Auriane Guilbaud

  • Réflexion sur l'implication grandissante des grandes firmes pharmaceutiques dans le domaine de la santé à travers les partenariats qu'elles développent avec les Etats, les ONG et autres fondations, et leur impact dans le fonctionnement de la gouvernance sanitaire mondiale.

  • Chaque année, plus d'un million de personnes meurent du paludisme, malgré une action sanitaire internationale qui implique de multiples acteurs. Ce livre examine les transformations de la lutte mondiale contre cette maladie parasitaire. En les replaçant dans une perspective historique, il étudie les interactions qui se sont développées entre les différents protagonistes depuis le début du XXè siècle.

  • L'histoire humaine est jalonnée d'épidémies. Les virus, parasites, bactéries et autres micro-organismes à l'origine de maladies infectieuses transmissibles coexistent depuis toujours avec les êtres humains. En dépit des progrès scientifiques et du développement de la santé publique, des maladies connues depuis des siècles continuent à sévir (choléra, paludisme.), tandis que de nouvelles maladies pouvant se disséminer à grande échelle apparaissent (Sida, SRAS.). Depuis la fin du XXe siècle, la conscience de la possibilité d'une épidémie véritablement mondiale fait naître un nouveau sentiment de vulnérabilité, réactivant la peur d'un retour vers un « âge noir » où l'humanité était incapable de contrôler les épidémies. Pourquoi ces maladies émergent ou ré-émergent-elles et se transforment-elles en épidémies ? Comment peut-on les combattre ?
    />

empty