Littérature traduite

  • Journaliste et critique d'architecture, Ulrich Conrads est le premier à entreprendre une anthologie de textes phares de l'histoire architecturale du XXe siècle. Publiée en 1964, elle présente chronologiquement soixante-dix programmes et manifestes significatifs d'une grande variété thématique rédigés entre 1903 et 1963. À travers cet ouvrage, Conrads démontre que les écrits des acteurs de la scène architecturale contemporaine sont aussi importants que leurs oeuvres construites pour appréhender leurs gageures et idéaux respectifs. En parallèle, il fournit aux lecteurs une compilation pédagogique accessible et efficace pour s'initier et comprendre l'évolution de l'architecture sur six décennies.
    Objet de multiples traductions depuis sa parution, l'ouvrage d'Ulrich Conrads demeure une référence bibliographique incontournable.

  • De Ledoux à Le Corbusier ; origine et développement de l'architecture autonome

    Emil Kaufmann

    • La villette
    • 21 Janvier 2016

    Publié pour la première fois à Vienne en 1933, à l'heure où les avant-gardes succombaient sous le joug du nationalisme, l'essai d'Emil Kaufmann De Ledoux à Le Corbusier, origine et développement de l'architecture autonome proposait une interprétation inédite de l'architecture moderne. L'auteur considère que la rupture avec la tradition issue de la Renaissance, clamée par le Mouvement moderne, est déjà présente dans l'architecture de la période révolutionnaire du XVIIIe siècle.
    Aussi, puisque mieux que tout autre Claude-Nicolas Ledoux incarne cette rupture, il s'emploie, avec la force de la conviction, à le tirer de l'oubli. Soulignant que l'on assiste, avec cette période, à l'éclatement de l'"enchaînement" baroque, Kaufmann identifie le passage d'une architecture hétéronome à une architecture autonome. Le concept d'autonomie de l'architecture constitue la clé de voûte de sa démonstration.
    Cette autonomie se traduit par l'indépendance des parties de l'édifice et des édifices entre eux, par la liberté des dispositions intérieures, par le recours à la géométrie élémentaire. Déterminées par une logique tectonique, les formes se libèrent des lois étrangères à l'univers de l'architecture que sont celles des ordres, en raison de leur caractère anthropomorphique, ou celles provenant de la doctrine du beau.
    Kaufmann tente également d'établir une filiation entre les formes architecturales et les structures sociales. Ainsi, dans les aspects formels des projets de Ledoux, il discerne des analogies avec la structure de la nouvelle société bourgeoise. Formée d'individus isolés et libres, cette dernière se refléterait dans l'architecture pavillonnaire, également appelée "système des blocs".

  • Broadacre City, la nouvelle frontière

    ,

    • La villette
    • 7 Mai 2015

    Ville imaginée par Frank Lloyd Wright à partir de 1932, Broadacre City est une proposition globale défendant un modèle économique, social, politique, différent de celui en cours. Il interroge le devenir de la grande ville, de la campagne, la transformation des paysages, l'uniformisation des modes de vie et des espaces.

  • Entre 1920 et 1930, Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret ont construit une série de villas, essentiellement en région parisienne, qui a contribué à établir leur réputation internationale. Ces villas, et plusieurs projets non réalisés, leur ont permis de développer un langage plastique sophistiqué qui a nourri l'architecture internationale pendant plus d'un demi-siècle. L'élaboration de ces projets peut être considérée comme un laboratoire de réflexion et d'innovation. Comment ce laboratoire a-t-il évolué, selon quels principes et face à quelles difficultésoe Pour répondre à ces questions, il fallait entrer dans le travail au quotidien, établir l'évolution des dessins, suivre la trace des relations entre architectes et clients et reconstruire aussi bien l'histoire matérielle qu'économique du chantier.
    Ce livre présente plus de dix années de travail sur les archives de la Fondation Le Corbusier. La méthode employée procède de l'étude génétique. Méthode empruntée à la littérature par laquelle il s'agit de comprendre les multiples " couches " qui constituent la genèse d'une oeuvre. Les dessins occupent une position particulière au regard de cette question, sachant que pour Le Corbusier l'idée est plus importante que le bâtiment construit.
    Donnant à voir la généalogie d'un projet avec ses hésitations, ratures et remords, il a paru fondamental de ne recourir qu'à des photographies anciennes, donc en noir et blanc, mais comptant parmi celles sélectionnées par l'architecte lui-même.
    Une première publication de cet ouvrage a eu lieu en 1984. Introuvable depuis 15 ans, la republication de ce " classique " s'imposait, avec une iconographie enrichie et mieux restituée, une actualisation des connaissances et des sources.

  • L'architecture à l'âge de l'imprimerie

    Mario Carpo

    • La villette
    • 29 Janvier 2009

    L'architecture, son évolution comme sa connaissance, dépend en grande partie de la circulation et de la transmission dans l'espace et le temps d'une accumulation d'expériences, de règles ou de modèles.
    Voilà pourquoi ce livre examine les moyens de communication utilisés par les architectes occidentaux, de vitruve à l'époque moderne, en montrant comment chaque média influe sur les formes spécifiques de la pensée architecturale et sur les modalités de la diffusion des savoirs. rappelant le mode transmission orale de connaissances strictement techniques du moyen age - avant qu'il ne soit possible de fournir des images identiques dans différents exemplaires d'un même texte - l'auteur montre comment le développement d'une nouvelle technologie de l'information, l'imprimerie, a rendu possible l'apparition et la diffusion de nouveaux modèles architecturaux.
    L'établissement par sebastiano serlio d'un canon de cinq ordres en constitue une des illustrations les plus emblématiques. si cette étude s'intéresse à un des tout premiers moments oú s'opère la rencontre entre théorie de l'architecture et les médias, elle ne méconnaît rien du temps présent. convoquant la prophétie "ceci tuera cela", énoncée par victor hugo dans son roman notre-dame de paris, l'auteur s'interroge sur le passage du monde de l'imprimé, qui a marqué l'histoire de l'architecture pendant les cinq derniers siècles, à l'univers numérique qui est en train de redéfinir l'architecture de nos jours.

  • La construction fonctionnelle moderne

    Adolf Behne

    • La villette
    • 26 Juin 2008

    L'origine de la révolution qui touche l'architecture moderne se trouve dans le rejet de la tyrannie de l'académisme, lorsque l'architecture commence à éprouver la beauté vivante dans la fonction elle-même. À partir des travaux de trois architectes : Alfred Messel pour l'Allemagne, Hendrik Berlage pour la Hollande et Otto Wagner pour l'Autriche, Adolf Behne propose une généalogie de la construction moderne dont l'aboutissement est la restauration de l'unité perdue.
    Ce qui lie ces trois figures majeures de la scène européenne, c'est qu'ils abandonnent le répertoire de la création purement mécanique des formes reçues, celle qui opère de l'extérieur vers l'intérieur et mène à l'architecture-façade au profit d'une pratique accordant à la fonction une place prépondérante. S'inscrivant dans une logique schillérienne, l'ouvrage développe un système bipolaire où la fonction répond à la nécessité vitale et la pulsion ludique mène au travail de la forme.
    Mais Behne n'en reste pas là, dans l'effervescence révolutionnaire des lendemains de la guerre, en 1921, il déplore que l'Europe ait perdu l'unité spirituelle qui était la sienne durant le moyen âge. Le style gothique, véritable " style international " d'alors, reste la preuve de la communication qui existait entre tous les pays. Devançant les idéaux du Bauhaus, il assigne à l'Allemagne la tâche de redevenir le carrefour spirituel et politique de l'Europe et conçoit l'architecture comme un des organes de l'avènement progressif du socialisme.

empty