Blank Forms

  • Anglais Blank forms n.6 ; organic music societies

    Collectif

    • Blank forms
    • 18 Juin 2021

    Documents d'archives et textes inédits autour des collaborations intermédias du trompettiste de jazz d'avant-garde Don Cherry et de l'artiste textile Moki Cherry, et de la constellation artistique que le couple a fédérée à partir de la fin des années 1960 : s'inscrivant dans un vaste projet qui comprend une exposition de Moki Cherry, une série de concerts et la publication de plusieurs disques inédits de Don Cherry, cette publication, qui rassemble une incroyable collection de photographies de famille (avec Neneh et Eagle-Eye) et d'amis, de voyages, de concerts et d'expositions (au Maroc, au Mali, à New York...) des années 1970, constitue une anthologie de référence.
    Don Cherry et Moki Karlsson se sont rencontrés en Suède à la fin des années 1960. Ils se sont mariés et ont commencé à se produire ensemble, conjuguant leurs préoccupations entre art communautaire, activisme social et environnemental, éducation et « musique organique ». Leur maison à Tågarp est devenue un lieu de production artistique communautaire fédérant musiciens, poètes, acteurs et artistes à l'esprit libre.
    Le producteur et journaliste Keith Knox y a édité Tågarp Publication Number One pour documenter les pratiques collaboratives qui fleurissaient sous la direction des Cherry. Reproduit ici, le texte comprend des entretiens avec Terry Riley et Cherry, un article sur Pandit Pran Nath, un rapport sur l'école libre de Bombay et une enquête sur l'ésotérique Forest University par Bengt af Klintberg. L'ouvrage explore le travail de Don Cherry de l'époque à travers des interviews supplémentaires de Knox, un article sur sa Relativity Suite et un essai de Fumi Okiji. Les écrits de Moki Cherry sur ses ateliers sont présentés aux côtés de reproductions en couleur de ses tapisseries, utilisées comme environnements de performance par les ensembles de Don. Les collaborateurs des Cherry, Bengt Berger et Christer Bothén, livrent leurs récits de voyages de cette époque.

  • Le recueil d'entretiens inédits et de versions étendues des célèbres conversations d'Alan Licht avec les figures de la scène artistique et musicale américaine.
    Depuis plus de trente ans, Alan Licht est lui-même une figure mais aussi un programmateur et un chroniqueur des scènes artistiques et musicales de New York. Son humour pince-sans-rire, sa profonde érudition et son point de vue singulier, nourris par des décennies d'expérience en tant que guitariste de tournée et de studio dans le monde de la musique expérimentale et du rock underground, lui ont valu d'être le rédacteur de référence des portraits d'artistes aventureux de tous horizons. Érudit et improvisateur précoce, Licht avait déjà écrit, avant d'être diplômé du Vassar College en 1990, des articles importants sur les compositeurs minimalistes La Monte Young, Tony Conrad et Charlemagne Palestine, et enregistré avec des sommités telles que Rashied Ali et Thurston Moore. En 1999, il est devenu un collaborateur régulier du magazine britannique de musique expérimentale The Wire tout en continuant à publier dans un large éventail de périodiques, allant des revues du monde de l'art aux fanzines underground.
    Common Tones rassemble une sélection d'entretiens inédits, dont beaucoup ont été réalisés pendant la préparation de portraits et d'articles de fonds, ainsi que des versions étendues de ses célèbres conversations avec des artistes, des échanges publics inédits et de nouveaux échanges développés à l'occasion de ce recueil. Même Lou Reed, connu pour ne pas faciliter les interviews et ici présent, a été particulièrement impressionné.

  • Anglais Selected writings and interviews

    Maryanne Amacher

    • Blank forms
    • 28 Avril 2021

    La vie et l'oeuvre de l'artiste, compositrice et théoricienne américaine Maryanne Amacher sont aussi vastes que méconnues. Amy Cimini et Bill Dietz proposent une sélection hétérodoxe et singulière de documents pour la plupart inédits (notes personnelles, lettres, notes programmatiques ou pour des projets non réalisés, manifestes et entretiens), couvrant l'ensemble de ses archives, jusque là inexplorées (nouvelle édition brochée).

  • Anglais Try saying you're alive!

    Kazuki Tomokawa

    • Blank forms
    • 15 Novembre 2021

    Les mémoires de l'écrivain et musicien Kazuki Tomokawa constituent un récit semi-fictionnel de l'effervescence de l'underground tokyoïte dont il a été une figure centrale depuis les années 1970.
    Première traduction anglaise des écrits de Kazuki Tomokawa, Try Saying You're Alive! raconte soixante ans de la vie du « philosophe hurlant », retraçant ses débuts dans la préfecture d'Akita en tant que « bambin fugueur », sa carrière de basketteur à l'adolescence, et ses errances en tant que travailleur journalier, flambeur, peintre, acteur, buveur et guitariste folk d'avant-garde. Des souvenirs de personnalités telles que le romancier Kenji Nakagami, le poète Shuji Terayama, l'acteur Tôru Yuri, les réalisateurs Takashi Miike et Nagisa Oshima, et les musiciens Ryudo Uzaki et Kan Mikami animent ces mémoires passionnées d'un musicien légendaire.

  • Anglais Sound american n.25 ; the folk issue

    Collectif Sound American

    • Blank forms
    • 9 Décembre 2020

    Le 25e numéro de la revue new-yorkaise explore les intersections entre traditions folk (au sens large) et pratiques musicales expérimentales.
    Sous la direction de Sarah Hennies et Anna Roberts-Gevalt, deux des praticiens américains les plus avant-gardistes respectivement dans les domaines de la musique expérimentale et folk, ce numéro interroge la signification de pratiques à la frontière des traditions qui constituent une communauté musicale. Au sommaire : les écrits d'Ana Alonso-Minutti sur La Llorona, Drew Daniel sur Throbbing Gristle, Henry Flynt sur sa propre pratique du violon, Suzanne Kite en conversation avec Scott Benesiinaabandan, John McCowen en conversation avec Sean Meehan, Kurt Newman et Martin Arnold, Ian Nagoski sur l'imitateur de chants d'oiseaux Charles Kellogg, Anna Roberts-Gevalt en conversation avec Meredith Monk et Peggy Seeger. La section Exquisite Corpse est réalisé par la chanteuse et compositrice Amirtha Kidambi.

  • Anglais Autumn's sun

    Loren Connors

    • Blank forms
    • 12 Octobre 2019

    L'édition définitive des textes poétiques et du journal du guitariste américain.
    Au milieu des années 1980, Connors a mis temporairement sa pratique musicale entre parenthèses pour se concentrer sur l'art du haïku, pour lequel il a reçu le prix Lafcadio Hearn en 1987. Avec sa femme Suzanne Langille, il a également co-écrit un texte sur le blues et le haïku, The Dancing Ear, publié dans le journal de la Haiku Society of America. C'est au cours de cette période que Connors a écrit le matériau de Autumn's Sun, initialement publié par Glass Eye, la maison d'édition de Thurston Moore et Byron Coley, en 1999.
    Le texte est composé d'un journal intime de 1987 et d'observations fragmentaires entremêlées de poèmes sur le mode du haïku évoquant le passage du temps et des saisons dans la maison de Connors à New Haven, dans le Connecticut. Une évocation synesthésique des moments rares et délicats où le temps s'arrête, émotionnelle sans être sentimentale, à l'instar de sa musique.
    Cette édition inclut The Dancing Ear ainsi qu'une introduction de Lawrence Kumpf.

  • Allemand Poësy matters and other matters

    Catherine Christer Hennix

    • Blank forms
    • 12 Octobre 2019

    La première publication complète de l'oeuvre écrite de l'artiste, compositrice, écrivaine et théoricienne d'avant-garde, en deux volumes.
    Le premier volume, Poësy Matters, est divisé en deux sections, poésie et théâtre, chaque section contenant également des commentaires de Hennix ou de son collaborateur de longue date, Henry Flynt. Le deuxième volume, Other Matters, contient d'une part des notes programmatiques et des essais portant sur un large éventail de sujets (dont la musique, la psychanalyse et les mathématiques) et d'autre part une reproduction de l'ouvrage de Hennix, The Yellow Book, publié en 1989.
    Poësy Matters and Other Matters illustre la profondeur et la variété de ses contributions à la musique contemporaine, à l'art, à la littérature et aux mathématiques. Les textes reflètent la formation diversifiée de Hennix ainsi que ses intérêts personnels de longue date pour la psychanalyse lacanienne et les formes poétiques japonaises et du Moyen-Orient et témoignent de l'importance, longtemps sous-estimée, de l'oeuvre d'une figure essentielle de l'avant-garde.


    This two-volume set, Poe¨sy Matters and Other Matters, presents selected texts by the Swedish polymath Catherine Christer Hennix. Volume one, Poe¨sy Matters, is divided into two sections: poetry and drama, with each section also containing pieces of commentary by Hennix or her longtime collaborator Henry Flynt. Volume two, Other Matters, is divided into two sections: first, program notes and essays about a wide range of topics (including music, psychoanalysis, and mathematics), and second, a reproduction of Hennix's 1989 work The Yellow Book. The first comprehensive publication of Hennix's written work, Poe¨sy Matters and Other Matters illustrates the singular depth and variety of her contributions to contemporary music, art, literature, and mathematics.
    Best known as a composer, Catherine Christer Hennix has, throughout her fifty-plus-year career, produced innovative work in the fields of not just minimal and computer music, but psychoanalytic theory, intuitionist mathematics, poetry, and prose as well. Born in Stockholm in 1948, Hennix became involved with the local jazz and electronic music communities while in her teens, meeting visiting musicians such as Eric Dolphy and Albert Ayler, studying with trumpeter Idrees Sulieman, and becoming a member of the Elektronmusikstudio. In the late 1960s Hennix traveled to New York City, where, through A°ke Hodell, she met Dick Higgins and, in turn, many other members of the New York avant-garde, including La Monte Young, who would become a formative figure for Hennix and introduce her to both Henry Flynt and her eventual guru, Pandit Pran Nath. In the ensuing decades Hennix has continued to compose and perform music in a variety of formations, including in Flynt's Dharma Warriors, a quartet with Arthur Rhames, and more recently, with her own Chora(s)san Time-Court Mirage. Hennix's ongoing explorations of mathematics, meanwhile-namely, the work of L.E.J. Brouwer-have led to teaching positions at SUNY-New Paltz and at MIT, and an extended collaboration with Alexander Esenin-Volpin.
    The texts in Poe¨sy Matters and Other Matters reflect Hennix's diverse training as well as her long-standing personal interests in Lacanian psychoanalysis and Japanese and Middle Eastern poetic forms, resulting in a rich, diffuse collection of writings that reveal one of the avant-garde's most implacable, not to mention overlooked, creative minds.

  • Anglais Black case t.1 et 2 ; return from exile

    Joseph Jarman

    • Blank forms
    • 12 Octobre 2019

    La réédition sous forme imprimée des poèmes révolutionnaires et mystiques de 1974 du jazzman membre fondateur de l'Art Ensemble of Chicago remet en perspective un document essentiel du Black Arts Movement.
    Joseph Jarman (1937-2019) était un saxophoniste et multi-instrumentiste américain, membre fondateur du groupe de jazz d'avant-garde emblématique Art Ensemble de Chicago, à l'origine des éléments théâtraux et multimédias de la formation intégrant danse, performance et poésie dans un spectacle total.


    Joseph Jarman (1937 - 2019) was a saxophonist and multi-instrumentalist best known as a founding member of trailblazing avant-garde jazz group Art Ensemble of Chicago. Jarman was responsible for the Art Ensemble's signature face paint and elaborate costumes as well as the pioneering theatrical and multimedia elements of their shamanistic performances, which could include dance, comedy, performance art, surreal pranks, and-notably-the recitation of Jarman's poetry.
    In 1977, Art Ensemble of Chicago Publishing Co. published Jarman's Black Case Volume I and II: Return From Exile, a collection of writing conceived across America and Europe between 1960 and 1975. Comprised largely of Jarman's flowing, fiery free verse-influenced by Amus Mor, Henry Dumas, Thulani Davis, and Amiri Baraka-the book also features a manifesto for «GREAT BLACK MUSIC,» notated songs, concert program notes, Jarman's photos, and impressions of a play by Muhal Richard Abrams, the founder of the Association for the Advancement of Creative Musicians of which Jarman was also an original member. Jarman writes poetry of personal revolutionary intent, aimed at routing his audience's consciousness towards growth and communication. He speaks with compassionate urgency of the struggles of growing up on Chicago's South Side, of racist police brutality and profound urban alienation, and of the responsibility he feels as a creative artist to nurture beauty and community through the heliocentric music that he considers the healing force of the universe. A practicing Buddhist and proponent of Aikido since a 1958 awakening saved him from the traumatic mental isolation of his time dropped by the US army into southeast Asia, Jarman sings praise for the self-awareness realization possible through the martial arts. With cosmic breath as its leitmotif, his poetry both encourages and embodies a complete relinquishing of ego. While some of the poems contained within Black Case have already been immortalized via performances on classic records by Jarman and Art Ensemble of Chicago, its republication in print form breathes new life into a forgotten document of the Black Arts Movement.

  • Anglais Nothing but the music

    Thulani Davis

    • Blank forms
    • 13 Novembre 2020

    Les textes poétiques de Thulani Davis sur la musique, ici réunis pour la première fois, offrent un témoignage personnel et unique sur les scènes du jazz d'avant-garde, de la soul, du punk-rock et de la danse de la côte est américaine dans les années 1970 et 1980, inscrites dans une vaste histoire socio-culturelle et une urgence politique, et font apparaître Davis comme l'une des grandes voix du paysage culturel américain entourant le Black Arts Movement, aux côtés de Jayne Cortez, Sonia Sanchez ou Ntozake Shange.

  • Anglais Partners : a biography of Jerry Hunt

    ,

    • Blank forms
    • 15 Novembre 2021

    La biographie du musicien, compositeur expérimental et artiste multimédia américain Jerry Hunt.
    Jerry Hunt est l'une des figures les plus excentriques du monde des musiques nouvelles. Orateur frénétique, occultiste et consultant en ingénierie, ses oeuvres des années 1970 au début des années 1990 faisaient appel à des sculptures ready-made, à la technologie médicale, à des talismans obscurs et à toutes sortes d'instruments électroniques faits maison pour créer des enregistrements audacieux et des performances énigmatiques et puissantes. Retraçant la vie de Hunt à travers les grandes villes de son État natal jusqu'à une maison qu'il a lui-même construite dans le comté rural de Van Zandt, ce mémoire-biographie rédigé par Stephen Housewright, le compagnon de Hunt pendant 35 ans, offre des descriptions éclairantes des installations et des performances importantes de Hunt en Amérique du Nord et en Europe.
    Housewright raconte une vie passée ensemble, depuis l'école secondaire, alors qu'ils formaient un couple isolé dans un quartier de l'est du Texas, jusqu'au combat de Hunt contre le cancer et à son suicide, sujet de l'une de ses oeuvres d'art vidéo les plus bouleversantes. Ce récit limpide contient de nombreuses correspondances privées et des anecdotes passionnantes sur les amis, la famille et les collaborateurs de Hunt, notamment Joseph Celli, Arnold Dreyblatt, Michael Galbreth, Karen Finley, James et Mary Fulkerson, Guy Klucevsek, Pauline Oliveros, Paul Panhuysen, Annea Lockwood et le S.E.M. Ensemble.
    Stephen Housewright est écrivain, bibliothécaire et enseignant.

empty