Littérature traduite

  • Kokin Waka Shu : recueil de poèmes japonais d'hier et d aujourd'hui Nouv.

    Kokin Waka Shu : recueil de poèmes japonais d'hier et d aujourd'hui

    Collectif

    • Les belles lettres éditions
    • 10 Juin 2022

    « La poésie du Yamato a pour semence le coeur humain et s'épanouit en une myriade de feuilles, les mots. »
    Le Recueil de poèmes japonais d'hier et d'aujourd'hui est la première des anthologies de poèmes en japonais compilée sur ordre impérial, vers 905. Il a marqué de manière définitive la sensibilité nationale par l'attention extrême qu'il porte au déroulement des saisons et de l'amour. Son influence sur la littérature postérieure est considérable.
    Le Recueil rassemble mille cent onze poèmes, de plus de cent auteurs, y compris des femmes, représentant un siècle et demi de création poétique. C'est une oeuvre originale, dont le propos et la structure sont parfaitement concertés.
    Cette traduction intégrale, soigneusement annotée, est la première en français.

  • Haikus de printemps et d'été

    Collectif

    • Gallimard
    • 1 Avril 2021

    « Matin de printemps -
    mon ombre aussi
    déborde de vie ! »

    Bashô, Buson, Issa, Chiyo-ni, Ryôkan, Shiki, Sôseki... Autant de grandes plumes japonaises réunies dans ce recueil de haikus. Un recueil où éclosent, dans la brièveté d'usage de cette forme, quelques superbes épiphanies propres aux deux belles saisons : le printemps et l'été.

    Plus de 200 poèmes-tableaux, où se croisent, aux lisières de l'invisible, cerisiers en fleur, nuits d'été et autres pluies printanières.

  • À la fin du XVIIIe siècle, la Déclaration d'Indépendance, la Constitution et la Déclaration des Droits jalonnent la métamorphose des colonies britanniques d'Amérique du Nord en une entité politique nouvelle et profondément originale. En deux décennies décisives, elles défient leur métropole, prennent leur destin en main et s'inventent un avenir commun. Ces trois courts textes fondateurs de l'histoire américaine racontent la naissance d'une nation et aident à comprendre les États-Unis d'aujourd'hui. Près de deux siècles et demi plus tard, leur influence sur la civilisation occidentale demeure considérable.

  • Tristan t.2 ; la table ronde

    Collectif

    • Éditions anacharsis
    • 30 Juin 2020

    Qui, de Tristan ou Lancelot, sera proclamé meilleur chevalier du monde ? Dans ce second tome de Tristan, le héros tragique est saisi d'une sauvage folie où l'a plongé le dépit amoureux. Errant, hirsute, par les forêts sombres, il affronte pourtant un géant avant de se voir exilé par le roi Marc. Il s'en ira par les routes en quête d'aventures, jsqu'à rejoindre la Table Ronde. On assiste ici à un pas de deux entre Tristan et Lancelot, qui se danse par réputation interposée et qui vient charpenter ce livre de bout en bout, dans le tourbillon insatiable du cycle arthurien où s'affrontent l'ignominie et la grandeur, dont rigoureusement personne n'est jamais exempt. Risquer son honneur, déchoir et se relever, c'est l'huile essentielle de l'aventure, qui trouve ici son expression première.
    L'auteur du Tristan est anonyme ; le manuscrit ici traduit date de la fin du XVe siècle. Préface de Sophie Divry.
    Pour goûter pleinement l'oralité de ce texte, chaque tome est assorti d'une saison de podcasts, création audio originale diffusée en épisodes : http://blogs.editions-anacharsis.com/tristan/

  • Nouvelles et récits russes classiques

    Collectif

    • 12-21
    • 7 Octobre 2010

    Quatre nouvelles et récits de célèbres auteurs russes en version bilingue.

    La série BILINGUE de 12-21 propose :o une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses noteso une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les oeuvres d'auteurs étrangersFédor Dostoïevski (1821-1881) Le songe d'un homme ridicule
    Anton Tchekhov (1860-1904) L'envie de dormir
    Ivan Tourgueniev (1818-1883) Le rêve
    Léon Tolstoï (1828-1910) Trois morts

  • Pourquoi personne n'avait-il encore rassemblé les textes médiévaux en langue d'oïl les plus remarquables, dans un seul et même ouvrage ? Pourquoi nulle anthologie n'avait-elle conduit le lecteur d'aujourd'hui jusqu'à eux, par le biais d'une traduction sensible à la langue ancienne ? Est-ce parce que composés en français des XIIe et XIIIe siècles ils déployaient une richesse lexicale inouïe, une morphologie singulière, une complexité référentielle peu compatibles avec la compréhension restreinte du lecteur contemporain? Nous avons pris le parti de rassembler les textes majeurs de cette littérature et de les traduire en français contemporain, pour les rendre accessibles, tout en suivant au plus près leur prosodie octosyllabique et leur lexique imagé. Cette anthologie a ainsi été conçue comme une véritable entreprise poétique moderne. Voici donc la première anthologie à ce jour de la littérature composée en langue d'oïl, dans le nord de la France (Artois et Picardie) aux XIIe et XIIIe siècles. Soit très précisément dans les années où s'édifia la cathédrale d'Amiens et se développa la prospérité communale et commerciale d'Arras (banques, commerce du drap, association littéraire dite Carité des Jongleurs). Les problèmes d'Arras devinrent vite ceux d'une cité moderne. La littérature apparue dans la ville à ce stade traite pour la première fois en France des questions d'argent, de liberté et de santé. Elle n'a plus rien à voir avec la poésie lyrique des petits seigneurs féodaux du sud de la France, codificateurs de l'amour courtois.

  • Les mille et une nuits

    Collectif

    • Audiolib
    • 14 Avril 2021

    Rusant pour échapper à son exécution, la belle Chahrazade entame un récit qui durera mille et une nuits : aventure, humour, poésie, cruauté et sagesse composent ces histoires empruntes d’une fascinante atmosphère propres aux contes orientaux, qui ont marqué l’imaginaire collectif depuis des siècles. Un vrai voyage littéraire à la rencontre du monde arabe du XIIIe siècle, un monde où les princesses et les khalifes côtoient les djinns et les voleurs, où la passion parle haut et où la magie fait corps avec le quotidien.
    Dans ce second tome, la passion amoureuse gouverne tout, en ce mitan du Moyen Âge musulman. Des jeunes filles livrent à mille persécutions leurs soupirants éperdus… Un khalife échange son rôle avec un marchand et espère l’inattendu… L’amour ne triomphe plus que grâce à d’infinis stratagèmes et le monde apparaît voué à tous les renversements possibles. Nul n’est à l’abri des coups du sort !
    Cette traduction de René R. Khawam, établie à partir des manuscrits originaux des XIIIe et XIVe siècles qu’il a étudiés pendant près de 40 ans, est une des seules au monde à être rigoureusement fidèle au texte arabe et à en restituer pleinement les vertus natives : impertinence, âpreté visionnaire, voluptueuse crudité.
    Maia Baran, accompagnée de Patrick Donnay (pour l’introduction) et de Steve Driesen, déploie une palette de jeu remarquable pour redonner vie à ce chef-d’œuvre intemporel, véritable emblème de la littérature orale et de l’art du conte.
    Ce second tome des Mille et Une Nuits comporte :
    Note de l’éditeur 
     
    Introduction
     
    Troisième partie : Les passions voyageuses
    Compagne au doux langage 
    Un mariage par ouï-dire 
    Histoire de Djoullanare de la Mer 
     
    Visages de l’amour   
    Histoire du prince Qamar al-Zamâne, « Lune-du-Temps », et de la princesse Boudoûr, « Clair-de-Lune »  
    Quatrième partie : La Saveur des jours
    Le dormeur éveillé   
    Le sage persan   
    Le khalife et le fou   
    L’époux mis à l’épreuve 
     
    La force de l’amour
    Traduit par René Khawam
    © Éditions Phébus, Paris,
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 43h08

  • Nouvelles de Malaisie

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 6 Avril 2016

    À la découverte des traditions et de la culture de la Malaisie.
    Puissance économique d'Asie du Sud-Est, parmi les premières à se développer depuis son indépendance de l'Empire britannique en 1957 et la formation, en 1965, d'une nation telle qu'on la connaît aujourd'hui, avec la péninsule malaise d'un côté et le nord de l'île de Bornéo de l'autre, la Malaisie fait désormais entendre sa voix sur la scène internationale.
    Dynamique et multiculturelle, elle est le fruit de plusieurs vagues historiques de migrations (malaise d'abord, puis chinoise et indienne) et de la superposition de plusieurs couches religieuses (animisme, puis hindouisme, et enfin islam). Aujourd'hui, les trois principales communautés ethniques de Malaisie sont les Malais, les Chinois et les Indiens, sans oublier la mosaïque d'ethnies indigènes réparties sur la péninsule et l'île de Bornéo.
    Symbole de la puissance économique de la Malaisie, de son indépendance financière grâce aux revenus du pétrole, et de son attachement à l'islam, les tours jumelles Petronas dominent Kuala Lumpur et ont inscrit une fois pour toutes la Malaisie sur la carte du monde.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles malaisiennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    Mes plus anciens souvenirs de mon père sont baignés de la boue rouge de cette vallée. Si je ferme les yeux, je le vois, la peau couverte de poussière écarlate, se déplaçant agilement dans la cour de séchage entre des couches d'argile moulée. Derrière lui, le four crache une fumée épaisse, et l'odeur du bois de palétuvier qui brûle flotte dans la cour et entre dans la maison où j'attends, assis, en le regardant. C'est la saison sèche - toujours la saison sèche - car le four ouvert ne peut pas fonctionner correctement pendant la mousson. L'air de la vallée étroite est chargé d'une poussière fine, qui recouvre d'une sorte de voile les collines crayeuses au loin. La lumière est tamisée, vaporeuse, le paysage teinté de rouge. Et au milieu de ce paysage, il y a mon père, seul dans la chaleur de l'après-midi.

  • Nouvelles du Mexique

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture du Mexique.
    Les Nouvelles du Mexique initient à une littérature résolument moderne, emplie d'humour et d'ironie, qui dépeint sans détours un pays cosmopolite et fascinant.
    Les cinq nouvelles, toutes contemporaines, réunies ici témoignent d'un moment particulier de la littérature mexicaine et de l'histoire du pays du serpent à plumes. Un moment où ce grand pays de plus de cent millions d'habitants, à l'histoire brillante et douloureuse à la fois, participe désormais pleinement au concert des nations du monde. Sa littérature est à l'évidence une littérature en devenir. Description du quotidien, condition de l'homme et de la femme dans le monde d'aujourd'hui, flirt avec le fantastique cher aux écrivains latino-américains : tous les ingrédients réunis dans ces fables modernes sont ceux d'une littérature en mouvement.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles mexicaines de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES AUTEURS
    Juan Villoro est né en 1956 à Mexico. Étudiant en sociologie, passionné de rock, il anime, de 1977 à 1981, l'émission de radio El lado oscuro de la luna (en référence à The Dark Side of the Moon des Pink Floyd), avant de partir comme attaché culturel à l'ambassade du Mexique à Berlin-Est jusqu'en 1984. Par la suite, il collabore avec de nombreux journaux mexicains tels que Vuelta, Nexos ou La Jornada et enseigne la littérature à Mexico et dans diverses universités américaines. Auteur de quatre romans dont El disparo de Argón (1991), il s'oriente davantage vers la littérature jeunesse où il rencontre le succès international avec El testigo. Il a écrit le scénario du film Vivir mata (2001) de Nicolás Echevarría. Actuellement chroniqueur au quotidien Reforma, il participe aussi au supplément littéraire du journal chilien El Mercurio. En 2008, il a reçu le prix Antonin-Artaud.
    Fabrizio Mejía Madrid est né à Mexico en 1968. Après des études littéraires, il a collaboré à diverses revues, La Jornada, Proceso, Letras Libres, Reforma... Responsable culturel à la municipalité de Mexico en 2000, il fut également le représentant du Mexique pour la seconde rencontre des nouveaux écrivains d'Amérique latine et d'Espagne (en 2001) au Convenio Andrés-Bello, en Colombie. Il est l'auteur de plusieurs chroniques sur la vie quotidienne des Mexicains depuis la crise de 1982 à celle de 1995. Son deuxième ouvrage notamment, Hombre al agua (Le Naufragé du Zócalo, Les Allusifs, 2008), offre une vision de la ville de Mexico pleine d'originalité et d'ironie ainsi que les espoirs et les désillusions de toute une communauté au fil du temps.

  • Ne dites jamais

    Collectif

    • Robert laffont
    • 5 Novembre 2020

    Un guide de poche hilarant qui vous permettra de réfléchir à toutes ces phrases qu'il ne faut vraiment, indiscutablement, jamais prononcer. À moins de vouloir provoquer une belle baston !À un enterrement, ne dites jamais : " À ton avis, y a des gens qui ont déjà pécho son appart ? Parce que ça m'intéresse... "
    Dans un tribunal, ne dites jamais : " Franchement, si O. J. Simpson s'en est tiré, t'as pas à t'en faire. "
    Lors d'un premier rencard, ne dites jamais : " Ça te dérange pas si j'emmène mon fils ? "
    À votre belle-famille, ne dites jamais : " Votre fils, c'est une bête au lit ! "
    À un professeur, ne dites jamais : " J'adorerais quitter le boulot à 16 heures tous les jours moi aussi. "
    Et ne dites jamais, au grand jamais : " Tu ferais mieux de t'asseoir. "

  • Nouvelles d'Ukraine

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture de l'Ukraine.
    Kiev, Odessa, Sébastopol : ces villes d'Histoire et de culture parlent à notre imaginaire. Elles sont en Ukraine. Aux portes de l'Asie, mais très ancrées en Europe centrale. Comment en serait-il autrement en ayant des frontières avec la Pologne, la Russie, la Roumanie, la Moldavie, la Slovaquie, la Hongrie, le Belarus ? Au contact du monde méditerranéen par sa façade sur la Mer Noire, l'Ukraine reconstruit son identité et lutte depuis des siècles pour son indépendance et sa liberté. Les nouvelles réunies ici, qui fourmillent de références à la vaste culture ukrainienne depuis Nicolas Gogol et Taras Chevtchenko, témoignent de la diversité de ce grand pays européen et d'une véritable renaissance littéraire.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles ukrainiennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    Du point de vue d'un brin d'herbe, le meilleur commence au printemps et s'achève à l'automne, juste avant les premières neiges.
    Dans le village de Lipovka, non loin de Kiev, le soir tombait quand le vent se leva. Il arriva à point nommé, car on avait allumé des feux dans presque chaque cour. Les paysans y jetaient, comme dans une chaudière, les feuilles mortes déjà sèches, les branches taillées du jardin et toutes sortes de déchets susceptibles de se transformer en fumée et en un petit tas de cendres. Le vent mêlait la fumée de tous les feux en une brume vespérale qu'il emportait finalement vers ce qui était, encore aujourd'hui, le champ du kolkhoze, juste derrière le potager de Baba Olia.

  • Nouvelles du Mali

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture du Mali.
    Deuxième édition : mai 2012. Un homme, refusant de se plier au conformisme ambiant, subit l'hostilité de son épouse et de ses enfants. Excédé, il débarque un jour d'aïd avec un troupeau de moutons... Dans le Mali des années 1960, une bande d'écoliers de province échafaude les hypothèses les plus folles quant à l'origine du sucre blanc... Le rejeton d'une famille et son chat entretiennent des rapports complices, jusqu'au matin fatidique où...
    Entre Bamako la ville « croustillante, bouillonnante, bruyante » et le paisible village de province, l'imaginaire des auteurs maliens s'exprime dans une langue savoureuse parlant de l'Afrique d'hier et d'aujourd'hui. Les nouvelles présentées dans ce recueil sont une invitation au voyage et témoignent de la richesse du paysage littéraire du Mali, pays de griots et d'épopées...
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles maliennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES AUTEURS
    Ousmane Diarra est né en 1960 à Bassala, au Mali. De son village de Bassala dans les brousses maliennes, il dévorait les caisses d'ouvrages livrés par la Croix-Rouge. Diplômé de l'école normale supérieure de Bamako (Maîtrise de lettres modernes), il a enseigné le français pendant deux ans. Il est actuellement bibliothécaire au Centre culturel de Bamako. Nouvelliste, poète et romancier, Ousmane Diarra est également auteur de livres pour la jeunesse et conteur. À ce titre il a participé à de nombreuses animations autour du conte au Mali et en France. Aujourd'hui, après avoir publié plusieurs nouvelles, il s'est enfin senti légitimé dans son amour de la littérature avec son premier roman très remarqué, Vieux Lézard. Avec Pagne de femme, il signe un roman beaucoup plus ample et ambitieux, au souffle puissant et gambadant, historique dans tous les sens du terme.
    Sirafily Diango est né en 1959 à Gafoun au Mali. Il a obtenu en 1986 une maîtrise en lettres modernes à l'école normale supérieure de Bamako. Il a ensuite enseigné le français au lycée mixte d'Accart-Ville à Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso. Depuis 2002, il est professeur de lettres au lycée Massa Makan Diabaté à Bamako. Metteur en scène de la troupe du lycée, il réalise aussi des expositions avec ses élèves, qu'il a encadrés pour l'adaptation en bandes dessinées du Lieutenant de Kouta de Massa Makan Diabaté. Partenaire de Lire en Fête, il contribue au festival Étonnants Voyageurs au Mali, dès 2003. Il est organisateur du concours de lecture « Génies des Bibliothèques », espace d'émulation entre les élèves des différents établissements de la capitale, et animateur du groupe AkaGafé, qui a pour vocation de promouvoir la littérature francophone. Membre actif du Festival de l'Eau de Manantali en 2005, il est nommé intendant de l'opéra du Sahel en 2006.

  • Nouvelles d'Egypte

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 17 Février 2017

    À la découverte des traditions et de la culture de l'Égypte.
    Dans l'imaginaire arabe, l'Égypte est le pays des écrivains par excellence. Un proverbe, répandu en Orient, précise : « Le Caire écrit, Beyrouth imprime et Bagdad lit. » C'est en Égypte que la littérature arabe contemporaine est née et s'est développée, dès la fin du xixe siècle. C'est la patrie de Naguib Mahfouz, le seul Arabe ayant obtenu le prix Nobel de littérature, en 1988. Celle aussi de Alaa al-Aswany avec son roman mondialement connu L'Immeuble Yacoubian (2002). La nouvelle étant un genre très prisé, la plupart des romanciers s'y sont essayés, et certains auteurs s'y sont consacrés de manière quasi exclusive. Ce recueil n'a pas la prétention d'offrir un panorama exhaustif de la nouvelle égyptienne, mais plutôt de l'aborder par petites touches, à travers la plume de six écrivains, issus de générations différentes, de régions et de milieux distincts, constituant autant de facettes de la société. Ils représentent aussi des instantanés du pays à diverses périodes de son histoire, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'au « printemps arabe ».
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles égyptiennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    Un épais nuage de poussière s'élevait, recouvrant la foule qui se rendait vers l'ultime demeure, des gens du village, mais aussi des alentours, des policiers, des hommes envoyés par le parquet, des médecins, des cheikhs, des prêtres, des vicaires et des voleurs. Des groupes de femmes, vêtues de noir comme il se doit, se tenaient à la sortie du village, la tête baissée - le silence et la complicité constituant les maîtres mots de ce récit...

  • Nouvelles d'Argentine

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 18 Novembre 2021

    S'étirant de la Terre de Feu (et de glace), où s'aventura naguère un certain Magellan, au sud du Brésil, de la Cordillère des Andes à l'océan Atlantique, l'Argentine est ce jeune pays de deux cents ans où survit encore le mythe américain de la terre promise, de la terre d'exil pour de nombreux Européens. C'est le pays des pampas à perte de vue, jusqu'à la Patagonie, des « gauchos », ces fiers gardiens de gigantesques troupeaux, du tango, cette danse nerveuse pratiquée sur les bords du rio de la Plata, le fleuve d'argent, où hommes et femmes se toisent fiévreusement.
    C'est le siège d'une capitale, Buenos Aires, à l'architecture et à l'atmosphère européennes, comme le fut en son temps New York. De grands écrivains ont surgi de ce pays devenu éminemment littéraire de par son apport au boom latino-américain, jusqu'aux années de plomb de la didature (1976-1983). Dans ce recueil, au ton tantôt grave tantôt léger, tantôt cru tantôt pudique, une nouvelle génération d'écrivains perpétue, à l'ombre du grand aîné Jorge Luis Borges, et dans la langue de Cervantès importée par les Conquistadors, une histoire littéraire argentine exigeante, originale et forte.
    Alors que la mondialisation des échanges progresse, que le monde devient un pour tous, des mondes-miniatures s'imposent, des pays et des régions entières affirment leur identité, revendiquent leur histoire ou leur langue, réinvestissent pleinement leur espace. Quoi de plus parlant qu'une miniature, la nouvelle, pour lever le voile sur ce monde-là, celui d'une diversité infinie et porteuse d'espoir ?"

  • Nouvelles de Corée

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 6 Avril 2016

    À la découverte des traditions et de la culture de la Corée du Sud.
    Pour ce pays du Sud, douzième puissance économique du monde, on a parlé de « miracle ». L'industrialisation à marche forcée et le développement économique spectaculaire ont fait naître ici, en très peu de temps, des conglomérats tentaculaires aux enjeux planétaires. Coincé entre deux géants, il affirme sa personnalité grâce à sa langue originale, non tonale à la différence du chinois, transcrite par un alphabet original d'une étonnante simplicité, le hangeul, créé de toutes pièces par les linguistes du roi Séjong au xve siècle, et qui fait la fierté de ses habitants.
    C'est la littérature de la Corée du Sud (pays ouvert), et non celle de la Corée du Nord (pays fermé), qui est évoquée dans cette nouvelle livraison de la collection « Miniatures ». Pris entre une culture japonaise très marquée par l'Occident depuis l'après Seconde Guerre mondiale et une culture chinoise demeurée jusqu'à il y a peu sous un fort contrôle idéologique, ce « dragon asiatique », l'un des quatre avec Hong Kong, Singapour et Taiwan, a tracé sa voie sur le chemin des nations littérairement très développées, avec une ardeur qui force l'admiration.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles coréennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    Le choix de l'hôtel, c'était l'affaire de ma femme. Cette fois, elle avait proposé le Plaza. J'ai tout de suite allumé mon ordinateur : les réservations, c'était mon affaire. 
    La première fois qu'elle m'avait parlé d'aller à l'hôtel, cela remontait à quatre ou cinq ans. Vouloir passer ses vacances d'été dans un hôtel en ville, ça m'avait fait sourire. Appeler ça des vacances ! Non pas dans un coin sympa, mais dans un hôtel en plein centre-ville, devant lequel je passais tous les jours pour aller au boulot ! Mais qu'est-ce qu'on allait bien pouvoir faire là-dedans ?

  • Nouvelles du Maroc

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture du Maroc.
    A l'extrême ouest du Maghreb, tête de pont vers les Amériques, point de passage vers l'Europe par le détroit de Gibraltar, le Maroc est un carrefour d'influences unique au monde où se mélangent modernité et traditions. Son ancrage dans la civilisation arabo-musulmane est total et les splendeurs de son patrimoine sont restées intactes. Mais, ni plus ni moins que dans d'autres pays de la rive sud de la Méditerranée, le "printemps arabe", qui débuta avec le geste désespéré d'un jeune Tunisien, résonne ici aussi dans toutes les têtes. Si ces révolutions ont un visage, c'est celui de la jeunesse. Et avec le surgissement de cette brûlante soif de liberté, la liberté de penser et d'écrire s'est également manifestée, comme en attestent les textes pour certains très étonnants de ce recueil. Ils sont l'expression incontestable d'un moment historique, revendiqué par de jeunes écrivains, hommes et femmes, qui s'expriment haut et fort, parfois avec des mots crus, sur le sexe, la drogue, la religion, la violence politique, la situation des femmes : tout ce qui pouvait être tabou jusqu'ici. Ce recueil s'inscrit plus que jamais dans l'actualité et démontre que la littérature peut dire autrement le monde qui change.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles marocaines de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    Dans la sourate de Marie, Zacharie, bien avancé en âge et soucieux de la continuité de l'héritage prophétique, implore Dieu de lui accorder un descendant mâle. Pour souligner l'urgence de la venue au monde de cet héritier, et inciter Dieu à opérer au plus vite le miracle, il fait état de sa vieillesse et des disgrâces qui lui sont liées. Parmi celles-ci, sa tête « allumée de blancheur ». Ce feu blanc prenant naissance et s'étendant dans une chevelure, perçu par le prophète comme une disgrâce, sera au contraire magnifié et chanté par un poète qui viendra bien des siècles après lui :
    On dit que les cheveux blancs inspirent le respect,
    Les miens, nullement, Dieu en soit loué.

  • Nouvelles du Soudan

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 18 Novembre 2021

    Soudan Indépendant depuis 1956, le Soudan moderne est l'un des pays les plus vastes du continent africain. Etymologiquement, son nom dérive de l'expression arabe Bilâd as-Sûdân, « le pays des Noirs » , qui désignait l'ensemble de l'Afrique saharienne à l'époque médiévale. Depuis au moins deux décennies, la diversité culturelle et religieuse (il est l'héritier des civilisations pharaonique, chrétienne et musulmane), mais aussi la dictature, la guerre civile et ses conséquences comme la misère et le sort des déplacés, se reflètent dans la production littéraire.
    Les auteurs des six nouvelles rassemblées ici sont d'origine arabe, nubienne, sudiste ou darfouri. Tous écrivent en arabe, mais mettent en scène des personnages venus des quatre coins du pays, avec leurs coutumes et leurs caractéristiques. Les faits évoqués sont souvent graves, mais l'habileté et l'élégance des auteurs, l'humour et le Style onirique de certains. qui n'est pas sans rappeler le réalisme magique sud-américain, les transforment en petits bijoux, témoins à la fois d'une dure réalité et d'une littérature qui ne demande qu'à être découverte.
    Alors que la mondialisation des échanges progresse, que le monde devient un pour tous, des mondes-miniatures s'imposent, des pays et des régions entières affirment leur identité, revendiquent leur histoire ou leur langue, réinvestissent pleinement leur espace. Quoi de plus parlant qu'une miniature, la nouvelle, pour lever le voile sur ce monde-là, celui d'une diversité infinie et porteuse d'espoir ?

  • Nouvelles de Serbie

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture de la Serbie.
    Au coeur des Balkans, la Serbie fut le carrefour de plusieurs civilisations pendant de nombreux siècles. Ce pont entre Occident et Orient, entre Mitteleuropa et Méditerranée, a aussi été un endroit stratégique convoité par les plus grands empires de l'époque. L'Histoire de ce pays figure parmi les plus tragiques qui soient en Europe. Après la Seconde Guerre mondiale, la Serbie antifasciste devint l'une des six républiques (Serbie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro et Macédoine) de la Yougoslavie de Tito, fédération dont l'éclatement dans les années 1990 engendra une guerre meurtrière et destructrice, jusqu'à l'indépendance de la Serbie en 2006. Avec un tel passé et de telles influences, il n'est pas surprenant que les créateurs fassent preuve d'une imagination débridée, dont les propriétés seraient le métissage de l'âme des Slaves du sud, une certaine métaphysique des Balkans et la cohabitation voulue des genres. Tous les auteurs de ce «Miniatures Serbies» disent cette réalité, cette vitalité de la Serbie.
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles serbes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES ÉDITIONS
    Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques.
    Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l'Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés.
    À ces voix des siècles passés s'associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l'altérité.
    EXTRAIT
    J'ai fait un rêve où un type moustachu, un Bourdouch tout craché, sautait ma Milka comme un sanglier. Vu que leurs halètements m'empêchaient de me rendormir, j'ai fini par me lever et par tirer furieusement sur la couverture, découvrant le dos velu du Bourdouch. Tu as pris ma femme, soit, mais je ne te donnerai pas la couverture !
    J'ai jeté la literie sur mon épaule et, pieds nus, je suis passé en titubant à la cuisine. J'ai mis deux chaises l'une à côté de l'autre, j'y ai étendu le drap, j'ai retapé l'oreiller et je me suis couché en me couvrant par-dessus la tête. Peu après, Milenko est entré dans la cuisine et, comme si je n'étais pas là, il s'est mis à farfouiller bruyamment dans le frigo. Il a sursauté quand, sous ma couverture, je me suis mis à pester : « Ferme ce frigo, tu me fais geler les pieds ! »

  • Nouvelles d'Israël

    Collectif

    • Magellan & cie éditions
    • 2 Juillet 2015

    À la découverte des traditions et de la culture d'Israël.
    Une petite fille apprend à nager avec grand-mère Reisel, dans le périmètre réservé aux croyances orthodoxes. Plus loin, Félix Silvane agent d'assurances, émerge d'un coma profond et réalise qu'il n'a jamais contracté d'assurance pour lui-même. Dans une maison de retraite, une vieille femme serre un oignon dans sa main pour le repas du shabbat alors qu'elle regarde ses enfants s'éloigner... Enfin, dans la bande de Gaza, Jacob Benhamoun, l'Israëlien, et Hani Elajrani, le Palestinien, shootent dans des canettes vides, à la lisière de la Terre promise...
    Un recueil de nouvelles de la « jeune littérature » israélienne et palestinienne qui ne portent plus le même regard sur l'édification de la nation, de l'intégration des nouveaux émigrants ou des inquiétudes pour l'avenir du pays, mais s'interrogent sur le monde d'aujourd'hui, là où les réminiscences coulent à flots comme autant de pétales de roses...
    Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles israéliennes de la collection Miniatures !
    À PROPOS DES AUTEURS
    Nava Semel (née en 1954 à Tel-Aviv), diplômée d'histoire de l'art, a été critique d'art et journaliste pour la presse israélienne. Outre des romans et des recueils poétiques pour la jeunesse, elle est l'auteur de trois romans pour adultes, de recueils de nouvelles et de plusieurs pièces de théâtre. Elle a obtenu en 1994 le Prix méditerranéen des femmes écrivains et, en 1996, le Prix du Premier ministre israélien pour la littérature. Nava Semel poursuit également une activité de scénariste et de productrice pour la télévision et la radio israélienne. Elle a reçu en 1996 le prix de la radio autrichienne pour la meilleure dramatique. Nava Semel est membre de l'institut Massua des études de l'Holocauste et du conseil supérieur de Yad Vashem (Mémorial de la Shoah en Israël).
    Etgar Keret, né en 1967 à Tel-Aviv, est à la fois scénariste de bandes dessinées, acteur, cinéaste, et un auteur très populaire en Israël. Son oeuvre littéraire, principalement composée de nouvelles, traduite de l'hébreu, est publiée en français chez Actes Sud. Certains de ses ouvrages ont été traduits dans une vingtaine de langues. En 2007, son film Les Méduses a obtenu la Caméra d'Or lors de la semaine de la critique au Festival de Cannes.
    EXTRAIT
    « Les promesses données par amour ne doivent pas être traitées à la légère », disait ma grandmère. Comme je ne comprenais pas qui prêtait serment et qui le respectait, elle s'empressait d'ajouter : « Il faut savoir se montrer toujours reconnaissant, ne serait-ce que pour un modeste rameau de prunier. »
    Les mots jaillissent d'entre ses lèvres comme de menus alevins, tandis que le foulard détrempé qui lui enserre le crâne s'égoutte. Jusqu'à la mort, elle prit soin de s'envelopper la tête. Avec une pièce d'étoffe grise et élimée qui lui dissimulait même les oreilles, interdisant à la moindre mèche rebelle de s'exposer à la vue. Aujourd'hui encore je me demande quelle était la couleur de ses cheveux puisqu'ils restaient couverts la nuit aussi.
    « Procède par gestes humbles et doux, m'ordonne-t-elle d'une voix calme, mesurée. Ne cherche pas à t'imposer, à être la plus forte. »

  • Brésil 25 ; anthologie, 2000-2015

    Collectif

    • Métailié
    • 12 Mars 2015


    La production littéraire brésilienne dessine une mosaïque saisissante d'une réalité complexe. Il n'y a pas une littérature brésilienne mais des auteurs singuliers.

    Les 25 écrivains réunis dans ce recueil ont commencé ou consolidé leur carrière à partir des années 90. Ils représentent le Brésil de l'après-dictature, leurs histoires dressent le portrait de l'imaginaire d'un pays contradictoire et paradoxal, au moment où il émerge sur la scène internationale comme puissance politique et économique, et comme synonyme de corruption et de violence urbaine.
    - Introduction de Luiz Ruffato :
    Chico Buarque, On devrait interdire - traduit par Jacques Thiériot
    Ronaldo Correia de Brito, Un homme traversant des ponts - Traduit par Emilie Audigier
    Milton Hatoum, Barbara en hiver - Traduit par Michel Riaudel
    Critovao Tezza, Béatriz et la vieille dame - Traduit par Sébastien Roy
    Paulo Lins, Chronique de deux grandes amours - Traduit par Michel Riaudel
    Cintia Moscovich, Le toit et le violoniste - Traduit par Meei-huey Wang
    Marcal Aquino, Sept épitaphes pour une dame blanche - Traduit par Danielle Schramm
    Bernardo Carvalho, C'est juste une répétition - Traduit par Geneviève Leibrich
    Beatriz Bracher, Ce qui n'existe pas - Traduit par Danielle Schramm
    Luiz Ruffato, Milagres - Traduit par Danielle Schramm
    Patricia Melo, Je t'aime - Traduit par Sébastien Roy
    Adriana Lunardi, Conditions du temps - Traduit par Meei-huey Wang
    Paulo Scott, Amorce vers l'abîme - Traduit par Michel Riaudel
    Eliane Brum, La parasite - Traduit par Meei-huey Wang
    Adriana Lisaboa, Le succès - Traduit par Geneviève Leibrich
    José Luiz Passos, Les outsiders - Traduit par Danielle Schramm
    Michel Laub, Animaux - traduit par Dominique Nedellec
    Carola Saavedra, Coexistence - Traduit par Geneviève Leibrich
    Rogerio Pereira, Mains vides - Traduit par Meei-huey Wang
    Andrea Del Fuego, Francisco n'a pas conscience - Traduit par Meei-huey Wang
    Paloma Vidal, Ainsi va la vie - Traduit par Geneviève Leibrich
    Tatiana Salem Levy, Temps perdu - Traduit par Meei-huey Wang
    Daniel Galera, Laila - Traduit par Emilie Audigier
    Luisa Geisler, Seul requiem pour tant de souvenirs - Traduit par Michel Riaudel

  • Les rubans du cerf-volant

    Collectif

    • Gallimard
    • 1 Mai 2014

    L'année 2014 est une année de commémoration entre la Chine et la France : elle marque l'anniversaire d'un demi-siècle d'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays, à l'instigation du général de Gaulle. Pour célébrer l'événement, nous avons choisi de publier une anthologie qui illustre ces cinquante années. Nous avons pris le parti de présenter deux auteurs marquants par décennie, dans un souci de parité. Chaque texte est ainsi le reflet d'une époque saisi par un écrivain connu et reconnu, en France comme en Chine.

  • Nocturne d'un chauffeur de taxi

    Collectif

    • Philippe rey
    • 24 Avril 2014

    " Dans la nuit d'hiver, les taxis dont les panneaux indiquent "Libre' s'élancent en formant des traînées de lumière. Comme une nuée de papillons de ville, chacun transporte une vie, une histoire, une chanson. " Genre majeur en Corée, la nouvelle est certainement le meilleur chemin pour découvrir une littérature et un pays méconnus. Publiés au cours de la dernière décennie, les textes réunis dans cette anthologie mettent en perspective les aspects les plus intimes d'une société dont nous ne connaissons généralement que les succès les plus flatteurs – pour ne pas dire les plus trompeurs. Les auteurs représentés ici nous renvoient une image sans complaisance de leur monde comme il va. Le travail à la chaîne est stigmatisé avec un humour féroce dans La fabrique de conserves ; le quotidien éprouve durement les héros de Nocturne d'un chauffeur de taxi ; le foyer pèse de tout son poids dans La maison en Lego ; les liens familiaux se délitent dans Semailles ; les on-dit gangrènent une petite ville dans Rumeurs ; l'immigration est questionnée dans Bonne année à tous ; le couple vit l'enfer et se désagrège dans Mon mari, tandis qu'il chemine avec poésie vers la mort dans Neuf épisodes... Dix histoires qui sont autant de fenêtres sur la Corée d'aujourd'hui. Auteurs: Kim Ae-ran Baek Ka-hum Ahn Yeong-sil Jo Kyung-ran Park Chan-soon Kim Yeon-su Choi Jin Young Han Kang Yoon Sung-hee Pyun Hye-young

  • En 1919, Carl Spitteler devenait le premier Suisse à recevoir le Prix Nobel de littérature. Cent ans après, huit écrivains alémaniques, romands et tessinois entrent en dialogue avec Notre point de vue suisse, son discours prononcé en 1914 pour la paix et la neutralité alors que la guerre commence. Ils engagent une réflexion personnelle entre essai et fiction, humour et regard critique : quel rapport la Suisse et ses habitants entretiennent-ils avec leurs voisins européens ? Avec la question des migrants ? Les frontières sont-elles toujours aussi définies qu'il y a un siècle ? Quelles valeurs rattache-t-on aujourd'hui à cette fameuse neutralité helvétique et à la cohésion nationale prônées par Spitteler ? Neuf textes et autant de points de vue sur des questions toujours actuelles.

    Carl Spitteler (1845-1924), prix Nobel de littérature en 1919, fait figure d'intellectuel exigeant, observateur critique de ses contemporains. En écho, huit écrivains proposent leur « point de vue suisse » : Adolf Muschg, l'auteur engagé, européaniste de la première heure, Pascale Kramer, Suissesse établie en France depuis trente ans, ou Fabio Pusterla, avec sa sensibilité de poète, mais aussi Daniel de Roulet, Dorothee Elmiger, Catherine Lovey, Tommaso Soldini et Monique Schwitter.

  • Je suis toujours favela

    Collectif

    • Éditions anacaona
    • 4 Avril 2014


    Entre fiction et réalité, un recueil pour lire, sentir, appréhender la favela moderne.


    18 nouvelles
    Des histoires qui montrent une favela libérée des préjugés, consommatrice, hyper active, amoureuse, débrouillarde, mais toujours violente, exclue. Je suis toujours favela est un mélange de genres, de styles, de talents et de regards. Lisez les nouvelles dans l'ordre que vous voulez !

    Ce recueil de nouvelles, titre phare des éditions Anacaona, est le 2e sur la favela, après Je suis favela (2011) et avant Je suis encore favela (2018). Chaque volume est totalement indépendant - parce que la favela change constamment - et est le reflet d'une époque.


    Un collectif d'auteurs

    Ils sont favelas mais pas muets. Engagés, dissidents, confirmés ou débutants : la parole leur est donnée.

    7 articles et entretiens

    Le Brésil a changé ces dix dernières années. Croissance du PIB, réduction des inégalités... Les avancées économiques ont eu des retombées sociales dans la favela. Cette société brésilienne émergente perdurera-t-elle ?
    Pour comprendre le Brésil d'aujourd'hui, des articles sur : la pacification des favelas, les manifestations de 2013, la nouvelle classe moyenne, les Noirs au Brésil, la littérature dans les favelas.

empty