Littérature argumentative

  • Un été avec Proust

    Collectif

    • Éditions des équateurs
    • 1 Janvier 2019

    La Recherche du temps perdu est une oeuvre inclassable si profonde qu'on la lit et la relit pour y découvrir « la vraie vie, la seule vie pleinement vécue », c'est à dire la littérature. Ce livre nous transporte dans les salons de la Belle Époque, sur une plage de la côte normande ou à Venise. Il nous parle de l'existence, des soubresauts de la mémoire, de la subtilité des rapports humains, de  l'ambiguïté des sentiments amoureux, des bienfaits de l'imagination ou de la beauté des arts. Chaque lecteur peut y abriter ses songes, y reconnaître ses joies et ses peurs et y apprendre des vérités sur soi-même.
    Aux côtés de Laura El Makki, huit romanciers, biographes et universitaires, parmi les meilleurs spécialistes, Antoine Compagnon, Raphaël Enthoven, Michel Erman, Adrien Goetz, Nicolas Grimaldi, Julia Kristeva, Jérôme Prieur, Jean-Yves Tadié, abordent les multiples facettes de la vie et de l'oeuvre de Proust :  comment retenir le temps qui passe ? Pourquoi aimer fait-il souffrir ? Peut-on vraiment connaître une personne ?
     « Tâchez de garder toujours un morceau de ciel au-dessus de votre vie » écrivait Proust dans Du côté de chez Swann. Telle est l'ambition aérienne et stimulante de cet Été avec Proust.
     
    Un été avec Proust est à l'origine une série d'émissions produites par Laura El Makki et diffusées pendant l'été 2013 sur France Inter.
     

  • à nous la terre ! les écrivains s'engagent pour demain

    Collectif

    • Gallimard
    • 28 Octobre 2021

    Neuf plumes contemporaines, françaises et étrangères, joignent ici leurs voix pour témoigner de leur amour de la nature. Neuf auteurs incontournables qui célèbrent, à travers des textes forts et engagés, la rencontre inattendue avec un animal, l'immensité de la forêt ou la beauté tragique de la montagne. Loin des discours moralisateurs, ces nouvelles nous rappellent que le monde qui nous entoure est une source d'émerveillement incessant. Elles sonnent comme une invitation poétique à nous réapproprier la nature sans plus attendre.
    Catherine Cusset - Erri De Luca - Jean-Baptiste Del Amo - Sonja Delzongle - Luc Lang - Carole Martinez - Ron Rash - Jean-Christophe Rufin - Monica Sabolo.

    Les bénéfices de ce livre caritatif au contenu inédit en poche seront intégralement reversés à WWF France.

  • Haikus de printemps et d'été

    Collectif

    • Gallimard
    • 1 Avril 2021

    « Matin de printemps -
    mon ombre aussi
    déborde de vie ! »

    Bashô, Buson, Issa, Chiyo-ni, Ryôkan, Shiki, Sôseki... Autant de grandes plumes japonaises réunies dans ce recueil de haikus. Un recueil où éclosent, dans la brièveté d'usage de cette forme, quelques superbes épiphanies propres aux deux belles saisons : le printemps et l'été.

    Plus de 200 poèmes-tableaux, où se croisent, aux lisières de l'invisible, cerisiers en fleur, nuits d'été et autres pluies printanières.

  • Déclaration universelle des droits de l'homme

    Collectif

    • Gallimard
    • 6 Décembre 2018

    Article 1 : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

    Le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des
    droits de l'homme est adoptée. Disponible en plus de cinq cents langues, il s'agit du document le plus traduit au monde. Elle expose les droits fondamentaux et les libertés de chaque individu, sans distinction aucune. Un texte fondateur indispensable, présenté ici dans les six langues de l'ONU.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; cahier Raymond Aron

    Collectif

    • L'herne
    • 23 Février 2022

    Ce Cahier offre l'opportunité de lire Aron pour lui-même, d'éclairer la genèse de sa pensée, de prendre la mesure de son importance aujourd'hui, sans se dire qu'il n'avait ni tort ni raison mais en essayant de dépasser le cloisonnement disciplinaire auquel il nous invite.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Proust

    Collectif

    • L'herne
    • 10 Mars 2021

    Si l'essentiel de l'oeuvre de Marcel Proust est déjà publié et connu, la publication de ce Cahier permet du moins, si ce n'est d'accroître nos connaissances, de maintenir cette oeuvre en vie et de lui garantir une forme d'immortalité. On trouvera dans ce volume quelques inédits et quelques lettres et poèmes mais surtout un grand nombre de documents ou témoignages peu connus, peu accessibles ou même oubliés. Le Cahier s'attache aussi à décrire certains aspects négligés de l'oeuvre, comme les figurants analysés par Michel Schneider, le marquis de Palancy présenté par Michel Crépu, les opinions politiques de Proust au fil des années, lui qui a eu dans sa famille trois ministres, dont l'un a eu des funérailles nationales, et dont les parents étaient liés au président de la République.

  • Femmes et littérature t.2 ; une histoire culturelle

    Collectif

    • Gallimard
    • 5 Mars 2020

    Femmes et littérature, une histoire culturelle offre pour la première fois un ample panorama de la présence des femmes en littérature, du Moyen Âge au XXIe siècle, en France et dans les pays francophones.
    Composé de deux volumes, l'ouvrage rend compte des multiples formes que prend leur production selon le temps auquel elles appartiennent : poésie, théâtre et roman, correspondance, journal intime et autobiographie, essai, pratique journalistique, littérature populaire et littérature pour enfants. Leur participation active à la vie littéraire, leur présence dans les cours et couvents, salons, cercles et académies, dans la presse et les médias, leur rapport au manuscrit, au livre et à l'édition, leurs réflexions sur l'éducation ainsi que sur leur 'condition' spécifique sont analysés et mis en perspective.
    Fruit du travail collectif d'une dizaine de spécialistes, une telle synthèse contribue à enrichir considérablement les connaissances existantes. Elle rend ainsi toute sa place à une production littéraire souvent ignorée, rarement reconnue à sa juste valeur.

  • Avec ce colloque consacré à son oeuvre, de L'Inventaire du vitrail (1983) au Roman inépuisable (2020), en passant par Les Sept Noms du peintre (prix Médicis 1997), Philippe Le Guillou rejoint le petit nombre d'auteurs contemporains accueillis dans Les cahiers de la nrf. Admirateur d'André Breton et de Julien Gracq, qu'il a longuement fréquenté ainsi que Michel Déon, proche de Patrick Grainville, fasciné par les artistes, les arcanes et les rituels du pouvoir, il est le romancier de ' l'élan et du vertige ', de l'imaginaire et de l'initiation.
    En novembre 2019, un colloque s'est tenu rue d'Ulm pour la première fois autour de Philippe Le Guillou. Organisé par Luc Vigier, il a réuni une quinzaine de chercheurs, d'écrivains, d'amis et d'artistes, parmi lesquels Daniel Oster, Claudine Glot, Yves Doaré, Jean-Loup Champion, Alexandre Postel ou Luc Fraisse, dont on retrouve ici les contributions. Ils éclairent et guident le lecteur dans une oeuvre prolifique organisée de manière cyclique : le cycle breton, celtique et arthurien, le cycle des papes, les cycles autobiographique, pictural, parisien, les cycles des essais, de l'image, de la politique, et enfin le cycle de la foi et du religieux.

  • Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale

    Collectif

    • Éditions actes sud
    • 7 Octobre 2020

    Pour ne pas perdre le nord (minuscule en général, majuscule quand il s'agit de la région d'un pays) ; pour ne pas donner du mister (Mr) à monsieur (M.) ni de trait d'union à saint Jacques, sauf quand c'est le nom d'une église ( Saint-Jacques-de-Compostelle); pour distinguer le Premier ministre du président de la République, même si l'un rêve toujours d'être l'autre; pour laisser leur minuscule au roi et à l'empereur sauf en cas de mégalomanie (Napoléon); pour ne pas écrire 1ère mais 1re; pour conserver l'accent sur les capitales, donc la lisibilité d'un texte en dépit de toutes les paresses et de toutes les pressions numériques... bref,pour ne pas se perdre, un seul fil d'Ariane, le Lexique des règles typographiques. C'est la bible de tous les académiciens quand ils rédigent le Dictionnaire, la règle du jeu de la langue française. Le jeu en vaut la chandelle.

  • Le désir au féminin

    Collectif

    • Ramsay editions
    • 22 Mars 2022

    Entendre les femmes, toutes les femmes ! La règle était simple, « Parlez-nous du Désir, vous êtes libre sur la forme et le fond ». Avec ce courage qui caractérise si bien les femmes, elles se sont prêtées au jeu et le rendu fut une surprise... Désir de vie, désir charnel, mémoire traumatique, vécu des femmes, vie en entreprise, le désir comme source de joie et de plénitude... c'est une histoire de combats, de résilience, de force de vie et de jouissance, qui se dessine.
    Le plus important réside dans la question posée par chacune. Quelle liberté d'expression au présent ? Et pour le futur ? À l'ère des nouvelles technologies, de l'omniprésence du monde virtuel, des réseaux sociaux, de l'intelligence artificielle, des relations déshumanisées, l'intériorité humaine reste une citadelle.
    Ce collectif est un espace libre, sans frontières. Il y a ici des nouvelles, des poèmes, des essais, des réflexions à la longueur variable, des différences stylistiques, une multiplicité vibrante de mots, de pensées, d'idées, une pluralité de tons, d'images, de vécus, de mondes, de milieux... quand les femmes ont la parole le rendu est beau, singulier, poétique.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Malaurie

    Collectif

    • L'herne
    • 19 Mai 2021

    L'originalité de l'oeuvre de Jean Malaurie s'appuie sur sa double nature d'écrivain et de scientifique de très haut niveau. Auteur du récit Les Derniers Rois de Thulé (1955), Jean Malaurie est par ailleurs le fondateur et directeur jusqu'à une date très récente de la prestigieuse collection « Terre Humaine » (aux éditions Plon), l'un des fleurons de l'édition française avec des titres aussi importants que Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss ou encore Le Cheval d'Orgueil de Per-Jakez Hélias. Ce Cahier souhaite mieux faire connaître, au-delà du cercle étroit des spécialistes, l'oeuvre monumentale de Jean Malaurie, qui se développe sur plus de soixante-dix ans, en soulignant la diversité d'un travail pluridisciplinaire. Dans ce volume, géographes, philosophes, ethnographes, anthropologues et écrivains multiplient les éclairages, tentant de mettre en évidence les différentes facettes d'une vie qui s'est voulue engagée et libre de toute appartenance idéologique et les problématiques d'une oeuvre protéiforme et passionnée. À côté de ces auteurs, des textes et documents inédits ou rares de Jean Malaurie (extrait du récit de voyage Hoggar, un texte sur son père, extrait de la correspondance avec Lévi-Strauss, lettres aux auteurs de la collection « Terre Humaine », échanges épistolaires avec ses correspondants groenlandais et inuit, extraits des carnets de terrain abondamment illustrés) soulignent l'oeuvre du géomorphologue et de l'anthropologue, qui a contribué à renouveler le regard que nous portons sur les peuples premiers et les civilisations traditionnelles.

  • Les grands textes de la droite

    Collectif

    • Flammarion
    • 22 Février 2017

    Qu'est-ce qu'être de droite? Le clivage gauche-droite, entend-on dire parfois, n'a plus de sens aujourd'hui - il n'en aurait peut-être même jamais eu... Et si la réponse se trouvait dans l'histoire?
    C'est le pari de ce livre : voici un panorama des droites françaises, de la Révolution à nos jours, par les textes. Laissons la parole à Tocqueville, à Charles de Gaulle, à Jacques Chirac ; à Chateaubriand, Balzac et Bernanos ; à Georges Pompidou et à Dominique de Villepin... La droite s'est faite sous leurs plumes.
    Parce que la droite se reconnaît dans des valeurs, des principes ; parce qu'on peut distinguer des familles, des généalogies, parmi les hommes qui l'ont incarnée ; et parce qu'il est important, à l'heure des choix et des engagements, d'en avoir conscience.

  • L'infini

    Collectif

    • Gallimard
    • 19 Mai 2022

    Roberto Calasso, Le divin avant les dieux
    Philippe Sollers, Graal
    Julia Kristeva, Prélude à une éthique du féminin
    Yannick Haenel, Le Trésorier-payeur
    Marc Pautrel, L'enterrement de Poquelin Molière
    Arnaud Jamin, La parole de François Fédier
    Éric Marty, Sur un autoportrait d'Andy Warhol
    Marcelin Pleynet, L'instant romain

  • Saint-Simon et les coulisses du pouvoir

    Collectif

    • Revue des deux mondes
    • 31 Mars 2022

    Grand entretien avec Philippe Tesson - « Je déteste la démocratie telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui »
    Journaliste, chroniqueur, directeur de théâtre, Philippe Tesson est un témoin lucide de notre société. Tout en portant un regard sévère sur la presse et sur la démocratie qui se plie désormais aux diktats de l'opinion, il partage son amour pour l'art dramatique, source de savoirs, d'intelligence et de rêves.
    DOSSIER : LA COLÈRE DE BERNANOS
    -> François Angelier - « Bénédiction sur le tonnerre »
    La vie et l'oeuvre de Bernanos se placent sous le signe de la colère. Dénonçant le fourvoiement et le déshonneur, l'écrivain cible aussi bien l'Église que la politique et la technologie. Ses combats prophétiques et clairvoyants restent d'une étonnante actualité.
    -> Jérôme Besnard - Georges Bernanos, l'antidote à Charles Maurras
    Bernanos continue d'influencer des personnalités et des militants de tout bord. Jérôme Besnard revient sur le formidable pouvoir d'attraction de cette voix libre, éprise de justice et de vérité.
    DOSSIER : SAINT-SIMON. L'ESPRIT DE COUR AU COEUR DU POUVOIR
    -> Evelyne Lever - Louis XIV et la théâtralisation du paraître
    Evelyne Lever décrit la cour de Louis XIV, ses rituels et ses moeurs. En imposant à la noblesse cérémonial et étiquette, le Roi-Soleil affirme son pouvoir absolu.
    -> François Raviez - Le monstre sous le masque : Saint-Simon ou la pointe assassine
    Saint-Simon excelle dans l'art du portrait. À partir de quelques exemples, François Raviez montre comment le mémorialiste, expert en ironie, perce au grand jour la nature secrète des individus.
    -> Entretien avec Catherine Nay - La courtisanerie sous la Ve République
    Avec humour et une pointe de malice, Catherine Nay explore l'esprit courtisan sous la Ve République : si certains présidents n'ont guère le goût de la flatterie, d'autres y sont fort sensibles.
    -> Robert Kopp - Saint-Simon et « le néant du monde », de Stendhal à Proust
    Stendhal, les frères Goncourt et Proust comptent parmi les très grands lecteurs de Saint-Simon. Robert Kopp raconte ce que ces célèbres écrivains doivent à leur maître.
    -> Et aussi : Jacques de Saint-Victor, Stéphane Guégan, Jean-Pierre Naugrette, Marin de Viry et Arthur Pauly.
    LITTÉRATURE
    -> Pascal Ory - L'honneur sauf
    Pascal Ory relate un épisode peu connu de la vie de Jean Moulin qui se déroula en juin 1940.
    -> Stéphane Barsacq - Pour saluer René de Obaldia
    Stéphane Barsacq rend hommage à son ami René de Obaldia, mort en janvier 2022.

  • Les grands textes de la gauche

    Collectif

    • Flammarion
    • 22 Février 2017

    Qu'est-ce qu'être de gauche? Le clivage gauche-droite, lit-on parfois, n'a plus de sens aujourd'hui - il n'en aurait peut-être même jamais eu... Et si la réponse se trouvait dans l'histoire?
    C'est le pari de ce livre : voici un panorama des gauches françaises, de la Révolution à nos jours, par les textes. Laissons la parole à Robespierre, à Jaurès et à François Mitterrand ; à Victor Hugo, à Sartre ; à Léon Blum, à Simone Weil, à Nuit Debout... À travers leurs mots, l'identité de la gauche se forge.
    Parce que la gauche se reconnaît dans des valeurs, des principes ; parce qu'on peut distinguer des familles, des généalogies, parmi les hommes qui l'ont incarnée ; et parce qu'il est important, à l'heure des choix et des engagements, d'en avoir conscience.

  • Le nouveau roman ; correspondance 1946-1999

    Collectif

    • Gallimard
    • 3 Juin 2021

    Dès les années 1970, les auteurs du nouveau roman, réunis autour des Éditions de Minuit, se défendent d'appartenir à un mouvement littéraire commun.
    Pourtant, dans cette correspondance inédite, initiée par Claude Ollier et Alain Robbe-Grillet, puis échangée en septuor, on découvre de véritables liens. Vieux amis, protecteurs, complices ou adversaires, Michel Butor, Claude Mauriac, Claude Ollier, Robert Pinget, Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute et Claude Simon se soutiennent, se lisent, s'éloignent... Toute la richesse de leurs émotions se lit dans ces pages. Leurs lettres révèlent l'existence d'un moment nouveau roman. Ce lien perdure jusqu'à la mort de Nathalie Sarraute, bien après que leurs oeuvres se sont imposées sur les bancs universitaires.
    Pièce justificative de l'une des aventures littéraires les plus intenses du siècle passé, la correspondance du nouveau roman permet de retracer, chapitre après chapitre,
    son histoire.

    Ouvrage publié avec le soutien de la Fondation d'entreprise La Poste.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Giono

    Collectif

    • L'herne
    • 4 Mars 2020

    L'oeuvre variée de Jean Giono en fait l'une des plus importantes du xxe siècle. Le Cahier de L'Herne permet de réévaluer l'image de ce grand écrivain, encore trop souvent encombrée de clichés, et de célébrer l'oeuvre du très grand poète.
    C'est sur « les grands chemins » de Jean Giono que ce volume convie ses lecteurs en faisant dialoguer les textes et les documents de tous ordres : carnets de travail, brouillons, manuscrits, photographies privées et officielles, peintures, correspondances, dédicaces et textes inédits.

  • Compagnies de Mathieu Riboulet

    Collectif

    • Editions verdier
    • 9 Janvier 2020

    « Car nous sommes dans un temps où les vents soulevés charrient de la poussière des confins du désert, car nous sommes dans des villes où nos pas hésitants arpentent nos faillites, détaillent nos abandons, où nos regards brouillés par le sable d'Afrique semé par les grands vents ne discernent plus rien du chemin à tracer, des directions à prendre, car nous sommes en passe de devenir fantômes, frères de déréliction de ceux à qui hier nous tendions des aumônes, fantômes vivants pourtant, tributaires de nos tripes, de nos muscles, de nos désirs éteints, nos regrets murmurés, suspendus aux rumeurs nous n'avons plus de lieux où poser nos fardeaux. » Mathieu Riboulet. « Compagnies de Mathieu Riboulet » accompagne la publication posthume du dernier livre de celui-ci, Les Portes de Thèbes, Éclats de l'année deux mille quinze, d'un ensemble de textes d'écrivains particulièrement sensibles à son oeuvre.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Bobin

    Collectif

    • L'herne
    • 18 Septembre 2019

    Ce Cahier est l'exploration de ce que Christian Bobin appela dès ses vingt ans Les différentes régions du ciel, et qui n'est autre qu'une sorte de chemin buissonnier contournant les croyances et les incroyances du monde. Les nombreux textes de Christian Bobin réunis dans ce volume démontrent la puissance de son écriture lumineuse qui ne cesse de conquérir un public fervent, et touche comme seule touche l'écriture des poètes.

  • "La séance est ouverte!"
    Qu'elles aient emporté l'adhésion ou indigné leur auditoire, les plumes qui se succèdent dans ce volume - Lamartine, Tocqueville, Hugo, Césaire... - furent aussi des voix, éloquentes, qui marquèrent l'histoire politique française.
    Sur la liberté de la presse, le bilan de la Seconde Guerre mondiale ou le colonialisme, douze écrivains prennent la parole dans l'hémicycle...

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; cahier Bergounioux

    Collectif

    • L'herne
    • 30 Octobre 2019

    L'oeuvre de Pierre Bergounioux est des plus singulières. Il s'est voulu le témoin de la mutation qui vit, en moins d'un demi-siècle, les campagnes de l'Europe occidentale se vider de leur population. Un témoin non moins attentif qu'impliqué.
    Ce volume, riche de nombreuses contributions de l'auteur touchant le chemin des grandes rencontres littéraires, mais aussi les grands événements de sa vie personnelle, assemble un faisceau de lectures sensibles, probes, d'auteurs contemporains disant la surprise, le sérieux, l'éclat, la portée d'une oeuvre tissée de tant de fils.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Michon

    Collectif

    • L'herne
    • 1 Novembre 2017

    Les Cahiers de L'Herne entreprennent de saluer en Pierre Michon l'absolue singularité d'une voix et d'une écriture qui n'en finit pas de surprendre et d'enchanter un lectorat toujours plus vaste depuis l'apparition, en 1984, de son premier ouvrage, Vies minuscules. Les livres de Pierre Michon, denses et tendus dans leur beauté paradoxale, à la fois sauvage et classique, naturelle et travaillée, ont depuis longtemps conquis une place de premier plan auprès des écrivains, des lettrés et dans les milieux de la critique savante. Il est alors naturel de solliciter dans ce volume les plus grands noms de la critique universitaire - Jean-Pierre Richard, Henri Mitterrand ou Philippe Berthier - tout en s'ouvrant à d'autres disciplines de la pensée et de la création : l'Histoire (Patrick Boucheron, François Hartog), histoire de l'art et anthropologie, géographie (Jean-Louis Tissier), la musique et arts plastiques (Henri Cueco), l'art théâtral (Denis Podalydès), sans oublier la question de la traduction (Élizabeth Deshays).
    Ce Cahier est aussi l'occasion de convoquer autour de l'oeuvre de Michon, les textes et témoignages de grands critiques et écrivains comme Pietro Citati, Maurice Nadeau ou Jacques Réda, et d'autres contemporains (Goffette, Bergounioux, Echenoz ou Olivier Rolin) ou auteurs plus jeunes (Marie-Hélène Lafon, Maylis de Kerangal) qui disent ici le pouvoir fécondant de cette écriture éblouissante et rare. S'intéressant aussi à l'atelier littéraire, le présent Cahier donne à lire nombre d'inédits ou textes rares de Michon : premiers écrits mais aussi variantes, passages supprimés, chapitres retranchés, toutes « victimes » de l'exigence de l'auteur qui opte pour le fragment fulgurant et l'inachèvement.
    Ainsi ce Cahier de L'Herne participe-t-il puissamment du rayonnement de l'oeuvre dense, lumineuse et féconde de cet immense écrivain aussi rare et secret qu'exigeant - donnant toute sa véracité à cette remarque que l'entreprise vient de susciter chez Jean-Pierre Richard à propos de notre auteur : « Son silence si têtu, il faudrait alors l'entendre comme une sorte de paradoxale, et réversible, insémination... ».

  • Edgar Morin a pu passer pour une sorte d' amateur de génie. Après une jeunesse héroïque dans la Résistance, il se fit tour à tour sociologue, anthropologue, épistémologue, cinéaste, diariste. Sans être jamais exclusivement l' un ou l'autre.
    Mais avec le temps, avec le recul des années, son oeuvre apparaît de plus en plus clairement dans sa rigoureuse cohérence. On mesure combien sa « méthode », placée sous les auspices de la complexité, était à l'oeuvre dès les commencements, dès L'Homme et la mort, publié en 1950. Que ses divers travaux depuis plus de soixante ans forment un ensemble remarquablement construit, avec ses ébauches, ses perspectives, ses détours, ses passerelles et son couronnement, la fameuse Méthode. D'où se dégage une vision de l'homme prise dans le tout de l'homme et du monde, qui le rapproche des plus grands. Il est sans conteste un penseur majeur.
    Le Cahier de l'Herne que nous lui consacrons s'est attaché à mettre en évidence, à la fois la diversité et la cohérence de cette oeuvre. En même temps que son rayonnement international. Car s'il fut un peu boudé en France, ce qui n'est plus le cas, il fut très tôt considéré à l'étranger, en particulier dans l' Europe du Sud (Italie, Espagne et Portugal) et dans toute l' Amérique latine, comme l'un des représentants les plus éminents de la pensée française contemporaine.
    Ce Cahier est donc, d'une certaine façon, un hommage à Edgar Morin et nous le publions pour fêter son 95ème anniversaire. L'Herne ne pouvait, en effet, que consacrer un Cahier à Edgar Morin, qui a dépoussiéré le vieil humanisme étriqué, sans pour autant céder aux sirènes de la déconstruction. Car son humanisme se veut planétaire, et comporte une prise de conscience de la « Terre-patrie » comme communauté de destin, d' origine et de perdition.

  • Claude Lévi-Strauss

    Collectif

    • Flammarion
    • 22 Octobre 2014

    Anthropologue de réputation mondiale, Claude Lévi-Strauss, de l'Académie française, professeur honoraire au Collège de France, est l'auteur d'une oeuvre immense, traduite dans le monde entier, et qui a fait l'objet d'un très grand nombre de travaux.
    L'enseignement et les recherches de Claude Lévi-Strauss couvrent soixante années d'une activité qui aura été décisive pour le développement des sciences de l'homme et de la société, par la portée théorique d'une réflexion sur l'objet et le discours d'une anthropologie sociale témoignant de la fécondité du structuralisme.
    Cet ouvrage reprend le meilleur du Cahier de l'Herne paru en 2004, sous la direction de Michel Izard. Les textes sélectionnés par Yves-Jean Harder rendent compte du parcours d'exception de Lévi-Strauss - la rencontre des Indiens brésiliens ou l'exil new yorkais lors de la Seconde Guerre mondiale -, ainsi que des grandes étapes de l'invention créatrice, tel le passage des travaux sur la parenté à l'immense aventure des Mythologiques...

empty