Archive Books

  • Anabases

    Eric Baudelaire

    • Archive books
    • 1 Août 2014

    Cet ouvrage documente une installation d'Eric Baudelaire retraçant l'épopée politique et personnelle de l'Armée rouge japonaise revisitée comme une anabase, allégorie d'un voyage qui est à la fois une errance vers l'inconnu et un retour vers chez soi.

    « Le présent ouvrage n'est pas à lire mais à arpenter. Ses lignes ne se déroulent pas dans la continuité mais se superposent à l'infini, créant non pas un ensemble de savoirs mais un tissu de présciences. Il ne suit pas un plan logique mais déploie une grille à entrées multiples. Il ne revendique pas de sujet définitif, ni de postulat démonstratif, tout au plus nous offre-t-il à visiter les coulisses d'une pensée en mouvement et à nous imprégner de la matière motrice qui l'anime. Il est à l'image des travaux qu'il expose, des documents qu'il divulgue et des commentaires qu'il génère : ubiquiste. L'Anabase ou le fil rouge toutefois bien réel qui le suture fait autant office d'énigme archéologique que de puissance allégorique. L'auteur principal de cette traversée océanique, Eric Baudelaire, est à la fois un collectionneur de traces et un monteur de lignes d'erre qui s'est entouré d'autres voix méticuleuses (Pierre Zaoui, Homay King, Jean-Pierre Rehm) venant à leur tour parachever ce secret de bibliothèque. Le lecteur pourra ainsi apprécier le déploiement progressif de cette histoire guerrière et politique dont cet ouvrage nous fait remémorer l'aventure intellectuelle et poétique sous-jacente ; celle de ses reprises, ramifications et hybridations : l'histoire de l'Anabase d'après l'Anabase (ou de L'Anabase de Xénophon à celle de Paul Celan en passant par celle d'Alain Badiou), d'un récit antique à sa réappropriation moderne. » Morad Montazami Publié suite aux expositions « L'anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images » au la Synagogue de Delme et à Gasworks, Londres, en 2011 et 2012.

    A travers ses photographies, ses vidéos, ses impressions et ses installations, Eric Baudelaire (né en 1973 à Salt-Lake City, Etats-Unis, vit et travaille à Paris) interroge la relation entre image et événement, document et narration. Evoquant les pratiques factogaphiques, ses mises en scène de réalités déformées posent à l'audience la problématique des modes de production et de consommation de l'image. Il utilise également des techniques élémentaires d'assemblage, de sample et de reproduction mécaniques qu'il applique à des documents réels afin d'en extraire des récits fictifs ou de nouveaux vocabulaires formels.

  • Un pamphlet post-colonial sur les musées ethnologiques d'Europe, principalement le futur Forum Humboldt à Berlin.
    L'institution du musée ethnologique/musée du monde semble traverser une véritable crise d'étouffement. Les mets délicats acquis, ou plutôt cooptées, pour ainsi dire ingérées par la majorité de ces musées, semblent avoir été dépistés de la route vers l'oesophage et s'être coincés dans les voies respiratoires. Toutes ces choses y sont coincées depuis l'acquisition - le pillage - de ces objets. En somme, depuis l'impitoyable déracinement des biens culturels qui perdure jusqu'à nos jours dans les anciennes colonies hors d'Europe.
    Un essai en 12 actes sur la préservation de la suprématie, du Musée ethnologique et les complexités du Forum Humboldt.

  • Anglais Language is skin ; scripts for performances

    Romy Ruegger

    • Archive books
    • 1 Août 2018

    Ouvrage regroupant les scripts des performances de Romy Rüegger : un ensemble de textes destinés à l'oral, composés d'indications spatiales et temporelles, auxquels s'ajoutent différents documents d'archives.

  • Anglais The struggle is not over yet ; an archive in relation

    Collectif

    • Archive books
    • 30 Août 2018

    Empruntant son titre à un film documentaire sur l'indépendance de la Guinée-Bissau, cet ouvrage regroupe les interventions d'artistes, d'écrivains et de chercheurs réalisées lors d'une conférence sur les luttes d'indépendance dans l'espace colonial portugais. Les intervenants s'engagent également autour d'une réflexion sur l'utilisation expérimentale des archives dans leurs propres recherches.

  • Conçue pour la 12e édition des Rencontres de Bamako, cette publication recueille la pensée des écrivains, des poètes et des artistes sur la pratique de la photographie en Afrique et à travers sa diaspora, autour de la notion de « courant de conscience ».
    La notion de courants de conscience est liée de manière intrinsèque à celle d'une profondeur de la vision : en d'autres termes, elle correspond à l'idée que la vision peut transcender ses confins optiques pour invoquer les autres sens. La photographie en tant que force vectorielle d'une telle conception de la vision, fait acte de prothèse pour combler notre regard appauvri.
    La nature restreinte de la vision est un fait marquant du contexte africain, car la photographie a - par la force du travail des photographes occidentaux - principalement servie à créer certains stéréotypes ainsi qu'une taxonomie visuelle qui ont entraîné une dégénérescence du regard, exilé dans le frivole, le superficiel.
    Les textes de ce livre sont des réponses poétiques et théoriques qui s'organisent selon un flux au sein duquel les différentes voix résonnent les unes dans les autres et s'intensifient de la sorte pour finalement constituer un espace polyphonique de pensées et d'introspections. Ce mouvement ininterrompu entre le théorique et le poétique, le personnel et le publique, représente une structure architecturale qui est le fruit d'un pouvoir collectif. L'écho provoqué par chaque texte devient une référence pour le prochain, et chaque résonance ne manque pas d'amplifier les voix ici présentes, pour nourrir le courant de conscience dont il est question bien au-delà des pages de ce livre.

  • Un dictionnaire pensé comme outil d'analyse et de résistance aux réalités nouvelles du neurocapitalisme, composé de 285 termes issus de la philosophie politique, des nouveaux médias et des neurosciences.

  • Ouvrage documentant le cycle de projection de films engagés organisé à Savvy Contemporary, Berlin, de 2016 à 2018, autour de la question « Comment le monde respire-t-il maintenant ? » (à la suite du poète indonésien Willibrordus Surendra Broto Rendra en 1960), examinant les potentialités du cinéma comme outil politique effectif pour sonder l'état du monde et ses injustices.

  • L'intermédia et le cinéma élargi, à la fois comme approche critique et comme pratique artistique, ont profondément marqué l'histoire de l'art d'après-guerre au Japon. Malgré l'intérêt croissant des milieux universitaires et des commissaires d'exposition pour ce segment de l'histoire de l'art japonais, la rareté des documents disponibles dans une autre langue que le japonais a eu pour conséquence que le contexte local, en particulier la manière dont les notions ont été débattues de manière critique, a été relativement négligé. Rassemblant des traduction inédites d'une sélection de textes clés qui ont contribué à façonner le discours spécifique autour de ces notions dans les années 1960, cet ouvrage entend permettre aux débats japonais sur l'intermédia de mieux informer les débats internationaux, et permettre aux oeuvres d'être mieux préservées, représentées et analysées.

  • Anglais Perverse decolonization?

    , , ,

    • Archive books
    • 8 Février 2022

    L'appropriation perverse des discours décoloniaux.
    Depuis une dizaine d'années, de nouveaux nationalismes, des patriotismes toxiques et des systèmes d'exclusion se développent, renforcés par la technologie et enracinés dans le colonialisme, l'esclavage et l'oppression de classe. Notre époque offre une tournure unique à ces structures séculaires : les rhétoriques de décolonisation sont désormais instrumentalisées par les régimes autocratiques, tout comme elles sont normalisées dans la fantasmagorie des pratiques culturelles. C'est cette situation paradoxale et embrouillé qui peut être désignée, peut-être de manière trop émotive, comme une « décolonisation perverse ». Ce livre est le résultat d'un projet (auto)critique de discussions, d'ateliers, d'expositions et de rencontres à Cologne, en Pologne, en Israël, à Hong Kong et à Chicago. Ces conversations et essais interrogent le climat masain et oppressant d'un monde où la véritable décolonisation n'a pas encore commencé.

  • Anglais The white hunter - african memories and representations

    Collectif

    • Archive books
    • 1 Janvier 2018

    Ce catalogue s'inscrit dans un projet de recherche sur la décentralisation du modèle hégémonique occidental en matière de modernité artistique. Il propose d'interroger la construction des représentations de l'Afrique par l'Occident à travers un ensemble d'oeuvres provenant de collections sur l'histoire coloniale italienne mais également issues de la Fondation Cartier. Il comprend des textes des figures du post-colonialisme W. E. B. Du Bois, Édouard Glissant et Léopold Sédar Senghor.

    Publié suite à l'exposition éponyme au FM Centre for Contemporary Art, Milan, du 31 mars au 06 juin 2017.

    Avec John Akomfrah, Georges Adéagbo, Joël Andrianomearisoa, El Anatsui, Kader Attia, Sammy Baloji, Fréderic Brouly Bouabré, Seni Awa Camara, Nidhal Chamekh, Samuel Fosso, Peter Friedl, Meschac Gaba, Kendell Geers, Yervant Gianikian & Angela Ricci Lucchi, John Goba, Nicholas Hlobo, Bodys Isek Kingelez, Rashid Johnson, Seydou Keïta, William Kentridge, Abdoulaye Konaté, Moshekwa Langa, Gonçalo Mabunda, Ibrahim Mahama, Wangechi Mutu, Maurice Pefura, Cameron Platter, Robin Rhode, Chéri Samba, Yinka Shonibare, Malick Sidibé, Pascale Marthine Tayou, Guy Tillim, Cyprien Tokoudagba, Ouattara Watts, Lynette Yiadom-Boakye.

  • Une série d'entretiens sur le rôle du curateur dans l'art contemporain avec Pierre Restany, Zoran Kržišnik, Harald Szeemann, Daniel Buren, Charles Esche et Walter Benjamin.

  • L'esprit d'un temps" / "zeitgeist

    Adeline Blanchard

    • Archive books
    • 1 Novembre 2016

    Cette publication retrace vingt années de présence artistique française en Allemagne à travers les voix d'illustres représentants du monde de l'art allemand, à l'occasion du vingtième anniversaire du Bureau des arts plastiques à Berlin.

    Afin de valoriser les actions du Bureau des arts plastiques depuis 1996 et son soutien à la création artistique française dans le contexte très concurrentiel de l'écosystème de l'art en Allemagne, le BDAP lance une publication qui donne la parole à la scène artistique allemande et à son approche de l'art français.
    20 personnalités du monde de l'art allemand sont invitées à poser leur regard sur la scène artistique française. Des critiques, commissaires, directeurs/trices d'institutions ou d'espaces indépendants, galeristes et collectionneurs témoignent, racontent et dressent un état des lieux de la création en France, de leur collaboration avec nos artistes. Sous forme de textes critiques, d'interviews, ils révèlent leur point de vue personnel et singulier.
    L'Esprit d'un Temps est conçu comme un ouvrage chronologique dans lequel s'inscrivent des fragments de l'histoire de la présence française des artistes en Allemagne depuis 20 ans. Comment les artistes français participent à l'effervescence de la scène artistique allemande à travers des manifestations importantes telles que la documenta, la Biennale de Berlin, les foires Art Cologne ou abc - art berlin contemporary ? Quelles sont les expositions qui ont marqué les esprits? Quels sont les lieux prescripteurs qui ont révélé ou soutenu des artistes français ? Quelles sont les personnalités de l'art contemporain qui ont contribué à promouvoir notre scène artistique en Allemagne ? Existe-t-il des spécificités à la scène française ? Autant de questions ambitieuses auxquelles la publication essaiera de répondre.

  • Anglais History and interregnum ; three works by Stan Douglas

    Stan Douglas

    • Archive books
    • 1 Novembre 2016

    Une documentation détaillée autour de trois oeuvres de Stan Douglas traitant de l'émergence de projets politiques et multiculturels émancipateurs durant les années 1970, de la révolution des oeillets et la fin du colonialisme portugais à l'émergence des musiques jazz-rock, funk, disco et afrobeat.

    Publié à l'occasion de l'exposition « Stan Douglas. Interregnum » au Museu Coleção Berardo, Lisbonne, du 21 octobre 2015 au 14 février 2016.

  • Cette publication retrace les recherches menées par l'artiste et chercheuse Alex Martinis Roe dans le cadre de son projet de généalogie des pratiques politiques féministes en Europe et en Australie des années 1970 à nos jours.

    Publié suite à l'exposition itinérante au Casco - Office for Art, Design and Theory, Utrecht, du 20 novembre 2016 au 29 janvier 2017 ; à ar/ge kunst, Bolzano, du 25 février au 6 mai 2017 ; au Showroom, Londres, du 26 avril au 10 juin 2017 ; au Badischer Kunstverein, Karlsruhe, du 8 septembre au 26 novembre 2017, et au Archive Kabinett, Berlin, du 27 avril au 25 mai 2018.

  • Cette publication présente un ensemble de contributions scientifiques et littéraires, des entretiens, des chansons et des photographies explorant les conséquences de la migration économique sur l'environnement familial à travers l'exemple des relations à distance des travailleuses migrantes avec leurs enfants.

    Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à Depo Istanbul, du 18 mai au 30 juin 2018, et au Archive Kabinett, Berlin, du 14 septembre au 12 octobre 2018.

  • Streams of consciousness

    Bonaventure Soh Bejeng Ndikung

    • Archive books
    • 3 Janvier 2020

    Le catalogue de la 12e édition des Rencontres de Bamako, la principale manifestation consacrée à la photographie contemporaine et aux nouvelles images en Afrique.
    Le thème de la 12e édition des Rencontres de Bamako, « STREAMS OF CONSCIOUSNESS » ou « COURANTS DE CONSCIENCE », fait référence au premier morceau de l'album éponyme d'Abdullah Ibrahim et Max Roache, Streams of Consciousness (1977). Telle une conversation d'a^me à a^me, ce morceau rappelle ce que William James a appelé « courant de conscience » dans son ouvrage Les Principes de psychologie (1890), c'est-à-dire le courant de conscience continu d'une personne et ses réactions conscientes face aux événements.
    Par le choix de ce thème, il s'agit de penser l'oeuvre comme l'expression d'un monologue intérieur, comme un dialogue entre artistes, d'artiste à spectateur ou encore comme les réactions sensorielles de l'artiste face aux événements extérieurs. Il s'agit donc de porter une réflexion sur la notion de représentation du point de vue de l'artiste qui s'exprime par un courant de pensée artistique. Ainsi le thème de l'exposition panafricaine cherche à amener les photographes à imaginer la pratique artistique du courant de conscience photographique dans le but de « penser en images ».
    L'oeuvre photographique se conc¸oit comme le fruit des associations conceptuelles et esthétiques de son auteur. Elle est l'expression de son oeil intérieur ou de sa voix intérieure, une évocation de ce qui ne se voit pas, mettant ainsi ce courant de conscience en action. Les oeuvres sélectionnées pour l'exposition panafricaine explorent à travers la pratique photographique cette notion de « courants de conscience » telle qu'elle est conceptualisée en psychologie et en littérature. Une attention particulière est donnée aux oeuvres qui emploient cette notion de « courants de conscience » comme métaphore pour aborder les courants de pensées des peuples et des cultures qui traversent le fleuve Niger.
    L'accent est également porté sur la notion de dialogue entre le continent et ses diasporas, notamment les passerelles qui composent et animent l'univers africain. L'Afrique a longtemps cessé d'e^tre un concept géographique limité à son espace géographique. En tant que concept planétaire, l'Afrique concerne les personnes d'origine africaine répartis dans le monde entier (Asie, Océanie, Europe, Amérique) et sur le continent africain. À travers la dynamique de la photographie il s'agit de donner lieu à des courants de conscience qui naissent à partir et au-delà des co^tes du continent africain.

  • Semer Somankidi Coura , une archive générative

    Raphael Grisey

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    Cette publication est le résultat d'un projet de recherche mené par les artistes Raphaël Grisey et Bouba Touré autour des archives de la coopérative agricole auto-gérée Somankidi Coura, au Mali. Une réflexion historique autour des problématiques agricoles, archivistiques, sanitaires et migratoires à travers une perspective décoloniale.
    Semer Somankidi Coura. A Generative Archives présente une recherche au long cours réalisée par l'artiste Raphaël Grisey, en collaboration avec Bouba Touré, autour des archives de Somankidi Coura, une coopérative agricole auto-gérée située le long du fleuve Sénégal. La coopérative a été fondée en 1977 par un groupe d'activistes africains composé d'anciens travailleurs migrants en France, en réponse à la crise sanitaire née de l'épisode de sécheresse qui s'abattit sur le Sahel en 1973.
    Le livre regroupe un ensemble de documents textuels et visuels qui renseigne l'histoire panafricaine de la coopérative, les luttes de libération des travailleurs migrants et des agriculteurs en France et en Afrique de l'Ouest. L'ouvrage ouvre un champ de réflexion pour la mise en place d'une politique de décolonisation abordant les problématiques de l'agriculture, de la migration, des soins, des sols et des archives.
    Semer Somankidi Coura. A Generative Archives offre également de nouvelles perspectives sur les modes d'action de l'ACTAF (Association culturelle des travailleurs africains en France) et sur les permacultures de la coopérative de Somankidi Coura, fournissant des outils théoriques pour le développement de nouvelles permacultures.
    La publication présente une série d'entretiens avec les fondateurs de la coopérative (Bakhoré Bathily, Goundo Kamissokho Niakhaté, Mady Koïta Niakhaté, Ladji Niangané, Ousmane Sinaré, Siré Soumaré and Bouba Touré), une large sélection d'archives visuelles appartenant à Bouba Touré et des contributions de Raphaël Grisey, Tobias Hering, Olivier Marboeuf, Aïssatou Mbodj-Pouye et Jean-Philippe Dedieu, Karinne Parrot, Romain Tiquet, Kaddù Yaraax et Sidney Sokhona.

  • Anglais Homecomings ; 1, 2, 3, etc.

    Collectif

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    S'inspirant de l'ouvrage de Georges Perec, Espèces d'espaces, et de l'oeuvre de l'artiste Hreinn Friðfinnsson, House Project, ce catalogue rassemble un collège d'artistes internationaux pour interroger les différentes significations du retour à la maison.

    Publié suite à l'exposition « Homecomings » au HORSE | GRÜNDERZEIT, Berlin, du 19 septembre au 27 octobre 2013.

  • Cantiere Barca

    Raumlabor

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    Cette publication documente une série d'ateliers animée par Raumlabor, un groupe d'architectes berlinois, et impliquant des jeunes de Barca, en banlieue de Turin. Le projet, qui préconise la réappropriation de l'espace public, a donné lieu au développement d'installations environnementales habitables.
    Cantiere Barca est un espace d'idées et de nouvelles pratiques pour la réappropriation de l'espace public qui a pris forme au cours de quatre ateliers collectifs d'auto-construction à partir de matériaux récupérés, animés par Raumlabor, un groupe d'architectes et d'artistes basé à Berlin, et impliquant les jeunes de Barca, un quartier situé aux confins du Nord de Turin, ainsi que des étudiants et jeunes créateurs.
    Le projet, lancé en 2011, a vu naître le développement d'une série d'installations environnementales habitables, telles que la Star House, composée de mobilier mobile transformable et d'une série de sièges et d'autres produits faits main. Ces exemples d'activités potentielles de la Maison des Jeunes Cantiere Barca, à l'intersection de la créativité et de la micro-économie, s'inscrivent dans le cadre du projet de conception lancé en 2013 qui s'est déroulé dans deux lieux appartenant à la municipalité et qui avait été fermés pendant des années. Une vidéo et un dessin de Raumlabor, réalisés dans le cadre du projet, ont été inclus dans la collection du département Architecture et Design du MoMA à New York. Cantiere Barca est également une étude de cas, qui, entre succès et échec, interroge la signification de concepts tels que le collectif, la communauté, le bien commun, la participation, la responsabilité, l'utopie et l'avenir.

  • Anglais After cinema ; fictions from a collective memory

    Azin Feizabadi

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    À l'occasion des dix ans du projet A Collective Memory - une série de cinq films réalisée par Azin Feizabadi - cette publication rassemble des récits de fictions inspirés de ces films et écrits par des contributeurs invités.

  • Anglais Fragments t.1 ; where stories cut across the land

    Vangjush Vellahu

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    Ce livre d'artiste tire son origine d'une série de vidéos documentant la situation actuelle de six Républiques non reconnues à la frontière de l'Europe de l'Est et de l'Asie de l'Ouest. Vellahu y dévoile les mémoires collectives de personnes et de terres affectées par des années de guerre et par la politique des frontières.

  • Anglais The fine art of living

    Ina Wudtke

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    Monographie présentant une décennie de recherche artistique consacrée à la gentrification de Berlin.

  • Anglais Notes on archives t.4 ; dear Jadwa

    Ines Schaber

    • Archive books
    • 30 Novembre 2019

    Quatrième ouvrage de la série de publications « Notes on Archives » sur les pratiques de l'archive, Dear Jadwa s'appuie sur des documents photographiques de la vallée de Wadi Ara en Israël pour mener une réflexion sur la manière dont les archives visuelles peuvent mettre en lumière des histoires oubliées.

    « Notes on Archives » est une série de publications de l'artiste Ines Schaber consacrée à l'archive et à ses pratiques. Fruits d'un travail de plus de dix ans, ces publications présentent des études de cas, des recherches, des projets matériels et des réflexions sur les questions que posent les archives iconographiques de nos jours.
    Ines Schaber comprend l'archive comme un lieu de négociation et d'écriture, et un enjeu du pouvoir politique. « La démocratisation effective se mesure à ce critère essentiel : la participation et l'accès à l'archive, à sa constitution et à son interprétation », écrit Jacques Derrida.

empty