Laurent Bettoni

  • Mauvais garçon

    Laurent Bettoni

    • Don quichotte
    • 1 Décembre 2014

    " Premier de la classe le jour, bad guy la nuit. Cette dichotomie aurait de quoi rendre schizo n'importe qui. Mais Thomas a tenu bon toutes ces années, convaincu que bientôt plus rien ne l'obligerait au grand écart. Que bientôt il n'aurait plus à composer avec sa part sombre. [...] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c'est un jogging de caillera dealer de beuh. "
    Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule. D'autres lui passent devant, moins compétents mais mieux nés, des " fils de " qui disposent de réseaux d'entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité – deal de shit et autres matos tombés du camion – tout en aiguisant sa rancœur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM : " horizon lointain limité " et de crever lentement dans sa cage de béton. Jusqu'au jour où son directeur de soutenance, Louis Archambault – star médiatique des sociologues politiques – lui propose de venir l'aider à gérer Ideo, un site d'opinion qu'il dirige anonymement sur le Darknet, réseau parallèle du web où la confidentialité et l'anonymat sont de rigueur, octroyant une certaine impunité aux utilisateurs dotés de mauvaises intentions (trafic de drogue ou d'armes, manuel de terrorisme, combats clandestins, service de tueurs à gage, etc.). Thomas. Et comprend rapidement la raison pour laquelle le professeur opère à visage masqué. Ideo propage des thèses extrémistes qu'Archambault se garde bien de soutenir en public, et qui, de prime abord, interloquent Thomas. Simplement, par-delà ses idées dangereuses et discutables, l'homme est aussi le seul à lui apporter une aide providentielle quand tous lui tournent le dos... Jusqu'où l'élève sera-t-il prêt à suivre le maître ?

  • LES COSTELLO - SAISON 1

    Laurent Bettoni

    • Bookelis
    • 11 Octobre 2016

    « Les Costello est la preuve que les bonnes séries littéraires nous rendent aussi accro que les bonnes séries TV [...] » (Shut up and play the book !)
    « Un univers tordant, hilarant. On aime le ton décalé, voire sardonique. [...] Totalement irrévérencieux mais mon Dieu que c'est bon ! » (Sophie Songe)
    « C'est très drôle, dans un style envolé et coloré, délirant et original, bourré d'humour au second degré et de références amusantes... » (Liliba)
    « Tout ce que je peux vous dire, c'est que ça pète, ça claque, ça déchire. » (Totalybrune)

    Cette série littéraire conçue comme une série télé raconte les heurs et malheurs d'une famille (dé)composée de déménageurs-brocanteurs suceurs de sang qui habitent sous le même toit et qui adorent se détester.
    Vivant d'arnaques minables et de bricole, les Costello se situent loin, très loin, de l'idée qu'on se fait ordinairement des vampires, nobles, élégants et raffinés. Eux sont plutôt affreux, sales et méchants. Ces voleurs de poules, tombés en disgrâce, n'appartiennent plus depuis des lustres à la caste supérieure de leur espèce. Ils cherchent par tous les moyens à s'intégrer à notre société et surtout à récupérer leur fortune et leur grandeur, perdues au cours des siècles.
    Dans leurs tentatives approximatives de redorer leur blason, ils vous feront toujours rire, parfois pleurer et souvent réfléchir sur la condition (in)humaine.

  • Le repentir

    Laurent Bettoni

    • Marabooks
    • 16 Avril 2014

    Dernier week-end de juin. Par un message téléphonique, Alice Laroche prévient son mari, Stéphane, qu'elle a décidé de le quitter et qu'elle passe deux jours avec un autre homme. Elle lui promet aussi qu'ils auront une explication lorsqu'elle reviendra pour emporter ses affaires. Mais Alice ne rentrera jamais de cette escapade amoureuse. Elle disparaît purement et simplement de la surface de la Terre. Les mois s'écoulent. Lassé par l'inefficacité de la police, Stéphane Laroche débarque au Quai des Orfèvres pour faire un esclandre. La Crime se résout alors à mettre sur le coup Noé Mancini, dont c'est la première mission, et dont les méthodes d'analyste comportementale sont loin de remporter l'unanimité dans l'équipe. Alors que Mancini explore le passé d'Alice, Laroche, lui, recherche l'amant de sa femme. Ce duo inexpérimenté peut-il s'en sortir, et à quel prix, dans ce jeu de pistes, d'abord divergentes puis qui finiront par se croiser, quelque part entre l'enfer et... l'enfer ?

  • Arthus Bayard et les maîtres du temps

    Laurent Bettoni

    • Don quichotte
    • 5 Novembre 2013

    Un garçon de 14 ans voyage dans le passé au péril de sa vie pour combattre les puissances maléfiques qui agissent contre le cours du temps. Dans l'histoire du monde, demain s'écrit hier.

  • Les remords de l'assassin

    Laurent Bettoni

    • Marabooks
    • 2 Mai 2017

    Trois couples à bout de souffle tentent de surmonter leurs difficultés. Karine et Olivier s'empêtrent dans une crise conjugale qui les dévore lentement depuis des années. Patricia et Franck, victimes d'un drame personnel, voient leur vie basculer du jour au lendemain. Aurélie et Philippe, tous deux psychiatres, entretiennent une liaison adultère et ont bien du mal à envisager leur avenir amoureux.
     
    Apparemment étrangers les uns aux autres, tous se croisent pourtant, s'entrechoquent et jouent un rôle crucial dans une affaire criminelle impliquant l'assassinat sauvage de quatre jeunes filles, en cinq semaines, dans le nord de Paris.
     
    Le Parquet en confie alors l'enquête au commandant Vauquier, de la Brigade criminelle, qui se distingue par ses méthodes punitives et radicales.
     
    Dans ce thriller psychologique aux allures de tragédie grecque, et face aux larmes de l'assassin, chacun devra répondre à la question  : la maladie mentale est-elle un crime  ?

empty