France Agricole

  • Acheter une ou plusieurs poules, en prendre soin, être passionné ou bien développer une activité professionnelle avicole : quel que soit votre objectif, vous trouverez dans ce guide tous les conseils permettant de devenir incollable sur les besoins des poules. Ce guide pratique rédigé par un grand spécialiste des poules en France vous présente de façon très complète :
    - Les coqs et poules sauvages.
    - L'histoire de la domestication.
    - L'anatomie.
    - Les principales variétés.
    - Les races.
    - Les règles pour installer un petit élevage chez soi.
    - Les comportements des coqs et des poules.
    - La reproduction.
    - Les oeufs.
    - L'incubation.
    - L'élevage des jeunes.
    - Les produits et les expositions.
    - La lutte contre les maladies.
    - La lutte contre les prédateurs.

    Dans cette 2e édition, davantage de races sont décrites, en particulier les races pondant des oeufs bleu-vert.

  • Dans son almanach, comme dans son guide de référence, Pierrick, vous accompagne tout au long de l'année et des saisons pour améliorer vos pratiques dans votre jardin du semis à la récolte :
    - analyser le sol, - décoder le langage de la faune, de la flore sauvage et de la lune.
    - trouver les plantes des anciens jardiniers - semer et planter au verger.
    - semer au potager.
    - planter les arbres fruitiers.
    - bouturer et marcotter.
    - entretenir le potager et le verger.
    - conserver les récoltes de fruits et légumes...

  • Les 30 glorieuses : un période faste pour l'industrie mais aussi pour l'agriculture. Dès la mise en place du plan Marshall, les agriculteurs ont pu s'équipé et voir évoluer leur métier grâce à l'utilisation de machines agricoles qu'ils ont permis, en les testant, d'améliorer.

    Dans cet ouvrage, pour la première fois, sont réunis, les documents présentant les tracteurs les plus emblématiques et les plus innovants qui ont marqué le monde agricole et permis l'expansion de sa mécanisation.

    Un livre collector avec 200 modèles et 50 marques françaises !

  • Selon Evelyne Malnic, c'est parce que la situation est réellement catastrophique pour la vigne, nos sols, la planète et le climat qu'il ne faut pas perdre espoir et qu'il faut agir. Ainsi, elle écrit :
    « La situation est grave, elle n'est pas désespérée.
    De tout temps, la vigne cultivée a été soumise à de grands bouleversements climatiques, des maladies, et contrainte d'évoluer pour subsister. Obligeant à repenser sans cesse la viticulture telle qu'on la pratique depuis plus d'un siècle.
    La course contre la montre est engagée. Face à la catastrophe annoncée, à l'urgence, il ne faut pas seulement limiter la casse. Mais aller au-delà, réinventer l'agriculture, l'arracher à ses impasses, renouveler ses pratiques. Réécrire le récit de la viticulture. Réparer et repartir.
    La solution existe, je l'ai rencontrée. Elle se nomme viticulture bio - biologique et biodynamique.
    Une viticulture qui exclue l'utilisation des pesticides de synthèse et prône la fertilisation naturelle des sols. »

  • Bernard Gibert a l'habitude de nous faire découvrir des trésors en matière de tracteurs et de moissonneuses-batteuses. Cette fois-ci, il a choisi de nous montrer quels étaient les matériels dans les fermes.
    Des machines tractées par des chevaux ou des tracteurs : quels étaient leurs usages ? Comment ont-elles fait évoluer les pratiques de production ? Dans quelle mesure ont-elles amélioré les conditions de travail des agriculteurs ?
    A travers ces outils, Bernard Gibert nous raconte encore les innovations du monde agricole dont il reste définitivement passionné.
    Laissez-vous porter par ces documents uniques qui vous montrent quelles ont été les fabuleuses évolutions techniques durant tout un siècle.

  • « La vigne et son écosystème naturel sont d'une richesse insoupçonnée avec laquelle le vigneron est amené à composer de plus en plus intensément. Finis les traitements insecticides violents et polluants, place au biocontrôle des populations d'insectes. Bientôt finis les herbicides qui polluent le sol et les rivières, place aux enherbements qui stockent de la matière organique et retiennent la terre les jours d'orages.
    Mais la nature n'est pas simple et ne se laisse pas apprivoiser facilement. Il faut apprendre à composer avec elle, et pour cela il faut la connaître dans ses moindres recoins. C'est à cette découverte que Caroline nous invite dans ce remarquable ouvrage sur la vigne, son environnement, ses auxiliaires et ses ravageurs.
    La tâche n'est pas facile, car c'est dans le minuscule que se livrent les plus grandes batailles et que s'organisent les équilibres entre insectes, acariens, arachnides, champignons, bactéries, virus... tous immergés dans la végétation qui leur fournit le gîte et le couvert. Un monde végétal, dont la vigne fait partie, qui lui-même dépend du sol sur lequel il se nourrit et du climat qui l'arrose et l'illumine de façon changeante.
    Caroline Le Roux, en photographe appliquée, nous fait ainsi découvrir ce monde insoupçonné dans un ouvrage remarquablement illustré qui le met à la portée de tous et rend son usage agréable. Sa vision très large de l'écosystème «vigne» met en évidence l'importance et la valeur de tout ce qui enrichit l'espace viticole avec ses haies, ses murets, ses herbes folles, ses bandes enherbées pour les pollinisateurs et autres auxiliaires, ses oiseaux et ses mammifères... Tout un monde d'une richesse insoupçonnée à découvrir.
    Une synthèse originale et innovante sur cet écosystème qui structure les paysages. Ouvrage qui devrait ravir aussi bien le viticulteur, que l'étudiant ou le curieux de nature, et indispensable à qui doit cultiver raisonnablement ses vignes. »

  • Qui ne s'est jamais trouvé face à un cheval en difficulté sans savoir comment intervenir ? Dans les situations les plus banales (le cheval a perdu un fer ou s'est légèrement coupé) ou les plus dramatiques (le cheval saigne abondamment ou perd connaissance), comment réagir, comment évaluer la gravité d'un problème ? Que faire pour ne pas aggraver la situation et faciliter la prise en charge par le vétérinaire ?
    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui côtoient ou s'occupent de chevaux, dans un cadre professionnel ou de loisirs, et n'ont pas forcément des connaissances médicales.
    Rédigé par deux vétérinaires et un journaliste, propriétaires et passionnées de chevaux, ce livre se veut juste scientifiquement et pratique techniquement avec un vocabulaire simple mais précis et de nombreuses illustrations.
    Ce livre s'articule en quatre parties :
    - la prévention, parce qu'il est souvent plus facile d'agir avant que les problèmes ne surviennent.
    - l'évaluation de l'état de santé d'un cheval.
    - les gestes de soins de base, urgents ou non.
    - les affections les plus courantes dont peut souffrir le cheval, classées par région du corps et par appareil Le but de ce livre n'est bien sûr en aucun cas de remplacer la consultation du vétérinaire, mais de présenter les bons gestes et les bons réflexes à avoir, pour gérer sereinement et efficacement un petit « bobo » ou réagir sans paniquer face à une réelle urgence afin de ne pas réduire les chances de survie du cheval.

  • Après avoir parcouru le monde puis sillonné la France pour nous faire découvrir les agricultures et les agriculteurs avec son regard de connaisseur bienveillant attaché à la terre et à ses acteurs, Christophe Dequidt s'est associé à Alain Bonjean pour reprendre les chemins de traverses, européens, cette fois-ci, pour nous faire comprendre les enjeux de demain en matière de santé et d'environnement.

    Comment l'agriculture européenne peut-elle devenir le levier le plus puissant de régénération des sols et de la planète et préserver notre sécurité alimentaire ? Comment nos agriculteurs peuvent-ils poursuivre leur adaptation ? Pourquoi l'Europe a un rôle aussi fondamental dans l'équilibre mondial ?

  • Les céréales sont une des bases de l'alimentation humaine depuis toujours. L'Homme a cherché à récolter avec le plus d'efficacité possible ces céréales, à travers le monde : que soit à la main, à la faucille ou à la sape. Le matériel permettant la récolte a ensuite été poussé ou tiré par des animaux et les premières moissonneuses modernes, datent de 1831. Elles ont été conçues par Mc Cormick.

    En 1870, on voit apparaître les premières moissonneuses-lieuses avec un liage au fil de fer pour commencer puis avec de la ficelle dans les 10 ans qui ont suivi cette innovation et ce jusqu'en 1960. A cette époque, dans les petites fermes, on utilisait jusqu'au début des années 1950 des faucheuses à vert avec un équipement pour céréales et des javeleuses.

    Tandis que les premières moissonneuses-batteuses (avec des coupes de 6 m et plus, entrainées par des machines à vapeur ou à pétrole, tirées par des animaux (30 à 40 chevaux ou mules !)) fonctionnaient avant 1900, dans les années 1980 à 2000, on voit l'avènement de machines avec des coupes de 3,60 m à 7,20 m et avec des puissances pouvant aller jusqu'à 300 chevaux !

    Et dans ce domaine, il semble que rien ne puisse arrêter le progrès. Aujourd'hui, on construit des machines de 700 chevaux pouvant moissonner sur 13,80 mètres !

    Bernard Gibert, grâce à ses documents d'époque rares et précieux, poursuit son ambition de retracer toute l'histoire de la mécanisation de l'agriculture moderne.

    Alors découvrez avec nous à bord de ces moissonneuses-batteuses de légende !

  • L'agriculture d'aujourd'hui vit une profonde transformation. Elle doit être accompagnée et soutenue pour continuer à garder son excellence en matière de production alimentaire, tout en tenant compte des objectifs de développement durable fixés par la communauté internationale.L'agriculture, bien qu'essentielle à notre alimentation, doit tenir compte de l'opinion de nos concitoyens et à ce titre, une double prise de conscience doit s'opérer : si les exigences du consommateur sont le plus souvent légitimes, celui-ci doit admettre que la nourriture a un prix. Une politique fondée sur un coût toujours plus bas des produits de première nécessité (en premier lieu l'alimentation) comme levier de développement du pouvoir d'achat a atteint des limites. Le consommateur en est le plus souvent conscient mais n'arrive pas toujours à le traduire dans son acte d'achat. Il s'agit d'informer, de former avec le plus de bienveillance possible à ce qu'est l'agriculture et ce que font les agriculteurs. Et il serait raisonnable qu'à l'instar de notre santé, nous n'attendions pas de devoir combattre une pénurie alimentaire pour nous en préoccuper.

  • C'est à la suite du succès de Jouer à pied avec son cheval : La discipline Equifeel, que l'idée de continuer cette collection est venue. Suite aux nombreux retours des lecteurs, il apparait que trouver de nouvelles idées pour varier son travail et ses jeux à pied avec son cheval est un vrai casse tête. Ce deuxième volet répond à ces attentes ! Il est le fruit de plus de 9 ans d'expériences et de pratiques en compétitions, mais aussi d'organisation de concours réels comme virtuels au travers de l'association Equifeel-Partage.
    Cet ouvrage s'adresse à des cavaliers ayant déjà une base dans la pratique de l'Equifeel ou aux organisateurs de concours qui se doivent d'être toujours plus innovants dans l'élaboration des tests. Ce livre est vraiment au coeur du travail et de la technique que requière la discipline.
    Le premier chapitre propose des idées créatives, pour varier les tests de base du règlement général Equifeel proposé par la Fédération Française d'Équitation au travers de propositions photographiques de sauts, de passages étroits ou encore de rideaux. Il aborde également des idées simples de variantes demandant peu de modifications ou de nouveaux apprentissages au cheval.
    Les chapitres suivants vous invitent à jouer à 117 exercices «clé en main» qui respectent le travail de base de la discipline et du règlement général. Le matériel dont on a besoin pour ces exercices est classique. En revanche, leur utilisation, elle, est innovante et insolite.
    Ce livre se veut interactif. Son format propose les exercices sous la forme de fiches. Il est composé d'outils techniques pour s'évaluer et suivre sa progression grâce à des tableaux et des graphiques. L'ouvrage est organisé en fonction des dispositifs de la discipline. De plus, afin de faciliter l'élaboration de vos séances, les exercices sont classés en fonction de leur niveau de difficulté permettant ainsi une progression.
    Vous trouverez également des QR codes, à chaque début de chapitre, vous amenant sur les vidéos des différents dispositifs du règlement equifeel. Ces ressources ont été réalisées par l'association Equifeel-Partage. Elles vous aideront à visualiser les tests de base afin de pouvoir mieux aborder les exercices proposés dans cet ouvrage.

  • En 2016, sortait la première édition de Faune utile des bords de champs. L'idée était de redorer le blason de la biodiversité de nos campagnes, de nos exploitations agricoles. Finies les idées reçues sur certaines espèces, bienvenues les services écosystémiques apportés par cette faune vertébrée de nos agroécosystèmes. Il fallait aussi donner des pistes de réflexion et de travail sur ce qu'il faut mettre en place pour réinviter cette faune utile. Mais il fallait aller plus loin et l'ouvrage que vous avez entre les mains est la suite et le complément du premier.
    Dans ce nouvel opus, l'auteure revient sur ce qu'est, déjà, un écosystème : quelles sont les différentes catégories d'acteurs qui le composent et comment s'y organisent-ils ? Ensuite, elle donne les spécificités d'un agroécosystème : qu'est-ce qui le singularise ?
    L'érosion des habitats naturels est le facteur numéro un de dégradation de la biodiversité sur notre planète. Si on veut développer à nouveau la biodiversité de nos campagnes et donc les services écosystémiques dont nous avons besoin, il faut restaurer ces habitats perdus. Une grande partie de cet ouvrage est donc consacrée aux éléments fixes du paysage ou infrastructures agroécologiques, IAE : pour chacune, sont détaillés tout d'abord son rôle pour la biodiversité puis comment la restaurer ou l'installer, ainsi que l'entretenir dans la durée.
    Des IAE, c'est bien mais pour être fonctionnelles, elles doivent être correctement installées dans l'agroécosystème. La troisième partie de l'ouvrage aide à se poser les bonnes questions dans un projet de restauration et d'aménagement. Elle aiguille aussi sur les aides qui sont, aujourd'hui, à disposition.
    Réinviter la biodiversité sur nos exploitations agricoles relève enfin d'un changement dans les pratiques culturales. Là aussi, chacune y est détaillée : à quoi sert-elle ? Quels sont ses impacts sur la biodiversité ? Comment l'adapter pour minimiser ces conséquences ?

  • Les poules naines sont de plus en plus à la mode. On connaît tous l'avantage d'élever les poules :
    - Pouvoir disposer d'oeufs ou de poulets procurés par la reproduction d'un petit élevage.
    - réduire ses déchets.
    - Participer à la sauvegarde d'un patrimoine souvent menacé, ou à la multiplication d'une race rare, ancienne ou récente.
    L'avantage des poules naines, c'est qu'elles prennent peu de place et provoquent immédiatement la sympathie du grand public.
    C'est pourquoi la poule naine connaît un regain d'intérêt important depuis plusieurs années. De plus, le confinement et les crises sanitaires et économiques traversées ont encouragé beaucoup de particulier à se lancer dans leur élevage.
    Le lecteur trouvera dans cet ouvrage :
    - de nombreuses informations pratiques sur des techniques d'élevage éprouvées par des éleveurs chevronnés qui seront très utiles aux éleveurs amateurs soucieux de faire au mieux pour leurs animaux.
    - des données techniques et historiques concernant la sélection sur les races les plus connues, avec des illustrations de qualité et de très belles photos originales.
    - plus de 200 fiches de races soit très connues soit plus rares.
    Il n'existe pas, à l'heure actuelle un recueil aussi complet sur les poules naines. Il répondra à toutes les questions des passionnés et même des professionnels. Mais il accompagnera l'éleveur débutant et amateur pour lui permettre de choisir les races qui lui conviendront le mieux, de préparer sereinement l'arrivée de ses animaux.
    Les auteurs y ont mis non seulement toutes leurs connaissances et leur expertise mais aussi toute la passion qu'ils ont pour ses adorables volailles.

  • L'equifeel, discipline équestre inspirée de l'équitation dite éthologique, attire de plus en plus de cavaliers. Simple curieux ou véritable passionné, cavalier débutant ou cavalier confirmé, amateur de concours ou joueur de pré, ce livre est fait pour vous ! Vous y découvrirez des informations précieuses tel que les débuts de la discipline jusqu'à aujourd'hui, les grandes lignes du règlement général equifeel ainsi que des clés pour réussir en concours, quelques astuces pour vous aider dans la construction de votre matériel, des idées de tests élites illustrés par des dessins.
    Cette deuxième édition vous apportera de nouveaux éléments tout en complétant ceux déjà abordés précédemment. Vous prendrez connaissances des grandes lignes du règlement général equifeel ainsi que de 7 clés pour réussir en concours ou encore des recettes et astuces issues de nos expériences... Chaque chapitre a également été complété afin que chacun puisse se retrouver dans cet ouvrage. Vous trouverez également des QR codes au fil des pages vous amenant sur des ressources partagées par l'association Equifeel-Partage. Ce livre, c'est avant tout des connaissances partagées par des passionnées de la discipline pour développer votre imagination, explorer vos envies et celles de votre cheval tout en s'amusant.
    Attention, autant se le dire, ce livre va se balader ! De la table de chevet au transat, en passant par l'écurie, cet ouvrage sera un vrai guide pour évoluer dans la discipline et développer une relation harmonieuse avec votre compagnon. En prime, les auteures sont accessibles et la discussion peut continuer encore et toujours ! Allez chut ! On lit ! Et surtout, soyez audacieux et déployez votre talent.

  • Les usages de l'eau font l'objet de débats de société de plus en plus vifs à mesure que l'hypothèse du réchauffement climatique se confirme. Cette ressource génère des tensions et conflits qui posent la question de sa répartition. Cependant, le droit de l'eau demeure une matière complexe, difficilement accessible et méconnue.
    L'ouvrage s'adresse aux membres de la profession agricole, mais également à toutes les institutions publiques comme privées ayant en charge les questions liées à l'eau dans le milieu rural.
    Le lecteur y trouvera une présentation complète, claire et pédagogique de l'ensemble des règles qui s'appliquent à la gestion de la ressource en eau. L'ouvrage traite aussi bien des problématiques économiques que des problématiques environnementales qu'impliquent l'eau et les milieux aquatiques.
    Il aide à comprendre les grands enjeux de l'eau :
    - la conciliation des usages privés de l'eau avec son statut de patrimoine commun.
    - la question de l'accès à la ressource en eau compte tenu de la maîtrise du foncier.
    - la durabilité de l'irrigation au regard de la raréfaction d'une ressource très convoitée.
    - le stockage de l'eau est-il une option ? et à quelles conditions peut-on le mettre en oeuvre ?
    - comment l'agriculture peut contribuer à l'amélioration de la qualité de l'eau potable et à la préservation des milieux aquatiques ?

  • La filière équestre génère environ 14 milliards d'euros de flux financiers par an en France et revêt donc une grande importance en droit fiscal.
    Pour le droit fiscal, un cheval peut être tout aussi bien un cheval de course qu'un cheval de sport, de travail ou de boucherie.
    Pour tous ces chevaux, le traitement fiscal des revenus qu'ils génèrent dépend non pas du type de cheval (sport, course, travail, boucherie...) mais de l'activité exercée. Il peut s'agir de revenus agricoles, de bénéfices non commerciaux, de bénéfices commerciaux, de traitements et salaires, ou même ne relever d'aucune catégorie d'imposition et s'agir de revenus exonérés... La ligne de démarcation entre ces activités est parfois assez complexe, mais elle repose sur une logique intrinsèque qui conduit à distinguer entre les activités agricoles (activités liées au sol ou à l'exploitation du cycle biologique du cheval) et les autres activités.
    Nous espérons que cet ouvrage permettra de mettre en lumière les principes sous-jacents à la « fiscalité équestre », et de contribuer modestement à la connaissance juridique de ce secteur passionnant et innovant.
    Il s'adresse tant aux professionnels du droit et du chiffre qu'aux acteurs économiques et professionnels du secteur équestre, qui y trouveront de nombreux exemples pratiques et encarts de vulgarisation.

  • Trois grandes problématiques préoccupent le monde agricole en matière de protection de l'environnement : les gaz à effets de serre, la dégradation des sols, et la pollution des eaux superficielles et souterraines.Cet ouvrage apporte des éclairages pour comprendre les enjeux agro-environnementaux actuels.
    Il est construit autour de quatre questions :
    - Quelles sont la nature et les propriétés des matières organiques des sols ?
    - Quelles sont les biotransformations des matières organiques des sols ?
    - Quelles sont les conséquences environnementales et agronomiques des propriétés et des biotransformations des matières organiques ?
    - Quels usages des terres et quelles pratiques mettre en oeuvre pour maintenir les matières organiques des sols à un niveau suffisant en relation avec leurs qualités physique, chimique et biologique ?

  • Thierry, cela fait un petit moment que ça l'agace d'entendre parler tout de travers d'agriculture !
    Alors quand son fils s'est fait insulté à l'école à cause du métier de son père et qu'il est rentré en larmes, il a pris son téléphone et il a commencé à filmer ce qu'il faisait et à l'expliquer.
    Il est devenu l'un des agriculteurs les plus influents du web.
    Une dizaine d'agriculteurs intervenants venant de toute la France, la moitié sont des communiquants

  • L'auteur a voulu montrer à quel point l'observation des abeilles permettait d'adapter les gestes techniques des apiculteurs aux besoins de leurs ruchers.
    Rien ne compte plus à ses yeux que le respect de ce que ces insectes apportent à la nature et à la biodiversité.
    Son objectif est d'aider les jeunes apiculteurs et ceux, plus aguerris qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques, à adopter les meilleurs gestes possibles. Il répond aux questions que chacun se pose dans ce domaine :
    - Qu'est-ce qu'une abeille ?
    - La menace de disparition est-elle réelle ?
    Qu'impliquerait-elle ?
    - Comment fonctionne une ruche ? Quelle est son organisation, sa structure ?
    - Quels sont les prérequis pour s'installer en termes de compétences, de moyens, de cadre juridique ?
    - Comment exploiter les produits de la ruche ?

  • Ce livre propose pour la première fois une analyse prospective des agricultures et des forêts françaises à l'horizon 2050. Il s'agit de regarder loin et en profondeur.

    Si des travaux sectoriels assez nombreux ont été conduits à l'horizon 2030 ou 2035, aucune analyse aussi dense et documentée n'a été proposée jusqu'à présent à l'horizon 2050. Or 2035 c'est déjà demain et 2050...après-demain. Cette prospective définit donc l'image la plus vraisemblable de l'agriculture française en 2035 puis, à partir de cette image, élabore des possibles, sous forme de scénarios, à l'horizon 2050.

    Cette réflexion donne donc à réfléchir sur l'avenir des agricultures et des forêts françaises à l'horizon 2050. Elle s'attache à dépasser une vision technique de l'agriculture et de la forêt. Sont explorés leurs rapports à l'alimentation, au commerce, à l'environnement, à la recherche et au développement des territoires pour les situer dans une vision prospective de l'évolution des marchés agricoles et alimentaires.

    Elle s'inscrit dans la stratégie d'anticipation des pouvoirs publics. L'objectif pour le ministère chargé de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt est bien d'anticiper les évolutions et la construction de l'avenir pour concevoir les politiques publiques qui doivent accompagner les profondes transformations des filières agricoles, agro-alimentaires, forestières et assurer leur développement.

  • Qu'est-ce qu'une transition agricole ? Comment des acteurs s'emparent-ils des enjeux de durabilité et transforment-ils leur activité ? Comment les changements se traduisent-ils dans leur trajectoire individuelle et collective ? Quelles interactions préfigurent une transition agricole à plus grande échelle ?
    Partant de la conviction que l'humain est au coeur de la transition, cet ouvrage s'appuie sur une vingtaine de portraits qui donnent à voir tout autant un groupe de jeunes créant une ferme en permaculture, des agriculteurs installés qui mobilisent de nouvelles pratiques et réinventent leur métier, des chefs d'entreprise qui introduisent de nouvelles logiques dans leur organisation voire dans leur secteur, ou encore la facilitation de processus de transition par des tiers extérieurs.
    Ces portraits sont ceux de Pierre, Emmanuelle, Sarah, Charles, Jean-Bernard, Rémy et tant d'autres. Chacun témoigne de son chemin de transition. Réunis dans cet ouvrage, ils révèlent différentes approches de changement, différentes facettes de ce que l'on pourrait appeler la « transition agricole ». Chemin faisant, ils nous ont donné à voir les étapes clés d'une transition en agriculture. Nous avons vu émerger ces étapes, nous nous sommes exercés à les nommer. Nous livrons ici le fruit de nos réflexions.
    Ce livre s'adresse aux citoyens curieux et aux professionnels du secteur agricole qui souhaitent regarder à la loupe les changements à l'oeuvre dans l'agriculture et comprendre ce sur quoi ils se fondent.

  • Si le contrat en agriculture est une réalité économique, il constitue aussi une dimension juridique créant des droits et des obligations pour les signataires. Le but de cet ouvrage est de mettre à la portée du plus grand nombre la connaissance de ces règles juridiques et d'en fournir une certaine compréhension afin de bien se garantir et d'éviter les malentendus. L'auteur décrit les principaux types de contrats pour exploiter, produire, organiser, assurer, emprunter, acheter, vendre...
    Pour chaque besoin rencontré par un exploitant agricole dans sa gestion quotidienne ou pour ses projets à long terme, sont proposés des formules de contrat présentant les principales clauses à prévoir et les pièges à éviter. Dans l'ouvrage vous trouverez toutes les réponses à vos questions : Qu'est-ce qu'un contrat ? Comment fonctionnent les principaux contrats en agriculture bail, mise à disposition gratuite, contrat d'épandage, contrat de coopération, contrat de vente, contrat d'entreprise, contrat de prêt privé, contrat d'entraide, contrat de copropriété, contrat d'assurance, contrat d'énergie renouvelable, convention pluriannuelle de pâturage ou d'exploitation, contrat de production, contrat d'intégration, contrat de mise en pension, contrat de vente d'herbe.
    Cette nouvelle édition introduit de nouveaux actes tels que le contrat de compensation écologique et les paiements pour services environnementaux et classe par ordre alphabétique les contrats pour en faciliter la recherche.

  • L'objectif de cet ouvrage est de montrer l'étendue, la complexité et les interactions de l'agronomie. Il offre ainsi une vision transversale des attentes et questionnements agronomiques du milieu agricole et il marie à la fois une approche opérationnelle et une actualisation des connaissances scientifiques et techniques sur les sujets abordés.
    Ce petit précis d'agronomie se divise en quatre parties :
    La première partie présente le sol, sa composition, ses fonctions et ses différents états à savoir les états physiques (texture, structure, fonctionnement hydrique ...) chimique (fertilité et fertilisation, pH ...) et biologique (organismes vivants du sol). Ces informations s'appuient sur des outils concrets, mobilisables pour raisonner certaines pratiques agricoles, dont le travail du sol.
    La deuxième partie aborde : les principales conditions externes de développement et de croissance des végétaux : le climat, la température, la lumière, l'eau (et donc l'irrigation) et le vent ; les besoins nutritionnels des cultures et la gestion de la fertilisation. Cette partie se termine sur un exercice de synthèse qui permet de manipuler toutes ces notions afin de se les approprier au mieux.
    La troisième partie propose des éléments de raisonnement à l'échelle des systèmes de culture pour favoriser leur transition agro-écologique. Elle présente la notion d'itinéraire cultural et donne des exemples des principaux objectifs des systèmes de culture actuels.
    La dernière partie apporte des compléments d'informations sur deux problématiques opérationnelles au coeur de réflexions agronomiques : l'introduction de plantes de service dans les systèmes et la lutte contre l'érosion des sols.
    Cet ouvrage est destiné au monde de l'enseignement et de la formation, aux agriculteurs et aux acteurs du monde agricole qui recherchent un ouvrage accessible délivrant de solides notions et des références.

  • Il existe à ce jour de multiples conceptions et théories des mutations de nos sociétés contemporaines (économie post-industrielle, économie des services, économie informationnelle, nouvelle économie, économie digitale, économie collaborative...). La plupart de ces conceptions jouent sur le passage supposé d'une économie industrielle à une économie servicielle ou informationnelle. Dans ces conceptions, le secteur agricole est largement négligé voire totalement ignoré. Son sort a en effet été plus ou moins scellé à la suite des travaux de Fisher-Clark (aux Etats-Unis) et Fourastié (en France) sur le glissement inexorable des sociétés modernes de l'agriculture à l'industrie puis aux services et à l'information.
    Ce n'est que tout récemment, avec l'émergence de réflexions originales sur l'économie circulaire, que les chercheurs ont commencé à réintégrer le « monde agricole » dans le jeu économique. Plus encore, l'économie circulaire fait de l'agriculteur un acteur de nouveau central dans le cycle économique et plus largement dans l'économie.
    L'objectif de cet ouvrage est de montrer en quoi l'économie circulaire est une alternative inévitable aux modes non durables de production distribution et consommation qui ont dominé le 20e siècle. Il est également de montrer en quoi le paradigme de la circularité est une véritable chance pour le secteur agricole, en termes de réflexions renouvelées sur l'utilité sociale, la performance (sous ses multiples dimensions), l'innovation, l'intégration économique, l'écologie et le développement durable, et plus généralement la création de valeur.
    L'ouvrage se structure en thématiques « parlantes » à la fois pour le monde agricole et pour tout « honnête homme » sensible à un des sujets les plus prometteurs à ce jour tant pour les chercheurs en économie et management agricole que pour les agriculteurs, praticiens et autres stakeholders du monde agricole.

empty