Jacques Lucan

  • Habiter : ville et architecture

    Jacques Lucan

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 20 Mai 2021

    L'hypothèse est que l'histoire de l'habitat se situe dans un temps long, une longue durée anthropologique, et que les évolutions sont lentes. C'est pourquoi il est nécessaire de s'interroger sur la dimension vernaculaire de l'habitat et, aujourd'hui, sur les relations entre un contexte local et un monde global qui tend précisément à effacer les différences.

    En Europe, depuis le début du XXe siècle, les caractéristiques des logements se sont établies et généralisées. Comment cette généralisation s'est-elle opérée? Les réponses apportées à cette question permettent de décrire une évolution dans laquelle le présent se situe.

    Cependant, avec le mode de vie urbain ou métropolitain qui s'est développé et tend à devenir dominant, des formes de l'habitat ont été conçues et réalisées, correspondant à de nouvelles exigences. Il s'agit d'analyser ces formes, en particulier du point de vue de l'idée de communauté qu'elles proposent, et du point de vue de ce que l'on considère être le confort contemporain.

  • Composition, non-composition ; architecture et théories, XIXe-XXe siècles

    Jacques Lucan

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 17 Juillet 2009

    En architecture, composer signifie concevoir un bâtiment selon des principes de régularité et de hiérarchie, ou selon des principes de mise en équilibre.
    Toutefois; ce n'est qu'à partir du XIXe siècle que la composition désigne véritablement la conception architecturale, notamment grâce à Jean-Nicolas-Louis Durant et son énonciation de la "Marche à suivre dans la composition d'un projet quelconque". Le concept s'érode rapidement au cours du XXe siècle, l'adoption de dispositifs architecturaux neutres, le recours à des processus agrégatifs, le développement d'opérations "objectives" constituant autant de tentatives de dépassement des principes compositionnels.
    C'est à cette histoire inédite des théories architecturales qu'invite Composition, non-composition. L'ouvrage permet de comprendre les enjeux d'attitudes qui souvent s'opposent, l'effacement de certaines conceptions, l'émergence de nouvelles, et il donne des clefs de lecture originales pour comprendre l'architecture contemporaine. Il constitue à ce titre une référence didactique pour les étudiants en architecture, ainsi que pour tous les architectes et historiens concernés.

  • Précisions sur un état présent de l'architecture

    Jacques Lucan

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 8 Octobre 2015

    1985-2015 : les réalisations architecturales semblent devenues d'une telle diversité qu'il paraît vain de vouloir identifier parmi elles de possibles points communs ou de grands principes partagés. Pourquoi ne pas les considérer individuellement, et les accepter dans leur singularité ?
    Jacques Lucan propose une toute autre lecture. Précisions sur un état présent de l'architecture offre une compréhension inédite des problématiques architecturales les plus importantes de ces trente dernières années, articulée autour des thèmes essentiels qui sous-tendent l'art et la manière de concevoir un bâtiment. Il aborde les questions fondamentales qui sont au coeur même de la réflexion et du travail de l'architecte.
    Cet ouvrage s'adresse à tous ceux, étudiants, architectes ou amateurs, désireux de comprendre l'architecture contemporaine. Au-delà de tout cliché, il procure au lecteur les véritables clefs de compréhension d'une situation particulièrement riche et complexe.

  • Mutations urbaines:
    Une recherche de mixités. La mixité sociale vise à ce que les nouveaux quartiers, jusqu'aux îlots urbains ou même jusqu'aux bâtiments, mêlent logements sociaux et logements en accession à la propriété. A la mixité sociale est liée une mixité programmatique qui s'étend à des programmes autres que d'habitation : bureaux, commerces, équipements publics, etc.

    Il en résulte une autre façon de concevoir les opérations d'aménagement, une autre fabrique de la ville et donc de nouvelles formes urbaines. La recherche de mixités mène à la conception d'un nouveau type d'îlot, généralement nommé macrolot, qui mêle des programmes hétérogènes. Les macrolots soulèvent de nombreuses questions: quel paysage urbain fabriquent-ils ? Leur gestion et maintenance à long terme ne risquent-elles pas de poser des problèmes épineux, en particulier lorsque les bailleurs sociaux deviennent des "utilisateurs" ? Sont-ils une nouvelle expression des mégastructures? Comment imaginer leur mutabilité ou leur évolution? Servent-ils les exigences de développement durable ? Les grandes opérations urbaines qui font de la mixité leur objectif manifestent la place de plus en plus grande, sinon prépondérante, prise par les maîtres d'ouvrage privés.
    Par voie de conséquence, de nouvelles relations et de nouveaux équilibres s'établissent entre des acteurs qui peuvent avoir des buts différents : collectivités locales, maîtres d'ouvrage privés et publics, urbanistes et architectes. A travers l'examen de nombreuses opérations urbaines, tant à Paris et dans sa région que dans les grandes villes françaises, Jacques Lucan décrit l'évolution récente des conceptions urbaines, de façon à la fois pragmatique, réaliste et prospective.

  • La seconde moitié du XXe siècle a vu des changements considérables développement de l'habitat de masse, avec la réalisation de nombreux " grands ensembles " de logements sociaux, industrialisation de la construction, avec une domination de plus en plus marquée de procédés faisant appel au béton armé et à la préfabrication " lourde ", urbanisation plus ou moins contrôlée du territoire selon que l'on a affaire à une croissance " spontanée " ou à une planification raisonnée comme celle des villes nouvelles, etc.
    L'architecture ne reste pas à l'écart de telles mutations : la conception même que l'on s'en fait est bouleversée et, après la Seconde Guerre mondiale, les théories architecturales et urbaines énoncées dans les années 1920 et 1930 trouvent un terrain d'application, mais sont aussi rapidement sujettes à critiques et à révisions, les débats engageant de nombreux acteurs. Architecture en France (1940-2000) n'est donc pas seulement une histoire des bâtiments.
    C'est aussi une histoire des théories et des doctrines qui sous-tendent leur réalisation, mettant ainsi en évidence les principales lignes de force relatives à la conception architecturale, dans une perspective élargie, nécessairement internationale.

  • Matières 10

    Bruno Marchand

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 27 Avril 2012

    Ce 10e numéro de Matières s'inscrit dans la compréhension du présent. Chaque auteur a été invité à choisir un bâtiment qu'il juge particulièrement intéressant pour comprendre la situation contemporaine. Ce bâtiment peut ne pas compter parmi les plus célèbres, ne pas avoir été abondamment publié: il doit, par contre, permettre d'approfondir une problématique architecturale, offrir un point de vue inhabituel à la critique et à l'analyse architecturale.
    Nouveau numéro de la revue d'architecture de Jacques Lucan, après plus de 3 ans d'absence ; il a dans l'intervalle connu un grand succès de librairie avec son ouvrage "Conception, non conception".

  • Matières 8

    Bruno Marchand

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 28 Avril 2006
  • Paris des faubourgs

    Jacques Lucan

    • Pavillon de l'arsenal
    • 1 Octobre 1996

    Les amoureux de Paris sont très attachés aux quartiers des faubourgs et aux anciens villages, Charonne, Belleville, Ménilmontant... Pourquoi?

  • Matières 5

    Bruno Marchand

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 12 Juin 2002
  • REVUE MATIERES n.16 ; où va la théorie de l'architecture ?

    , , , ,

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 15 Octobre 2020

    Le numéro 16 de Matières est consacré, d'une façon large, à la condition actuelle de la théorie de l'architecture et à son rôle dans le débat architectural. Il comprend un regroupement de contributions majeures, lui conférant presque le statut de livre.
    Les réflexions sont alimentées par la publication d'un nombre important de textes historiques, théoriques et critiques, qui constituent autant de points de vue sur ce thème.

  • REVUE MATIERES n.15 ; entre deux

    , , , ,

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 11 Avril 2019

    "Entre deux": matières aborde ce thème en partant du constat que l'architecture et l'urbain sont souvent confrontés à des valeurs contraires qui ont des influences diverses sur les ressorts projectuels. Reconnaître un tel point de vue implique donc d'attribuer au processus créatif (du projet à la réalisation) une dimension à la fois relative et relationnelle, qui se rapporte le plus souvent au dualisme, en oscillation, de polarités opposées : entre ancien et moderne, entre global et local, entre individuel et collectif, entre autres.

  • Patrick berger ; oeuvres et projets

    ,

    • Skira-flammarion
    • 26 Février 2000

    Cet hommage à Patrick Berger, architecte et urbaniste parisien, retrace les étapes de sa carrière, de ses débuts, au commencement des années 80, jusqu'à ses derniers projets : l'Ecole d'architecture de Bretagne, le théâtre de Blois, le Centre médiéval international de Chartres, la Maison de l'université de Dijon... Le catalogue complet de ses oeuvres s'appuie sur un texte critique.

  • Biographies partagées

    , ,

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 25 Août 2000
  • Silence et lumière

    , ,

    • Presses polytechniques et universitaires romandes
    • 22 Novembre 2000
empty