Peter Lang AG, Internationaler Verlag der Wissenschaften

  • Les Visions du chevalier Tondal - récit du voyage dans l'au-delà de l'âme d'un chevalier irlandais plongé dans le coma - ont été rédigées à Gand, en 1475, par David Aubert, pour Marguerite d'York, duchesse de Bourgogne. Elles sont pour la première fois publiées ici avec leur source, d'après un manuscrit inédit : la Visio Tnugdali, écrite en Bavière, en 1149, par Marcus, un moine irlandais, à la demande de l'abbesse G. du couvent bénédictin de St Paul-hors-les Murs de Ratisbonne. La comparaison de ces textes et l'étude du contexte historique et culturel des deux auteurs mettent en relief l'investissement du traducteur et les divergences qui en résultent, tout en montrant la dimension européenne de l'époque médiévale et l'évolution des pensées, ne serait-ce que dans la conception spatiale de l'au-delà. La présentation du texte latin sous sa traduction en moyen français, avec, en regard la traduction en français moderne du récit suivie des notes, simplifie cette approche comparative complexe, tout en la rendant accessible à un large public.

  • Où va l'autobiographie ? Alors qu'elle évolue entre les genres, entre les cultures et les langues, ainsi qu'entre les nouveaux moyens de capter et d'archiver la vie, on remarque qu'elle constitue plus que jamais un lieu d'expérimentation et d'innovation pour les auteurs d'expression française. Cet ouvrage se propose dès lors d'examiner plusieurs des formes d'écriture de soi qui ont marqué ces dernières décennies. Parcourir des oeuvres d'auteurs et de cinéastes reconnus avec des spécialistes de l'autobiographie, c'est se donner une chance de saisir certaines évolutions et de mesurer la vitalité d'un genre pour lequel l'intérêt critique et populaire n'a fait que croître depuis les premiers travaux de Philippe Lejeune (qui signe l'arrière-propos de ce volume) dans les années 1970. On trouvera ici des contributions de chercheurs qui répondent au commun désir de développer de nouveaux cadres théoriques permettant d'apprécier à sa juste valeur la remarquable diversité de la production autobiographique contemporaine.

  • Au devant de la scène et à l'intersection de questions sociales multiples, le travail de rue, désigné en Suisse romande sous l'appellation « travail social hors murs » (TSHM), se caractérise essentiellement par l'action d'« aller vers » dans la rue et les milieux de vie des populations. Si le mandat est essentiellement de natures éducative et sanitaire, il naît bien souvent sur la base de problématiques d'insécurité. A quoi renvoient les termes de sécurité et d'insécurité ? Comment le travail social de rue est-il perçu ? Soumis à une même logique d'Etat, comment cohabite-t-il avec les professions dévolues au maintien de l'ordre et à l'action répressive ? Quel cadre éthique cela présuppose-t-il ? Avec des professionnels concernés, des représentants des forces de l'ordre et des publics en situation de rue, l'auteur contribue à y répondre. Une pierre à l'édifice pour la profession qui a le mérite de dévoiler une méthodologie d'actions, de souligner des limites partenariales, d'explorer des notions « tabous » sous l'angle de la philosophie, de faire émerger des questions d'éthique et d'ouvrir de nouveaux chantiers relatifs à la pratique, à la recherche et à la formation.

  • Cet ouvrage traite de pratiques d'enseignement musical en milieu scolaire ordinaire. Des pratiques qui s'inscrivent dans une collaboration entre institutions culturelles et enseignement public. L'auteur analyse la construction d'une expertise d'écoute musicale chez des élèves de l'enseignement public. Comment des enseignants s'y prennent-ils pour « préparer » une classe à un concert donné ? Quels sont les contenus d'enseignement dans le cadre d'une activité de réception culturelle en écoute musicale ? Quels sont les gestes professionnels accomplis par l'enseignant et comment la médiation culturelle fait-elle sens pour les acteurs de la relation didactique ? Quelles sont enfin les caractéristiques du contrat didactique dans ce type de relation et ce contexte ? Une analyse didactique et une approche ethnographique des pratiques d'enseignement observées tentent ici de dégager certaines spécificités de ces situations très particulières d'écoute en milieu scolaire. Une contribution susceptible d'intéresser aussi bien les enseignants, les médiateurs culturels que les formateurs d'enseignants.

  • Envisager le changement climatique du point de vue des acteurs qui en subissent les effets, tel est le pari de cet ouvrage. Les Q'eros forment une communauté transhumante établie dans la région de Cuzco (Pérou) dont la production agricole et le bétail sont significativement affectés par le changement climatique, notamment la variation du régime des pluies. Depuis une dizaine d'années, un nombre croissant de Q'eros migrent, principalement vers la ville de Cuzco. À partir d'enquêtes ethnographiques effectuées entre 2011 et 2014, cet ouvrage démontre la nécessité d'analyser la manière dont une société se représente le changement climatique afin de comprendre les interactions entre migrations et changement climatique. Par le biais d'une analyse des discours et des pratiques que les Q'eros maintiennent avec et au sein de leur environnement, cette étude révèle que la dichotomie nature-culture sur laquelle reposent les études conventionnelles des effets du changement climatique ne permet pas de rendre compte de la manière dont les Q'eros se représentent le changement climatique.

  • Ce volume présente les contributions des cinquièmes Rencontres Internationales organisées à Lausanne par la Fondation harmoniques en septembre 2010. Il offre un regard panoramique et des études à plusieurs voix sur la variété des écoles de facture de piano et des styles pianistiques à l'époque de Chopin. C'est la conjonction de l'observation scientifique, de la connaissance des sources historiques et de la pratique artisanale qui constitue l'intérêt principal de ces communications. This volume comprises the proceedings of the fifth International Congress which was organised by the harmoniques foundation and held in Lausanne during September 2010. Through the juxtaposition of scientific observation, historical research and practical instrument-making in the assembled essays, an impressive diversity of piano making and playing encountered in Chopin's time unfolds.

  • Des formes d'association nouvelles entre les individus modifient sans cesse la réalité sociale chinoise. En dépit de l'indétermination et de l'incertitude qui dominent, des actes volontaires de coordination sont accomplis chaque jour. D'une part, ils mettent à l'épreuve pactes et promesses ; d'autre part, ils confirment ou invalident les obligations et les engagements qui importent. Derrière l'apparente disparité des lieux ou des histoires évoquées, les contributions réunies dans cet ouvrage s'attachent à retracer de tels épisodes d'action concertée. Ecrites par des chercheurs chinois et français, elles prennent appui sur des matériaux d'enquête, tant historique qu'ethnographique. Les textes donnent ainsi à voir comment ceux qui s'associent, de façon parfois fugace, parfois stabilisée, retravaillent les arrangements sociaux, précisent le sens et la portée des institutions, testent des répertoires d'action et contribuent à redéfinir des façons de tenir ensemble. Six d'entre eux sont écrits en français et deux autres en langue anglaise.

  • Cet ouvrage se propose de fournir à la fois un recensement et une étude linguistique des expressions du français formés sur le verbe dire, ainsi que à ce qu'on dit, cela va sans dire, si on peut dire, comme on dit, etc. Ces marqueurs discursifs se caractérisent par une fonction épilinguistique : ils servent en bref à indiquer l'attitude adoptée face à une représentation de la réalité. Ce premier volume en étudie une quarantaine (il en existe plus de cent trente), chaque auteur se chargeant de l'analyse de deux à cinq marqueurs. Il s'agit donc à la fois d'un dictionnaire comportant une présentation des différentes valeurs identifiées pour chaque marqueur, au travers d'exemples tirés de corpus oraux et écrits, et d'autre part d'un ouvrage théorique abordant les propriétés syntaxiques, sémantiques et pragmatiques propres à chacun d'entre eux.
    Les étudiants de langue de niveau supérieur (écoles d'interprétariat et/ou de langues) trouveront d'utiles renseignements dans la partie descriptive, et les linguistes confirmés pourront consulter la partie proprement théorique. Une introduction et la liste alphabétique des marqueurs formés sur le verbe dire complètent l'ensemble.

  • Alors que l'Europe s'embrase en août 1914 sans que personne n'imagine encore l'ampleur du conflit, les débats sont déjà nombreux sur la pertinence de l'engagement qu'il soit politique, idéologique, économique ou religieux. Les Etats, les groupes d'opinion et les individus optent pour des positions dictées par leur conscience ou par les intérêts politiques. La guerre durant, les neutralismes les plus affirmés vont être mis à mal. Dans le cadre d'une approche historique, géographique, littéraire et artistique, l'objet de cet ouvrage est d'examiner l'évolution des enjeux géopolitiques et des débats d'ordre moral, spirituel ou idéologique qui ont conduit les défenseurs de la neutralité à maintenir leur position pendant toutes ces années ou à s'engouffrer de gré ou de force dans la voie de l'interventionnisme.

  • Au printemps 1930 Henri de Régnier visita l'Espagne pour la première fois, plus particulièrement Madrid, Tolède, Avila, L'Escurial, Burgos. Cette même année, entre la mi-octobre et la mi-novembre, un deuxième voyage allait suivre : l'écrivain parcourut cette fois-ci la Catalogne et Majorque. Un troisième tour dans la péninsule, à l'automne 1932, mettait fin au périple espagnol de l'auteur : de Barcelone il descendit jusqu'en Andalousie pour s'arrêter à nouveau à Madrid avant de rejoindre Paris.
    Sous le titre général En Espagne les récits de ces voyages furent publiés par la Revue des Deux Mondes (quatre livraisons entre novembre 1933 et octobre 1935). Nous présentons aujourd'hui au public un voyage qui n'a jamais été publié en livre et dont le dernier chapitre, « Tarragone - Saragosse - Valence », conservé parmi les papiers de Mme Tremblot-Bougeneaux, qui aurait accompagné l'écrivain au cours de ces voyages, est inédit.
    Ces pages découvrent aux lecteurs un voyageur raffiné qui savait jouir de chaque moment du voyage, un grand amateur d'antiquités et d'art particulièrement épris du Gréco, un écrivain toujours en quête du mot juste, d'un lyrisme simple et sans artifice.

  • C'est le premier ouvrage d'une sémantique du coréen qui s'inscrit dans le cadre des théories modernes de l'énonciation. L'auteur a en particulier recours aux notions de marqueur discursif, de polyphonie, de stéréotype, de généricité, et les applique à différents problèmes du coréen contemporain avec une grande rigueur. Cet ouvrage recense l'essentiel des articles qu'il a publiés et des conférences qu'il a données.

  • Ce livre offre les premiers résultats d'une enquête sur les pratiques et les représentations du passé chez les Khmers. Elle s'inscrit dans une réflexion sur la mémoire collective qui fait le choix d'un pas de côté, à distance de l'historiographie récente traitant de cette question à l'intérieur d'une chronologie très restreinte, couvrant les 40 ans qui nous séparent du régime khmer rouge. Ici comme ailleurs, considérer les phénomènes de la vie sociale pour leur seule contemporanéité ou ériger les événements contemporains comme fondateurs à l'exclusion des autres ne permet guère une pleine compréhension du fonctionnement de la mémoire collective. Il n'est sans doute pas de problème plus complexe que celui du rapport qu'entretient, sur la durée, une société à son passé. À commencer par celui des mots qu'elle se choisit pour le dire et qui le déterminent en partie. Ceux que les auteurs ont tirés de la langue des locuteurs, des textes historiques et de l'exercice des rites suggèrent d'autres chemins à frayer. Une dizaine d'articles de linguistes, d'historiens et d'ethnologues nous invitent ici à les parcourir, en regard des expériences du passé propres aux mondes indien et européen.

  • This book reveals the critical role of architecture in the assimilation of the ideologies and values conveyed at Holocaust museums around the world. Through the architectural analysis of sixteen museums, social, cultural and political agendas will be unfolded. While the distance in time and place raises the need to create innovative forms of display to reach an audience removed from the Holocaust, the degree to which this can be done by the museums' exhibits alone is limited. This book shows that architecture, as an abstract form of expression, plays a major role in the conception of Holocaust museums. By conveying values that cannot otherwise be expressed, the museums' architecture becomes integral to its narrative and, through it, to the construction of collective memories of the Holocaust.

  • La situation désastreuse que vit le continent africain sur plusieurs plans est, en grande partie, la conséquence de l'instabilité et de l'incohérence de son référent paradigmatique, contenu dans le binome justice-solidarité. A quels facteurs cette situation tient-elle, et à quels obstacles l'Afrique est-elle confrontée dans son aspiration à devenir un espace de plus de droit, de plus de justice sociale et de solidarité ? Par ailleurs, de quels modèles peut-elle s'inspirer pour réaliser ce projet et défier toute velléité d'afro-pessimisme ? Ces questions évoquent non seulement un problème de vision de la société, mais aussi de l'homme tel que le soulignent John Rawls et Philippe Van Parijs. Cet ouvrage s'efforce de dégager cette double vision et d'en légitimer la pertinence pour la nouvelle société africaine à construire moyennant un dispositif contractuel.

  • El presente volumen recoge doce contribuciones inéditas de estudiosos de la obra de Jorge Semprún pertenecientes a varias universidades europeas. En ellas sus autores han intentado acercarse a la figura y la obra de Jorge Semprún (1923-2011) a través de diferentes perspectivas. Efectivamente, Semprún se encontró a lo largo de su vida en un constante cruce de caminos. Desde su adolescencia debió dividirse entre dos lenguas, vivir con varias identidades: la del « rojo español » o del deportado à Buchenwald, la de la clandestinidad comunista española; y más tarde la del escritor a partir de El Largo Viaje (1963). Este libro le abrió en cierto modo las puertas del reconocimiento como intelectual europeo. Atravesando diferentes lugares y tiempos, y para protegerse contra la esquizofrenia que siente adueñarse de él, Semprún toma la decisión de escribir y trata de hacerlo en distintos géneros. Le présent volume rassemble une douzaine de contributions inédites de spécialistes de l'oeuvre de Jorge Semprún (1923-2011) provenant de plusieurs universités européennes. Les auteurs cherchent à approcher sa figure et son oeuvre à travers différentes perspectives. En effet, Semprún se trouva tout au long de sa vie à la croisée des chemins. Partagé depuis son adolescence entre deux langues, il vécut avec plusieurs identités successives: celle du «rouge espagnol» ou du déporté à Buchenwald, celle de la clandestinité communiste espagnole; puis celle de l'écrivain à partir du Grand Voyage (1963). Ce livre lui ouvrit d'une certaine façon les portes d'une reconnaissance comme intellectuel européen. En traversant des époques et des lieux différents, et pour se protéger contre la schizophrénie qu'il sent s'emparer de lui, Semprún décide d'écrire en s'essayant à des genres variés.

  • Les commentaires patristiques de la Genèse ont été fréquemment étudiés, car ils s'inscrivent dans le cadre de la catéchèse baptismale et articulent création et création nouvelle. En revanche, les chercheurs ont très peu, voire pas du tout, envisagé l'influence du Judaïsme sur ces commentaires. Or, ne serait-ce que par le texte de la Septante qui sert de référence aux Pères grecs, l'influence du Judaïsme y est présente, ce qui amène à une autre compréhension des premiers mots du texte. S'y ajoute la place de Philon d'Alexandrie, les méthodes exégétiques issues du Judaïsme. C'est donc une nouvelle manière d'aborder ces commentaires qui est proposée dans cet ouvrage, fruit d'un programme de recherche de la MSH Lorraine, qui renouvelle l'étude de ces textes et montre quelles ont été les interactions entre Judaïsme et christianisme dans l'Antiquité tardive.

  • L'école de l'Ornementation fleurie (chinois Huayan, qui remonte au sanscrit Avata?saka), d'inspiration philosophique et mystique, est une des manifestations majeures du bouddhisme d'Asie orientale (Chine, Corée, Japon). Cet ouvrage présente quelques passages de commentaires chinois du texte canonique de base de l'école, traduite en français et annotés. Ce texte porte le titre sanscrit de Avata?saka-sutra (chinois Huayanjing « Texte doctrinal de l'Ornementation fleurie »). Les commentaires chinois choisis sont deux commentaires perpétuels, le Tanxuanji de Fazang (643-712), un moine éminent, systématisateur de la doctrine Huayan, et le Xinhuayanjinglun de Li Tongxuan (635-730), un laïque et un grand mystique. Ils concernent des points essentiels du système chinois de l'Ornementation fleurie : l'interpénétration universelle de toutes choses, le symbolisme luxuriant des rétributions karmiques, le rôle de la foi dans le progrès spirituel et le cursus des cinq enseignements.

  • Dans notre société de communication, de connaissances mobiles et d'incertitude, la production et la diffusion des savoirs scientifiques connaissent une accélération particulièrement marquée. Les savoirs s'entrecroisent en dépassant les frontières entre les disciplines des sciences humaines et sociales et des sciences naturelles, de la vie et des technologies. Comment des concepts, des théories ou des méthodes circulent, s'échangent, s'empruntent, se transfèrent et se transforment dans le passage d'une discipline à l'autre ? En quoi cette pratique interdisciplinaire est-elle une plus-value créative dans la production de connaissances nouvelles pour comprendre des problèmes impossibles à résoudre à partir d'un seul regard discipliné ? Ce livre est un appel au dépassement des frontières arbitraires entre les communautés disciplinaires, un appel à la créativité scientifique sous contrainte de rigueur et une heureuse contribution à un nouveau style de pensée interdisciplinaire.

  • Après la Seconde Guerre mondiale, c'est par le roman que nombre de Français choisirent de penser un conflit qui, bien que moins sanglant que la Première Guerre mondiale d'un point de vue strictement français, se révéla bien plus destructeur en termes de valeurs. Parmi les très nombreux romans abordant ce sujet dans l'immédiat après-guerre, plusieurs d'entre eux se distinguent par un immense succès public et critique, démontrant par là-même qu'ils répondaient à une certaine attente de leurs contemporains. Ce sont ces best-sellers, écrits par Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Romain Gary, Jean-Louis Bory et Jean-Louis Curtis, qui forment le socle de cette étude pluridisciplinaire se situant au croisement de l'histoire culturelle, de la narratologie et de la poétique. De bords politiques divers, ces romanciers ont tous refusé la collaboration et participé, de près ou de loin, tardivement ou non, à la Résistance. Les Allemands, les ennemis d'hier, sont évidemment omniprésents dans ces textes. Pourtant, les notions d'identité et d'altérité étant étroitement liées (puisque c'est bien l'Autre, par ses différences, qui révèle l'identité d'un individu ou d'un groupe), il s'agira moins dans cette étude de rendre compte d'une perception subjective des Allemands que de saisir a contrario comment les Français se sont eux-mêmes perçus au lendemain d'un conflit toujours très présent dans leur mémoire collective.

  • Comment l'espace médiatique (presse, télé, web) façonne-t-il la définition et l'attribution de valeurs pour des entités de toutes sortes ? Au moment où abondent les instruments d'évaluation fondés sur la quantification - des indicateurs aux classements, des hit-parades aux baromètres, des mégadonnées au like, des commentaires aux notes - et que concours, prix ou récompenses font florès, ce livre entend éclairer les logiques, les processus et les discours médiatiques à l'oeuvre dans la production, la circulation et la publicisation de l'évaluation. How does the media space (press, television, web) shape the definition and assignment of values to various entities? While evaluative tools based on quantification proliferate - from indicators to rankings, from charts to barometers, from big data to like, from comments to notes - and contests, prizes or awards are flourishing, this book aims to shed light on the media logics, processes and discourses at work in the production, circulation and publicization of evaluation.

  • Si l'on a coutume d'associer récit et littérature, il est sans doute moins courant d'envisager les liens entre récit et discours spécialisés, à l'exception, peut-être, du discours de vulgarisation. Pourtant, les scientifiques, théoriciens, professionnels, et autres acteurs des milieux spécialisés s'apparentent, eux aussi, à l'homo narrans, et ont bien recours à la mise en récit pour partager le fruit de leur recherche, mobiliser autour de valeurs communes, renforcer la culture du milieu ou d'un groupe, justifier leurs choix, expliquer leurs idées ou convaincre. Les treize co-auteurs de cet ouvrage se sont intéressés à des domaines de spécialité aussi variés que la marine, le journalisme, l'entreprise, l'environnement, les sciences ou le droit pour analyser la place et la fonction de ces moments narratifs mis en scène par les spécialistes et pour déterminer en quoi cet angle d'approche des discours spécialisés peut nous aider à mieux comprendre les milieux qui les produisent.

  • Acteurs clés du marché intérieur, les entreprises européennes requièrent de la mobilité et de la sécurité juridique afin de pouvoir contribuer à une Europe compétitive dans une économie mondialisée. La liberté et la protection qui leurs sont accordées trouvent leur alter ego au niveau des consommateurs. Si, dans un premier temps, les activités et le développement des entreprises ont été le point de mire du droit européen, des efforts conséquents ont été réalisés depuis les années quatre-vingt-dix pour sécuriser et inciter la consommation transfrontalière. Les interventions réunies dans ce volume analysent la mise en oeuvre de ces objectifs dans des domaines juridiques différents, tels que le droit des sociétés, le droit de la consommation, le droit de la concurrence, et ceci tant au niveau du droit de l'Union européenne qu'à celui des droits internes français et allemand.

  • La réciprocité est habituellement conçue comme une structure d'échange où ce que l'on rend est de valeur à peu près équivalente à ce que l'on reçoit. Il en est ainsi de la traditionnelle règle d'or, «Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'il te fasse», et de la loi du Talion, «OEil pour oeil, dent pour dent». L'idée très répandue de la juste rétribution exprime cette manière de penser. Dès l'origine, le christianisme fait valoir une autre optique : le don ne récompense pas forcément le mérite, il arrive qu'il soit gratuit, et le pardon répond à la faute. C'est donc une interaction asymétrique qui est ainsi impliquée par cette tradition et notre logique habituelle s'en trouve déroutée. Pour pallier cette carence, le présent ouvrage propose de recourir au calcul matriciel élémentaire. Il y puise une petite série de modèles assez simples et il examine s'il est plausible de les appliquer à des manifestations typiques de la pensée chrétienne. Il en résulte l'idée de l'alternance : à tel moment, la conscience est focalisée sur le monde, à tel autre, sur l'écoute de l'Evangile. Un tableau métaphysique intégral est hors de portée.

  • L'islam est-il compatible avec la laïcité ? Ce type de questions est récurrent - l'actualité nous le rappelle sans cesse. Et nombreux sont ceux qui y répondent par la négative. Issu d'un colloque de jeunes chercheurs organisé en janvier 2012 à l'Université du Maine, cet ouvrage expose à l'inverse la variété des rapports qu'entretiennent les acteurs musulmans avec la laïcité, dans toutes ses formulations. Cette variété de relations est ici envisagée dans le temps long et en différents espaces (Europe occidentale, Balkans, Proche-Orient, Afrique du Nord, Inde ...), ce qui met à jour des perspectives originales et des débats méconnus en France. Les contributions rassemblées montrent ainsi combien la laïcité est un concept en mouvement, sujet à de nombreuses interprétations et mobilisé dans des perspectives variées. Ces infi nies combinaisons intellectuelles et politiques entre musulmans et laïcités convaincront de la nécessité de cesser d'opposer terme à terme des concepts dont le sens est insaisissable hors de la parole des acteurs.

empty