Ob-La-Da » des Beatles à « No One's There (Dub) » d'Anika en passant par « African Reggae » de Nina Hagen, Vincent Jégu propose un panorama éclectique en cent disques.

  • C'est à deux heures de route de L.A, entre Palm Desert et Joshua Tree, niché dans des canyons ou des communautés en ruine que naquit le stoner, à l'occasion des premières generator parties à la fin des 80's. Entre raves punk et jam sessions clandestines sous influences, elles allaient aboutir à la naissance de Kyuss, et bien plus tard à celle des Queens Of The Stone Age. Comme le grunge, cousin des contrées plus humides, le stoner n'a pas d'autre réelle signification qu'un argot des 70's signifiant un état de défonce - mais il évoque une scène qui embrasse à la fois les racines du metal plombé, Black Sabbath en tête, et des inclinations plus ouvertement psychédéliques. Outre les figures populaires, désormais patrimoine du classic rock, cette anthologie explore toute la richesse du stoner.

  • A partir de la fin des années 1960, une vague de groupes de rock émerge dans le sud des Etats-Unis. La renommée de certains, tels que The Allman Brothers Band, Lynyrd Skynryd ou ZZ Top, dépasse les frontières. Ces formations ont en commun un ancrage dans les musique du Deep South (blues, soul, country) et un esprit rebelle. L'auteur présente les principaux protagonistes de ce courant.

  • À la fin des années 60, dans la capitale du Kent, Soft Machine et Caravan jettent les bases d'une musique aussi singulière qu'inclassable, au confluent de la pop, du rock progressif, du jazz électrique et de l'avant-garde savante. L'école de Canterbury est née. Viendront bientôt s'y greffer une multitude d'autres groupes (Gong, Egg, Gilgamesh, Matching, Mole, National Health etc). Point de ralliement improbable de musiciens aux tempéraments et aspirations musicales parfois antagonistes, l'école de Canterbury se distinguera par une capacité rare à marier les contraires. Cet ouvrage, nourri d'un considérable travail de recherche et de nombreux entretiens, révèle les coulisses et examine le legs artistique d'une des aventures musicales les plus passionnantes et originales de son temps.

  • Cet ouvrage décortique les orgines et l'évolution d'une période phare de la production musicale française : La French Touch. À travers les parcours de cinq personnalités qui ont accompagné et favorisé l'explosion de la musique électronique en France, contribuant à pérenniser un épiphénomène qui a pris des airs de légende, ce sont tous les acteurs majeurs de cette scène qui apparaissent. De 1987 à 2002, la mise en scène de leurs vies permet de croiser la route des Daft Punk, de MC Solaar, de Hugh Hefner, d'Étienne de Crécy, de Prince ou de Air et sert de fi l rouge pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants d'une scène qui a envahit les disquaires et les plus grands clubs de la planète.

  • Philippe Dumez est un insatiable écouteur de disques, un écumeur de concerts et un fan par défi nition. Afi n de donner vie à ses souvenirs, il décide de les coucher sur le papier, utilisant la même forme fragmentaire que Georges Perec dans Je me souviens. En résulte une compilation d'instants de vie, des bribes de souvenirs intimes qui parlent pourtant à tous. Le premier vinyle acheté, les concerts marquants, les concerts manqués, l'évolution des formats d'écoute, les bacs d'occasions, la mort des idoles etc. Avec humour, dérision et émotion, cet exercice dresse des ponts entre la mémoire personnelle et collective, démontrant, s'il le faut, que la musique parle à tout un chacun et rassemble unilatéralement ceux qu'elle fait vibrer.

  • Pour meubler son trajet de métro quotidien, Pascal Bouaziz s'offre un jour un recueil de haïkus, Natsume Sôseki, Kobayashi Issa. : il n'en reviendra pas.
    Passages est le livre témoin de cette période. Inspiré par leur liberté, l'auteur en propose sa version : humour noir, débris de souvenir, petite morale désespérée.
    Au fil de la centaine de formes brèves, un couple se brise, une histoire prend fin et la lumière disparaît avant de renaître timidement au contact d'une nouvelle rencontre. Ces vieilles formes ont déjà été réinventées et bousculées au XXe siècle par une génération de poètes qui, s'éloignant des codes contraignants, n'ont voulu en garder que l'esprit, la vitesse, la force, la fulgurance et c'est dans cette lignée que s'inscrit le recueil incisif de Pascal Bouaziz.

empty