Sternberg Press

  • Anglais Radicalizing care : feminist and queer activism in curating

    Collectif

    • Sternberg press
    • 15 Janvier 2022

    Un ensemble d'essais théoriques critiques, d'études de cas et de manifestes sur les perspectives féministes et queer de l'éthique du soin dans les pratiques curatoriales.
    Les essais rassemblés dans ce livre offrent un aperçu de divers contextes et géographies et examinent la notion de care dans les pratiques curatoriales en relation avec les thèmes de la parenté, de l'interdépendance, de la réciprocité et de la réactivité. Ils reviennent sur un programme développé pendant un an au Schwules Museum de Berlin axé sur les perspectives des femmes, des lesbiennes, des personnes inter, non binaires et trans, la formation du Queer Trans Intersex People of Colour Narratives Collective à Brighton, les Métis Kitchen Table Talks, organisés autour des pratiques du savoir indigène au Canada, les navigations complexes de la maternité et de la censure en Chine, la refonte des institutions en collaboration avec des artistes des Premières nations à Melbourne, la réanimation de la collectivité dans des contextes d'immigration et de diaspora dans les espaces de l'État-providence à Vienne et à Stockholm, les luttes contre la censure du vagin au Japon, et un musée imaginaire du care pour le Rojava. Les stratégies intègrent le thème de la décolonisation, ainsi que des formes émergentes de travail de soin numérique, y compris le commissariat d'exposition, le piratage et l'organisation de drag-parties en ligne pour les périodes de pandémie.

  • Anglais Dancing in real life

    Yannis Tsarouchis

    • Sternberg press
    • 15 Octobre 2021

    Monographie rétrospective.

  • Anglais Cybernetics of the poor

    ,

    • Sternberg press
    • 18 Mars 2021

    La relation entre l'art et la cybernétique et leurs interrelations dans le passé et le présent.
    Depuis la fin des années 1940, le terme cybernétique est utilisé pour décrire les systèmes d'autorégulation qui mesurent, anticipent et réagissent en fonction de l'évolution des conditions. Initialement utilisée dans les domaines de l'administration, de la planification, de la criminologie et des débuts de l'écologie, à l'ère du capitalisme numérique la cybernétique est devenue un facteur économique. Dans un tel ensemble cybernétique, l'art doit répondre à la nouvelle situation : une « cybernétique du pauvre ».
    Cette publication, tout comme l'exposition qu'elle accompagne, présente des oeuvres qui utilisent l'impuissance de l'art - sa « pauvreté » - pour proposer des contre-modèles face à la machine cybernétique. Elle rassemble également des travaux récents et historiques d'artistes ayant développé une vision participative et ludique de la cybernétique ou qui ont été des pionniers dans la définition d'une contre-cybernétique. Quelle part de la « contre-force » (Thomas Pynchon) existe-t-elle dans l'art lorsqu'il est conçu comme une cybernétique du pauvre ?

  • Un recueil d'essais qui constituent autant d'éléments de la boîte à outils curatoriaux d'Hans Ulrich Obrist, où apparaissent divers interlocuteurs et inspirateurs : Alexander Dorner, Édouard Glissant, Claude Lévi-Strauss, Jean-François Lyotard, Dominique de Menil, Josef Ortner, Cedric Price, Sir John Soane ou encore Harald Szeemann.

    Critique d'art, historien et commissaire d'exposition parmi les plus influents sur la scène internationale, Hans Ulrich Obrist (né en 1968 à Zurich, vit et travaille à Londres) a fondé en 1993 le Musée Robert Walser et a dirigé le programme « Migrateur » au musée d'Art moderne de la Ville de Paris où il a été commissaire pour l'art contemporain jusqu'en 2005. Il est aujourd'hui codirecteur des expositions et directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres. Depuis 1991, il a organisé ou co-organisé de nombreuses expositions individuelles (Olafur Eliasson, Philippe Parreno, Jonas Mekas, Pierre Huyghe, Anri Sala, Doug Aitken...) et collectives (dont : Do it - plus de trente versions depuis 1994 ; Cities on the Move, 1997 ; première Biennale de Berlin, 1998 ; Mutations, 2000 ; Utopia Station, 2003 ; 9e Biennale d'art contemporain de Lyon, 2007).

  • Anglais Ronny Delrue ; correspondances #1

    Philippe Van Cauteren

    • Sternberg press
    • 6 Octobre 2020

    Cette monographie rassemble une sélection de dessins issus du vaste corpus de l'artiste. Trois auteurs se sont penchés sur cette sélection et apportent leur éclairage tout personnel sur l'importance du dessin dans l'oeuvre de Delrue.
    Drawing is thinking, thinking is moving. L'oeuvre aux multiples strates de l'artiste belge Ronny Delrue (1957) peut se résumer par ces mots. Le dessin est depuis des années au coeur de son travail. oeuvre d'art autonome, le dessin est aussi, en tant que concept, la cristallisation directe d'un cheminement fugace de la pensée qui ouvre continuellement la voie à de nouvelles créations. Le dessin est donc non seulement le résultat, mais également le moteur de la créativité de l'artiste, qui ne « dessine » pas uniquement avec un crayon sur du papier, mais aussi avec des photos, de la céramique et d'autres matériaux.
    Pour Delrue, dessiner, c'est créer une image mentale. La genèse de l'image et sa signification directe sont pour lui inscrites dans les lignes du dessin proprement dit. Les dessins de Delrue sont donc pour le spectateur l'occasion de découvrir le for intérieur de l'artiste qui, à partir de sa réalité propre - façonnée par les souvenirs, les émotions, les idées -, recrée un peu le monde.
    Pour cet ouvrage, Philippe Van Cauteren (directeur du S.M.A.K., Gand) a sélectionné une série de dessins importants dans le vaste corpus de l'artiste. Trois auteurs se sont penchés sur cette sélection et apportent leur éclairage tout personnel sur l'importance du dessin dans l'oeuvre de Delrue.
    Publié à l'occasion de l'exposition « Correspondances » au S.M.A.K., Gand, du 26 octobre 2019 au 19 janvier 2020.

  • Un catalogue commun portant sur deux expositions collectives à la Künstlerhaus Graz consacrées à l'examen des pratiques performatives actuelles en regard des principaux travaux des précurseurs historiques.

    Publié suite aux expositions collectives à la Künstlerhaus, Halle für Kunst & Medien, Graz, Autriche, « The only performances that make it all the way... » du 22 août au 15 septembre 2013, et « Yes, but is it performable? Investigations on the Performative Paradox », du 25 septembre au 20 novembre 2016.

  • Anglais Paul in Paris / Paris in Paul

    Collectif

    • Sternberg press
    • 15 Mars 2019

    En 2014, Paul McCarthy a installé l'immense sculpture gonflable Tree sur la place Vendôme à Paris. La forme de la sculpture rappelait à la fois un sex toy, un arbre de Noël et une oeuvre de Hans Arp. L'opération a provoqué un tollé général, l'artiste a été attaqué et l'oeuvre a été vandalisée et finalement retirée. L'intervention de McCarthy est porutant devenue un symbole de la liberté artistique. Ce livre rassemble des conversations avec des universitaires, des artistes, des commissaires et des écrivains, autour des enjeux et de la réception du projet, qui rendent compte des débats intellectuels parisiens.

  • Anglais The disintegration of a critic

    Jill Johnston

    • Sternberg press
    • 10 Octobre 2019

    Un recueil de trente textes de la journaliste, critique d'art et de danse et écrivaine américaine Jill Johnston, icône lesbienne et figure du féminisme radical des années 1970, initialement publiés dans sa chronique hebdomadaire pour The Village Voice entre 1960 et 1974, accompagnés de trois essais et de documents d'archive.

  • Anglais Tan lines

    Fredrik VæRslev

    • Sternberg press
    • 8 Janvier 2020

    Catalogue consacré à la série Sail Paintings, composée de 32 oeuvres picturales hybrides aux formes inspirées par la voilure des navires. L'ouvrage, de grande dimension (30 x 40 cm), est pensé comme une extension graphique au projet.

    Publié suite à l'exposition itinérante éponyme à la Kunst Halle Sankt Gallen, Saint-Gall, du 11 novembre 2017 au 14 janvier 2018 ; au Bonner Kunstverein, Bonn, du 3 février au 1er avril 2018, et à la Fondazione Giuliani, Rome, du 13 octobre au 22 décembre 2018.

  • The D-tale ; video art from the Pearl River Delta

    Collectif

    • Sternberg press
    • 15 Décembre 2019

    Ce catalogue richement illustré (460 ill.) offre un panorama inédit de l'art vidéo du delta de la Rivière des Perles en Chine depuis les années 1980. Une sélection de près de 60 artistes pour découvrir le dynamisme d'une scène artistique négligée jusqu'àlors (catalogue inaugural du Times Art Center Berlin).

    Publié suite à l'exposition éponyme au Times Art Center Berlin, du 1er décembre 2018 au 13 avril 2019.

  • Anglais Rehousing

    Peter Friedl

    • Sternberg press
    • 5 Juin 2020

    Publication consacrée à la série d'oeuvres éponyme de l'artiste d'origine autrichienne, un ensemble de maquettes à l'échelle de maisons individuelles.
    Ces environnements construits reflètent le passé récent, des biographies et des idéologies diverses, constituant des « études de cas pour la géographie mentale d'une modernité alternative ». Conçu à la fois comme une anthologie et comme un livre d'artiste, l'ouvrage réagence la série en y associant un recueil de nouvelles et de poèmes de divers auteurs qui s'en inspirent, proposant un déplacement littéral et métaphorique vers un autre type de logement, d'espace, de lieu, d'abri ou de maison.

  • Anglais Master of voice

    Collectif

    • Sternberg press
    • 18 Novembre 2020

    La synthèse d'un programme de recherche de l'Académie Gerrit Rietveld d'Amsterdam sur le rôle de la voix (non) humaine, envisagée comme une « discipline » autonome, au-delà de sa dimension historique dans l'art moderne et contemporain, notamment dans les domaines de la performance, des arts sonores et de l'art conceptuel, dans ses relations avec la technologie, le genre et la société postindustrielle.

  • Edi Hila

    Collectif

    • Sternberg press
    • 1 Avril 2021

    La première monographie d'envergure du peintre albanais.
    Reproduisant un nombre considérable de dessins et de peintures de Hila depuis le début des années 1970, ainsi que ses propres écrits, cette monographie est publiée à l'occasion de l'exposition rétrospective « Edi Hila : Painter of Transformation » organisée par Joanna Mytkowska, Kathrin Rhomberg et Erzen Shkololli, qui a eu lieu à Varsovie et Tirana en 2018. Les essais d'Edi Muka, ancien étudiant de Hila à l'Académie nationale des arts de Tirana et compagnon de longue date du commissaire d'exposition, et d'Adam Szymczyk, qui a invité Hila à participer à la documenta 14 en 2017, étudient la manière dont l'artiste traduit les spécificités des transformations sociopolitiques albanaises dans le langage de l'art. L'historien de l'art spécialiste de la peinture Éric de Chassey réfléchit au réalisme de Hila en tant que position artistique particulière au sein de la peinture européenne d'après-guerre.

  • Anglais Fantasías

    Elisabeth Wild

    • Sternberg press
    • 13 Janvier 2021

    Monographie dédiée à la série de collages kaléidoscopiques et colorés intitulée Fantasías d'Elisabeth Wild, artiste austro-suisse qui s'est éteinte à 98 ans au Guatemala, peu après son retour sur la scène artistique internationale.
    En utilisant des images commerciales découpées provenant de magazines sur papier glacé, Wild crée une réalité différente, pleine d'esprit et parfois menaçante. Ses collages sont accompagnés de contributions du poète guatémaltèque Negma Coy, du commissaire Adam Szymczyk, de l'enseignante et écrivaine Barbara Casavecchia, de l'historienne et critique d'art Noit Banai et de Karolina Dankow, de la galerie zurichoise Karma International.

  • Josephine Meckseper

    ,

    • Sternberg press
    • 13 Janvier 2021

    Nouvelle monographie / catalogue de la première grande exposition institutionnelle de Josephine Meckseper en France, confrontant les oeuvres réalisées depuis une quinzaine d'années par l'artiste allemande avec une sélection d'une vingtaine d'oeuvres d'artistes majoritairement féminines.
    Josephine Meckseper a été invitée par le Frac des Pays de la Loire à présenter sa première exposition personnelle dans une institution française. Déclinée sur deux sites, à la HAB Galerie à Nantes et au Frac à Carquefou, cette double manifestation a réunit une importante sélection d'oeuvres de l'artiste allemande réalisées ces quinze dernières années, présentées en écho avec une sélection d'oeuvres de la collection du Frac. Artiste et commissaire, Josephine Meckseper a intégré une vingtaine d'oeuvres d'artistes dont une majorité de femmes (Becky Beaskey, Sherrie Levine, Valie Export, Lili Dujourie, Monica Bonvicini, Corita Kent, Karla Black...) dans ses propres dispositifs de présentation, notamment des vitrines et des étagères.
    Avec des contributons artistiques de Becky Beasley, Karla Black, Kate Blacker, Katinka Bock, Monica Bonvicini, Claire Fontaine, Melanie Counsell, Jason Dodge, Lili Dujourie, Michel Gerson, Johannes Kahrs, Sister Corita Kent, Louise Lawler, Sherrie Levine, Jack Pierson, Martha Rosler, Rosemarie Trockel, Valie Export.

    Publié suite à l'exposition de Josephine Meckseper au Frac des Pays de la Loire, Carquefou et à la HAB Galerie, Nantes, en 2019.

  • Anglais Logic of the collection

    Boris Groys

    • Sternberg press
    • 15 Octobre 2021

    Un essai du philosophe et théoricien de l'art et des médias sur l'évolution actuelle et le devenir possible des pratiques et stratégies des collections muséales.
    A l'ère moderne, le musée était l'institution qui rendait l'art accessible au grand public. Une oeuvre d'art était acquise si elle était considérée comme belle, passionnée, engagée ou critique, et surtout si elle était jugée historiquement pertinente. Mais aujourd'hui, avec la disponibilité et la saturation totale des images, le musée a perdu son statut privilégié de lieu exclusif d'exposition de l'art. À notre époque de médias numériques, comment une oeuvre d'art particulière est-elle sélectionnée pour une collection de musée ? Quels critères symboliques cette oeuvre d'art doit-elle satisfaire pour être valorisée ? Et dans quelle mesure l'institution muséale reste-t-elle pertinente ?
    L'ouvrage Logic of the Collection s'inscrit dans le cadre de la proposition originale et provocatrice de Boris Groys : une oeuvre d'art est considérée comme historiquement pertinente si elle s'inscrit dans la logique de la collection du musée. Dans ces essais critiques, l'éminent philosophe et théoricien de l'art et des médias analyse la relation entre la logique de la collection et diverses idéologies modernes. Groys propose une réflexion sur l'explosion de la production et de la distribution de l'art à travers le développement des médias numériques ainsi que sur la manière dont les oeuvres d'art accumulées seront collectées et préservées à l'avenir.

  • Anglais Topologies of air

    Shona Illingworth

    • Sternberg press
    • 29 Mars 2022

    En examinant la manière dont nous cartographions et expérimentons les paysages et l'espace aérien en termes conceptuels, géopolitiques, neuropsychologiques et écologiques, cette publication demande, à partir de deux corpus majeurs de l'artiste Shona Illingworth, comment les pratiques de recherche dans le champ artistique peuvent développer des cadres juridiques pour comprendre l'avenir des technologies numériques et leur relation avec l'espace aérien.
    Topologies of Air et Lesions in the Landscape sont deux oeuvres majeures de Shona Illingworth. Inspirés par les recherches au long cours de l'artiste sur l'amnésie individuelle et sociétale, ces projets examinent de manière critique les impacts psychologiques et environnementaux dévastateurs des transformations militaires, industrielles et corporatives de l'espace aérien et extra-atmosphérique.
    S'appuyant sur une recherche interdisciplinaire et des processus de collaboration, la pratique d'Illingworth utilise des méthodologies créatives pour visualiser et interroger cette exploitation proliférante de l'espace aérien. À travers la proposition d'un développement des droits de l'homme, Topologies of Air et Lesions in the Landscape relient diverses cosmologies, connaissances et expériences vécues afin de contrer la colonisation du ciel et de protéger les individus, les communautés et les écosystèmes des menaces toujours croissantes venant d'en haut.

  • Anglais Insert complicated title here

    Virgil Abloh

    • Sternberg press
    • 1 Juin 2018

    Dans ce texte issu d'une conférence à l'université de Harvard, le créateur de mode et designer Virgil Abloh partage ses secrets de création, prodiguant ses conseils aux étudiants qui voudraient suivre sa voix.
    Cet ouvrage s'inscrit dans la série « The Incidents », qui prend pour point de départ des événements passés et à venir à la Harvard University Graduate School of Design.

  • Anglais Up your ass

    Valerie Solanas

    • Sternberg press

    Up Your Ass (1965), pièce légendaire rarement publiée de Valerie Solanas, explose les moeurs sociales et sexuelles et la culture patriarcale hypocrite qui les produit, avec l'irrévérence, l'esprit, l'incisivité et l'humour qui la caractérisent.
    La pièce, dont le titre complet est Up Your Ass Or From the Cradle to the Boat Or The Big Suck Or Up from the Slime, fait défiler un ensemble de stéréotypes loufoques : le client ignorant, la carriériste exubérante, l'homme narcissique ennuyeux, deux drag queens acariâtres, la femme au foyer dépravée par le sexe, et une paire de dragueurs racisés, entre autres. Au centre se trouve la protagoniste Bongi Perez - une Solanas à peine voilée », une arnaqueuse sardonique qui change de sexe et nous escorte dans les ruelles de sa vie de rue. Prédécesseur romancé de SCUM Manifesto, la pièce partage le même langage grandiose, subversif et suggestif, embrassant les marges, la racaille, et vendant une entourloupe en cours de route.

  • Une histoire transdisciplinaire des expositions : à la croisée de l'histoire de l'art, des sciences et de la philosophie, cet ouvrage, basé sur un projet de recherche, explore le rôle que l'exposition a joué dans la construction des catégories conceptuelles de la modernité, au-delà du cadre des institutions artistiques, et présente un modèle historiographique à la fois esthétique et épistémique.
    L'histoire des expositions fait actuellement l'objet d'un fort regain d'intérêt. Alors qu'aujourd'hui le « medium » de l'exposition offre à de nouvelles pratiques artistique une scène sur laquelle émerger, il cristallise aussi d enombreux néo-positivismes institutionnels relatifs à l désignation ontologique « art ». L'exposition, à la recherche de ses formes autoréflexives (comme en quête de son propre modernisme), semble être en train de devenir un genre d'art en soi. En prenant de la distance sur la multiplication actuelle des études relatives au curating, ce projet de recherche propose d'entreprendre une histoire de l'exposition de l'art à partir d'une généalogie élargie débordant le cadre strict des institutions artistiques. Le projet de recherche Théâtre, jardin, bestiaire : une histoire matérialiste de l'exposition propose de considérer l'exposition comme un genre, et de s'interroger sur sa place dans une géographie étendue des frontières et lignes de partage conceptuelles qui ont historiquement structuré l'espace de l'art et continuent de l'animer aujourd'hui. Il s'agit de réinscrire le genre de l'exposition à la fois dans l'histoire du modernisme et dans la cosmographie moderne qui l'a vu naître, dans ce qu'il conviendrait d'appeler la matrice anthropologique de la modernité : ses divisions épistémiques, ses découpages ontologiques, son économie politique, ses horizons négatifs.

  • Basée sur un colloque organisé à Harvard en 2013, une exploration historique et théorique de la peinture comme médium privilégié de la modernité.

    Cette publication s'inscrit dans la série Institut für Kunstkritik.

  • Florian Hecker / John Mccracken

    Collectif

    • Sternberg press
    • 21 Septembre 2016

    Ce petit catalogue revient sur une collaboration post-mortem entre le sculpteur américain John McCracken et le musicien électronique Florian Hecker : une expérience esthétique basée sur le bouleversement des frontières entre le physique et l'éphémère au sein de l'espace d'exposition.

    Publié suite à l'exposition éponyme au Künstlerhaus, Halle für Kunst & Medien Graz, Autriche, du 31 janvier au 5 mars 2015.

    Florian Hecker (né en 1975 à Augsbourg, vit et travaille à Vienne) est l'un artistes sonores contemporains les plus influents. Ses installations et ses performances participent d'une recherche sur l'espace, le temps, la perception et la matérialisation du son.

    John McCracken (1934-2011) est un artiste minimaliste, connu pour ses « planches », oeuvres hybrides entre peinture et sculpture, réalisées à partir de matériaux industriels.

  • Anglais Considering Dynamics and the Forms of Chaos

    ,

    • Sternberg press
    • 28 Novembre 2016

    Volume accompagnant deux expositions parallèles de Angela Bulloch et Maria Zerres construites autour de la question de l'entropie. Caractérisant un système chaotique, la notion d'entropie est au centre des pratiques des deux artistes qui en proposent deux visions différentes et complémentaires.

    Publié suite à l'exposition éponyme au Sharjah Art Museum, du 10 mars au 31 mai 2016.

  • Publication en deux volumes : un livret accompagnant l'exposition de Pierre Bismuth à la Kunsthalle Wien en 2015 et un catalogue raisonné correspondant à trois décennies d'activités. Things I Remember... recouvre l'essentiel d'un travail qui oscille entre art conceptuel et appropriation, questionnant sans cesse la paternité et d'intentionnalité des oeuvres.

    Publié suite à l'exposition « Der Kurator, der Anwalt und der Psychoanalytiker », Kunsthalle Wien, du 4 février au 22 mars 2015.

    Né en 1963 à Paris, Pierre Bismuth vit et travaille à New York, Londres et Bruxelles.

empty