Littérature générale

  • Les mille et une nuits

    Collectif

    • Audiolib
    • 14 Avril 2021

    Rusant pour échapper à son exécution, la belle Chahrazade entame un récit qui durera mille et une nuits : aventure, humour, poésie, cruauté et sagesse composent ces histoires empruntes d’une fascinante atmosphère propres aux contes orientaux, qui ont marqué l’imaginaire collectif depuis des siècles. Un vrai voyage littéraire à la rencontre du monde arabe du XIIIe siècle, un monde où les princesses et les khalifes côtoient les djinns et les voleurs, où la passion parle haut et où la magie fait corps avec le quotidien.
    Dans ce second tome, la passion amoureuse gouverne tout, en ce mitan du Moyen Âge musulman. Des jeunes filles livrent à mille persécutions leurs soupirants éperdus… Un khalife échange son rôle avec un marchand et espère l’inattendu… L’amour ne triomphe plus que grâce à d’infinis stratagèmes et le monde apparaît voué à tous les renversements possibles. Nul n’est à l’abri des coups du sort !
    Cette traduction de René R. Khawam, établie à partir des manuscrits originaux des XIIIe et XIVe siècles qu’il a étudiés pendant près de 40 ans, est une des seules au monde à être rigoureusement fidèle au texte arabe et à en restituer pleinement les vertus natives : impertinence, âpreté visionnaire, voluptueuse crudité.
    Maia Baran, accompagnée de Patrick Donnay (pour l’introduction) et de Steve Driesen, déploie une palette de jeu remarquable pour redonner vie à ce chef-d’œuvre intemporel, véritable emblème de la littérature orale et de l’art du conte.
    Ce second tome des Mille et Une Nuits comporte :
    Note de l’éditeur 
     
    Introduction
     
    Troisième partie : Les passions voyageuses
    Compagne au doux langage 
    Un mariage par ouï-dire 
    Histoire de Djoullanare de la Mer 
     
    Visages de l’amour   
    Histoire du prince Qamar al-Zamâne, « Lune-du-Temps », et de la princesse Boudoûr, « Clair-de-Lune »  
    Quatrième partie : La Saveur des jours
    Le dormeur éveillé   
    Le sage persan   
    Le khalife et le fou   
    L’époux mis à l’épreuve 
     
    La force de l’amour
    Traduit par René Khawam
    © Éditions Phébus, Paris,
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 43h08

  • Voix de femmes pour la démocratie

    Collectif

    • Des femmes-antoinette fouque
    • 29 Juin 2016

    En solidarité avec les femmes et les enfants victimes de la guerre et des intégrismes.

    Isabelle Huppert lit "Musique et Poésie" d'Ingeborg Bachmann.
    Nicole Garcia lit "Poèmes" d'Emily Dickinson.
    Michèle Morgan lit "La Maison de l'inceste" d'Anaïs Nin.
    Marie-France Pisier lit "Poèmes" de Nelly Sachs.
    Nathalie Baye lit "Corps séparés" de Clarice Lispector.
    Anouk Aimée lit "Agnès" de Catherine Pozzi
    Dominique Sanda lit "Lettres" de Marina Tsvetaïeva.
    Marie-Christine Barrault lit "Poème" de Laure.
    Sonia Rykiel lit "Poèmes" de Joyce Mansour.
    Carole Bouquet lit "La Fascination de l'étang" de Virginia Woolf.
    Catherine Deneuve lit "Le Petit Garçon" de Jean-Loup Dabadie.
    Arielle Dombasle lit "Le Don" de Hilda Doolittle.
    Juliette Gréco lit "L'Homme jasmin" d'Unica Zürn.
    Coline Serreau lit "Requiem" d'Anna Akhmatova.

    Lectures d'extraits pour chacune des lectrices.
    Musique : ZAP MAMA avec Marie Daulne, Sylvie Nawasadio, Sabine Kabongo.

  • Poésie amoureuse ; de Sappho à René Char

    Collectif

    • Audiolib
    • 2 Novembre 2016

    La poésie amoureuse serait née avec Orphée qui, accompagné de sa lyre, chanta son amour à la belle Eurydice... De l'Antiquité à nos jours, dire l'amour n'a cessé d'être la préoccupation des écrivains et poètes. Si les formes poétiques ont évolué et se sont diversifiées, on retrouve pourtant à travers les époques l'expression d'une sensibilité, d'un désir à combler. Ovide, Ronsard, Hugo, Musset, Dickinson, Apollinaire, Char... Les plus grands auteurs, hommes et femmes, sont réunis dans cette anthologie qui propose plus de quarante poèmes d'amour. Daniel Mesguich met tout son talent d'interprète et la justesse de sa diction au service des poètes et de la langue amoureuse en ses infinies variations. Les poèmes écrits par des femmes sont admirablement dits par Catherine Berriane.
    « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
    Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. »
    Paul Verlaine, « Mon rêve familier », Poèmes saturniens
    Table des poèmes
    1 Introduction
    2 Sappho, « À une aimée »
    3 Catulle, « À Lesbie »
    4 Ovide, « Élégie III », Les Amours
    5 Pétrarque, « Sonnet 111 », Le Chansonnier
    6 Christine de Pisan, « Seulette suis... »
    7 Charles d'Orléans, « Chanson »
    8 Clément Marot, « Épigramme à Anne »
    9 Joachim du Bellay, « Baiser », Divers jeux rustiques et autres oeuvres poétiques
    10 Joachim du Bellay, « Ces cheveux d'or », L'Olive
    11 Louise Labé, « Sonnet 8 »
    12 Pierre de Ronsard, « Amour me tue et si je ne veux dire », Les Amours
    13 Pierre de Ronsard, « Maîtresse, embrasse-moi », Sonnets pour Hélène
    14 Pierre de Ronsard, « Amour, abandonnant les vergers de Cythères », Sonnets pour Hélène
    15 Pierre de Ronsard, « Marie, vous avez la joue aussi vermeille », Les Amours
    16 Pierre de Ronsard, « Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose », Les Amours
    17 Jean de Sponde, « Il est vrai, mon amour était sujet au change »
    18 Jean de la Fontaine, « L'Amour et la Folie », Fables
    19 Marceline Desbordes-Valmore, « L'Amour », Poésies
    20 Alphonse de Lamartine, « À Elvire », Méditations poétiques
    21 Victor Hugo, « Elle était déchaussée », Les Contemplations
    22 Victor Hugo, « Puisque j'ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleine », Les chants du crépuscule
    23 Gérard de Nerval, « Une allée du Luxembourg », Odelette
    24 Alfred de Musset, « Chanson de Fortunio », Poésies nouvelles
    25 Alfred de Musset, « Poème à George Sand »
    26 Emily Dickinson, « Folles nuits »
    27 Charles Baudelaire, « Parfum exotique », Les Fleurs du mal
    28 Charles Baudelaire, « Un hémisphère dans une chevelure », Le Spleen de Paris
    29 Charles Baudelaire, « À une passante », Les Fleurs du mal
    30 Paul Verlaine, « Mon rêve familier », Poèmes saturniens
    31 Paul Verlaine, « Green », Romances sans paroles
    32 Paul Verlaine, « Colloque sentimental », Les Fêtes galantes
    33 Arthur Rimbaud, « Roman », Cahier de Douai
    34 Arthur Rimbaud, « Aube », Illuminations
    35 Anna de Noailles, « Aimer, c'est de ne mentir plus », Poèmes de l'amour
    36 Anna de Noailles, « Quand tu me plaisais tant », Poèmes de l'amour
    37 Paul Valéry, « Les Pas », Charmes
    38 Renée Vivien, « Violettes blanches », Évocations
    39 Guillaume Apollinaire, « Le Pont Mirabeau », Alcools
    40 Guillaume Apollinaire, « Adieu », Poèmes à Lou
    41 Paul Éluard, « La Courbe de tes yeux », Capitale de la douleur
    42 André Breton, « L'Union libre », Clair de terre
    43 Robert Desnos, « J'ai tant rêvé de toi », Corps et biens
    44 René Char, « Allégeance », Fureur et mystère
    45 Mentions de copyright
    « Folles nuits », Esquisse d'une anthologie américaine du XIXe siècle, Emily Dickinson, trad. Pierre Leyris, Éditions Gallimard, 1995 ; « Adieu », Poèmes à Lou, Guillaume Apollinaire, Éditions Gallimard, 1915 ; « La Courbe de tes yeux », Capitale de la douleur, Paul Éluard, Éditions Gallimard, 1926 ; « Union libre », Clair de terre, André Breton, Éditions Gallimard, 1966 ; « J'ai tant rêvé de toi », Corps et biens, Robert Desnos, Éditions Gallimard, 1930 ; « Allégeance », Fureur et mystère, René Char,Éditions Gallimard, 1962.
    D'après une sélection d'Aurélia Dal Zotto (c) Librairie Générale Française 2016
    © et (P) Audiolib, 2016
    Durée : 1h02

  • Paroles d'étoiles - La mémoire des enfants cachés (1939-1945)

    Collectif

    • Gallimard audio
    • 13 Décembre 2020

    72 000 enfants d'origine juive vivaient en France en 1939. 12 000 ont été éliminés par le régime de Vichy et par les nazis. 60 000 ont survécu, cachés dans des familles, dans des institutions laïques ou religieuses. A l'âge des rires, de la tendresse et des petits chagrins, ils ont dû porter l'étoile jaune, quitter leurs parents, apprendre à dissimuler, vivre dans la peur. Leurs souvenirs sont souvent cruels. Ils ont connus la trahison, l'indifférence glaciale de ceux qui ne voulaient rien voir et rien savoir. Certains ont trouvé un véritable amour auprès de ces "justes" qui les ont protégés en bravant tous les dangers. Par centaines, plongeant dans leurs souvenirs, ils ont répondu à l'appel de Radio France. Ils composent pour nous ce recueil audio de souvenirs de la grande famille des enfants du silence.

  • Anthologie de la poésie française du XIe au XIXe siècle

    Collectif

    • Éditions thélème
    • 1 Juin 2009

    En neuf siècles de poésies françaises, différentes formes et différents mouvements ont traversé l'histoire littéraire, mais la langue et l'art perdurent, comme l'atteste cette anthologie de la poésie. De grands acteurs prêtent leurs voix à des textes fondateurs de la culture classique et nous offrent ainsi un tableau vivant de cet art.

    Anonyme - Mort de Roland
    Guillaume d'Aquitaine - Je ferai une petite chanson nouvelle - Je ferai un poème de pour rien
    Bernard de Ventadour - Chanter ne peut guère valoir - Le temps va et vient et vire
    Anonyme - Le samedi soir finit la semaine
    Comtesse de Dié - Ami dans une grande angoisse
    Robert Wace - La Révolte des paysans
    Thomas d'Angleterre - Mort de Tristan et Iseult
    Hélinant de Froidmont - Les Vers de la Mort
    Guiot de Dijon - Je vous chante mon malheur
    Guillaume de Lorris - Le Jardin d'amour
    Rutebeuf - Le Guignon d'hiver - La Complainte de Rutebeuf
    Jean de Meung - Discours du faux-semblant
    Philippe de Beaumanoir - Fatrasie
    Christine de Pisan - Rondeau
    Baudet Hereng - Rondeau simple
    Charles d'Orléans - Rondeaux
    François Villon - Le Lais - Ballade des femmes de Paris - L'Épitaphe de Villon - Ballade des dames... - Épitre à mes amis - Ballade de merci - Ballade finale - L'Épitaphe de Villon - Ci-gît
    Jean Robertet - Ballade
    Clément Marot - Chant de may et de vertu
    Joachim du Bellay - L'Olive - Les Antiquités de Rome - Songe - Les Regrets
    Louise Labbé - Sonnets
    Jacques Tahureau - ...Blamaient de suivre la poésie - De la vanité des hommes
    Étienne Pasquier - Sonnets
    Étienne de la Boétie - Combien de jours...
    Jean Antoine de Baïf - De rose - Chansonnette
    Jacques Grévin - Sonnet
    Ronsard - Le Livre des Amours - Sonnet pour Hélène - Livre des amours - Odes à Cassandre - Je veux lire en trois jours - À Cupidon - Sonnet pour Hélène - Ode à la nuit - Les Derniers vers
    François Malherbe - Dessein de quitter - Consolation à Monsieur du Périer
    Honoré d'Urfé - Contre la jalousie - Au vent
    François Maynard - La Belle Vieille
    Théophile de Viau - Ode
    A.Girard de Saint Amant - La Solitude
    Pierre de Marboeuf - Sonnet
    Vincent Voiture - La Belle Matineuse - Placet à une Dame
    Georges de Scudery - La Belle Endormie
    La Guirlande de Julie - La Rose de Germain... - Le Narcisse de Montausier - La Violette de Desmarets...
    Jean-Francois de Sarasin - D'enlever en amour
    Jean de la Fontaine - Les Deux pigeons - L'Amour mouillé - Les Deux Amis
    Nicolas Boileau - L'Art d'écrire
    Antoinette Deshoulières - Rondeau - Stances
    Guillaume A. de Chaulieu - Apologie de l'Inconstance
    Jean Racine - Britannicus - Mithridate
    Voltaire - À Madame du Châtelet - Les Fréron
    Alexis Piron - Mon Epitaphe
    Willart de Grécourt - Le Papillon et les Tourterelles
    Gabriel Charles Lattaignant - J'avouerai que j'aime le mot
    Gentil-Bernard - Le Hameau
    Charles Collé - La Veuve consolée
    Jean-Jacques Rousseau - Le Verger de Madame Warens
    Denis Diderot - Abdication d'un Roi...
    Cardinal de Bernis - L'Amour papillon
    Jean-François de Bastide - Les Détails
    Antoine Léonard Thomas - Ode sur le Temps
    Louis de Malfilâtre - Le Bonheur
    Claude Joseph Dorat - La Rêverie
    Comtesse de Beauharnais -
    La Tombe de Jean-J.Rousseau
    Jacques Delille - Les Jardins
    Chevalier de Boufflers - Le Coeur
    Marquis de Sade - La Vérité
    Nicolas Germain Léonard - Les Regrets
    Fabre d'Eglantine - L'Hospitalité
    Antoine de Bertin - La Méridienne
    Évariste Parny - Le Lendemain - Les Rideaux
    Jean-P. Claris de Florian - Plaisir d'amour
    André Chénier - La jeune Tarantine - Ode
    Constance de Théïs - Le Jeune Tambour Bara
    Les Derniers vers

  • Correspondances avec gaston gallimard cd

    Collectif

    • Gallimard audio
    • 15 Mars 2018

    Gaston Gallimard (1881-1975), fondateur des Éditions de la Nouvelle Revue française avec André Gide et Jean Schlumberger, confia un jour à Jean Cau qu'il n'écrirait jamais ses mémoires d'éditeur, craignant de ruiner sa maison en disant tout ce qu'il y avait vu et tout ce qu'il savait des moeurs et pratiques de la vie littéraire. Il ne les écrivit pas et, pour finir, se confia peu. Louable pudeur. Mais les grandes correspondances éditoriales publiées depuis lors sont là qui comblent ce manque. Gaston Gallimard et son conseiller Jean Paulhan y déploient des trésors d'adresse pour répondre aux jalousies, susceptibilités, reproches ou insultes des auteurs phares de la maison : Gide, Claudel, Proust, ou Céline... et les retenir tous auprès de lui malgré des divergences de vues souvent radicales. Des échanges riches d'enseignements sur la vie littéraire et éditoriale du XXe siècle.

  • L'art du langage poétique vise à sublimer le sens des mots en éclairant leurs musicalités. Pourtant aussi extraordinaire que cela puisse paraître, aucun éditeur phonographique n'a encore réuni à ce jour l'ensemble des grands textes poétiques sous l'angle de leur qualité prosodique... Frémeaux & Associés, défenseur de l'oralité comme véhicule de transmission des savoirs et de l'émotion, se devait de constituer une première base sonore à ce patrimoine collectif. L'anthologie sonore de la poésie de langue française (1265-1915) réunit six siècles d'oeuvres poétiques sélectionnées par Alain Frémeaux, enregistrées par les plus grands techniciens de la diction que sont les pensionnaires de la Comédie Française, sous la direction d'Olivier Cohen, directeur du Théâtre du Proscénium. Pour la première fois, un ouvrage sonore de presque 6 heures présente une exposition de la poésie rimée, classée par thème, avec la volonté d'en révéler au public toute la richesse mélodique et harmonique.

  • Catalogue sonore La Bibliothèque des voix 2019-2020

    Collectif

    • Des femmes-antoinette fouque
    • 17 Septembre 2019

    Cet article publicitaire comprend une sélection d'extraits sonores de livres audios parus entre 1980 et 2020. Pionnière en Europe, La Bibliothèque des voix est la première collection française de livres audio, créée en 1980. Ces enregistrements de grands textes lus par de grandes comédiennes et comédiens ou bien par leur auteur ou autrice sont une archive précieuse et constituent un patrimoine culturel singulier.

  • L'Institut des Archives Sonores & Frémeaux & Associés donnent à écouter, pour la première fois au monde, les enregistrements originaux d'un des plus grands symboles du 20e siècle : le naufrage du Titanic et présente, d'une manière scénarisée sur deux compact-disques, les témoignages historiques des survivants. Ces archives sonores inédites sont illustrées par un épais Livret de 88 pages, qui constitue un appareil documentaire complet.
    Par ailleurs, pour la première fois depuis 1912, l'auditeur pourra entendre le véritable son du sifflet du Titanic ! Patrick Frémeaux Note : Les passagers du Titanic, lors de la traversée transatlantique d'avril 1912, étaient francophones et anglophones. La moitié des témoignages sont en langue française et l'autre moitié en langue anglaise.Tous les témoignages en langue anglaise sont transcrits en français dans le Livret et compréhensibles par tout public.
    La Belle Epoque est cette période insouciante, du début du siècle au déclenchement de la Première Guerre Mondiale, pendant laquelle l'Europe et l'Amérique du Nord ont vécu dans l'illusion que les progrès d'alors pourraient rapidement instaurer le paradis sur terre : les industries et les économies sont en plein développement, les salariés voient leur condition s'améliorer, l'alphabétisation gagne le plus grand nombre, des inventions techniques font évoluer les communications et la médecine fait de grandes avancées.
    Ces réalités nourrissent les fantasmes des plus optimistes qui imaginent un XXe siècle sans famine, sans épidémie, sans guerre et sans injustice. Et, durant quelques années, l'illusion contagieuse semble parfaite , on veut croire à l'avènement d'un âge d'or. C'est la plus douce des propagandes.
    Aveugles et béates, les Nations ont refoulé dans leurs inconscients les grandes inégalités sociales qu'elles génèrent et entretiennent toujours, le pillage des colonies et l'exacerbation inepte des nationalismes. Alors, c'est toute cette Belle Epoque qui, la nuit du 14 au 15 avril 1912, sombre avec le Titanic dans l'Atlantique Nord, à quelques dizaines de kilomètres de Terre-Neuve. 
    Le Titanic est une illusion qui se brise sur les icebergs, un ancien monde en miniature - où les inégalités sont organisées, compartimentées - qui s'abandonne au frisson de la nouveauté et qui s'emballe jusqu'à sa perte, grisé par les nouvelles techniques.
    La Grande Guerre transforme le rêve en cauchemar et, pour sa terrible cause, va accélérer le développement de ces techniques (d'armement, de protection, de soins, de communication, d'information...). Cette "vitesse" incontrôlée fera la perte des Empires, issus du dix-neuvième siècle. L'aventure du Titanic est la plus romantique des aventures, mais c'est aussi la dramatique allégorie d'une civilisation qui, pour n'avoir pas voulu affronter ses archaïsmes, vivra les déchirements les plus sanglants. 
    Thomas Compère-Morel Directeur Historial de la Grande Guerre de Péronne

  • DONC, Revue sonore de poésie (Volume 1)

    Collectif

    • Éditions thélème
    • 6 Décembre 2018

    Donc, une revue qu'on écoute. Une qui mêle des voix. Parce que les voix, ça porte loin. Jusqu'au coeur de chacun. Des voix nouvelles, des assurées, des qui font leurs premiers pas, des d'humbles géants, des qui poussent jusqu'au chant. En vers, en prose, entre les deux. Des voix de poètes, de chanteurs, un petit peu d'hier et beaucoup d'aujourd'hui. Un numéro inaugural imaginé au coin d'une table, réalisé dans l'euphorie, entre amis et avec beaucoup d'inédits. De la poésie concrète ou lyrique, énigmatique, douce ou violente, tranchante ou apaisante. Des mots. Des mots dits. Parce que la poésie, ça s'adresse à tout le monde. Ça peut changer le monde. À commencer ici. Alors, vous offrir une revue. Un grand spectacle. Juste entre nous. Qui commence, Donc, Le numéro 1 avec : Arthur H, Julien ALLOUF, Linda Maria BAROS, Alain BASHUNG, Stéphane BATAILLON, Victor BLANC, Yves BONNEFOY, Mâya DE FAY, Brigitte FONTAINE, Perrine GRISELIN, Philippe JACCOTTET, Aurélia LASSAQUE, Michaël LONSDALE, James NOËL, Christian OLIVIER, Juanito SANCHEZ, Les frères SUAREZ-PAZOS & Sylvain CLÉMENT et Jean-Pierre VERHEGGEN.

  • Cher pays de mon enfance

    Collectif

    • Gallimard audio
    • 13 Décembre 2020

    Que nous soyons français d'origine ou d'adoption, que nous soyons le fruit de l'exode rural ou de l'immigration, nous portons tous en nous les traces d'une certaine forme de déracinement. Par centaines, les auditeurs de Radio France ont répondu à l'appel de la radio : qu'ils aient quitté leur terre, leur village ou leur pays d'origine, ils nous racontent l'émotion des grandes transhumances qui ont fait la France d'aujourd'hui. Leur histoire, celles de leurs enfants, de leurs parents ou de leurs grands-parents nous rappellent que nos racines ne peuvent en fin de compte perdurer, renaître et prospérer que dans l'amour, dans la mémoire, dans le mélange et dans le brassage, dans le métissage des êtres et des peuples.

  • Catalogue sonore La Bibliothèque des voix 1980-2020 Anniversaire

    Collectif

    • Des femmes-antoinette fouque
    • 7 Septembre 2020

    Depuis 1973, les éditions des femmes publient principalement des textes écrits par des femmes, ou sur les femmes, dans tous les domaines : fictions, essais, biographies, documents. Sa collection de livres audio « La Bibliothèque des voix », créée en 1980 par Antoinette Fouque, fondatrice de la maison, met en voix des textes classiques, lus par des comédien·ne·s de renom, ainsi que des textes contemporains lus par leur auteur ou autrice. Collection pionnière, La Bibliothèque des voix fête en 2020 son quarantième anniversaire.

  • Mélodrames romantiques

    Collectif

    • Des femmes-antoinette fouque
    • 15 Décembre 2016

    Lors d'une rencontre en 1986 dans les studios de France Musique, le pianiste Cyril Huvé et le comédien Daniel Mesguich décident d'explorer ensemble et de faire revivre un genre qui, après une grande faveur à l'époque romantique, était tombé dans l'oubli : le mélodrame. « Déclamation avec accompagnement de piano », le mélodrame retrouve l'étymologie du théâtre grec.
    Ce n'est pas une superposition de mots et de sons, un collage de poèmes et de musiques que les interprètes improviseraient. À l'instar du lied et de la mélodie, il s'agit d'oeuvres à part entière de grands compositeurs, où la voix parlée prend la place de la voix chantée :
    -« Le Moine triste » - musique de Franz Liszt - texte de Nikolaus Lenau
    -« Helge, le roi fidèle » - musique de Franz Liszt - texte de Moritz von Strachwitz
    -« La Belle Hedwige » - musique de Robert Schumann - texte de Friedrich Hebbel
    -« L'Enfant de la lande » - musique de Robert Schumann - texte de Friedrich Hebbel
    -« Les Fugitifs » - musique de Robert Schumann - texte de Percy Bysshe Shelley
    -« Adieu à la terre » - musique de Franz Schubert - texte d'Adolph von Pratoverbera
    -« Lénore » - musique de Franz Liszt - texte de Gottfried August Bürger - traduction de Gérard de Nerval
    -« L'amour du poète défunt » - musique de Franz Liszt - texte de Mór Jókai

empty