Gallimard

  • Harry Potter est orphelin. Il mène une vie bien monotone, chez son oncle et sa tante et leur horrible fils. Le jour de ses onze ans, son existence bascule : un géant vient le chercher pour l'emmener dans une école de sorciers où une place l'attend depuis toujours. Quel mystère entoure sa naissanceoe Et qui est l'effroyable mage dont personne n'aime prononcer le nomoe Harry intègre le collège Poudlard et s'y plaît aussitôt. Voler à cheval sur des balais, jeter des sorts, devenir champion de quidditch (une sorte de football pour sorciers), combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Il semble pourtant que tout le monde ne l'apprécie pas...

    Prix Sorcières du roman.
    Prix Tam-Tam, catégorie Je bouquine - 5e, Salon de Montreuil 1999.

  • Harry a été chargé d'une sombre, dangereuse et apparemment impossible mission : celle de localiser et de détruire les Horcuxes restant de Voldemort. Jamais Harry ne s'était senti aussi seul, jamais Harry n'avait du affronter un avenir aussi incertain. Mais il doit, d'une façon ou d'une autre, trouver le courage de porter le fardeau qui est sur ses épaules. Abandonnant la chaleur, la sûreté et la compagnie du Terrier, il doit suivre sans crainte ni hésitation le chemin inexorable qui se présente à lui... Dans ce dernier opus de la série des Harry Potter, J.K. Rowling dévoile les réponses tant attendues aux nombreuses questions des fans du sorcier anglais.

  • "La journée la plus chaude de l'été, jusqu'à présent en tout cas, tirait à sa fin et un silence somnolent s'était installé sur les grandes maisons aux angles bien droits de Privet Drive... La seule personne encore dehors à cette heure-ci était un jeune homme étendu de tout son long au milieu d'un massif de fleurs, devant le numéro quatre de la rue." Ainsi commence, après trois longues années d'attente, le tome 5 de Harry Potter.
    À quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars. Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry, qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours.
    D'une inventivité et d'une virtuosité rares, découvrez le cinquième tome de cette saga que son auteur a su hisser au rang de véritable phénomène littéraire.

  • Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. À quatorze ans, il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du Monde de quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer des potions inconnues. Une grande nouvelle l'attend à son arrivée : la tenue à Poudlard d'un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur rentrée... Harry se réjouit. Trop vite. Il va se trouver plongé au coeur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter.

    Envûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des aventures de Harry Potter. En effet, d'après l'auteur, il est le pivot de la série. Celui où la mort apparaît. Les thèmes deviennent plus graves, plus tragiques.

  • Harry Potter fait une rentrée fracassante en voiture volante à l'école des sorciers. Cette deuxième année ne s'annonce pas de tout repos... surtout depuis qu'une étrange malédiction s'est abattue sur les élèves. Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ?
    Un livre magique pour sorciers confirmés.

  • Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi le professeur Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursleyoe
    Harry, Ron et Hermione entrent en sixième année à Poudlard où ils vont vivre leur dernière année avant la majorité qui est fixée, chez les sorciers, à l'âge de dix-sept ans. Des événements particulièrement marquants vont contribuer à faire passer Harry du statut d'adolescent à celui d'homme. Ce tome, sur fond de guerre contre un Voldemort plus puissant que jamais, se révèle plus sombre que les précédents. Secrets, alliances et trahisons conduisent aux événements les plus dramatiques qu'Harry ait eu à affronter. Mais, en dépit de ces épisodes tragiques, il émane du texte un sentiment général d'allégresse et de joie de vivre dû à l'humour, aux preuves d'amitié, aux scènes romantiques, à de nouvelles trouvailles poétiques de J. K. Rowling, mais surtout à la sérénité retrouvée de Harry qui reprend confiance en lui. Ce dernier se plonge également dans les souvenirs d'enfance de Voldemort. Il va ainsi mieux comprendre la personnalité de son adversaire car même cet être monstrueux possède une part d'humanité. Le sens des responsabilités et du sacrifice revêtent, ici encore, une dimension particulièrement importante.
    Avec toujours ce mélange d'humour et d'art du suspense incomparable, J. K. Rowling révèle dans ce sixième tome l'extraordinaire complexité de l'univers qu'elle a créé. Elle y met en place tous les ressorts du dénouement et donne des indices très clairs sur la trame du septième et dernier tome dont, rappelons-le, elle a déjà écrit le dernier chapitre depuis très longtemps.
    Interview de Jean-François Ménard, le traducteur, dans "Le Monde"
    La traduction de "Harry Potter" a-t-elle été plus aisée au fil des épisodesoe
    «Elle a été plus dificile. L'écriture de J. K. Rowling a mûri. Les phrases sont plus longues, plus complexes à mesure que les personnages grandissent. Dans "Harry potter VI", le plus dur, cela n'a pas été de traduire les mots, mais l'intensité... J'aime la relation d'Harry Potter avec son destin, l'inéluctabilité de son affrontement avec Voldemort. Il choisit de l'accepter. C'est là que la liberté prend tout son sens».

    Plébiscité par la jeunesse à l'échelle mondiale, "Harry Potter" est un des plus grands best-sellers de l'histoire. On parle de 300 millions d'exemplaires vendus à travers le monde (17 millions en France) dans 61 langues, ce qui en ferait le troisième livre le plus lu de tous les temps, derrière la Bible et le Petit Livre rouge de Mao.
    Ce livre est imprimé sur du papier provenant de forêts plantées et cultivées expressément pour la fabrication de pâte à papier.

  • Harry Potter a treize ans. Après des vacances insupportables chez les horribles Dursley, il retrouve ses fidèles amis, Ron et Hermione, pour prendre le train qui les ramène au collège Poudlard. Le monde des gens ordinaires, les Moldus, comme celui des sorciers, est en émoi : aux dernières nouvelles, Sirius Black, un dangereux criminel proche de Voldemort, s'est échappé de la prison d'Azkaban. Les redoutables gardiens de la prison assureront la sécurité du collège Poudlard, car le prisonnier évadé recherche Harry Potter, responsable de l'élimination de son maître. C'est donc sous bonne garde que l'apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d'une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes... Mais Harry est-il vraiment à l'abri du danger qui le menace?

  • Année 1984 en Océanie. 1984 ? C'est en tout cas ce qu'il semble à Winston, qui ne saurait toutefois en jurer. Le passé a été oblitéré et réinventé, et les événements les plus récents sont susceptibles d'être modifiés. Winston est lui-même chargé de récrire les archives qui contredisent le présent et les promesses de Big Brother. Grâce à une technologie de pointe, ce dernier sait tout, voit tout. Il n'est pas une âme dont il ne puisse connaître les pensées. On ne peut se fier à personne et les enfants sont encore les meilleurs espions qui soient. Liberté est Servitude. Ignorance est Puissance. Telles sont les devises du régime de Big Brother. La plupart des Océaniens n'y voient guère à redire, surtout les plus jeunes qui n'ont pas connu l'époque de leurs grands-parents et le sens initial du mot "libre". Winston refuse cependant de perdre espoir. Il entame une liaison secrète et hautement dangereuse avec l'insoumise Julia et tous deux vont tenter d'intégrer la Fraternité, une organisation ayant pour but de renverser Big Brother. Mais celui-ci veille...

    Le célèbre et glaçant roman de George Orwell se redécouvre dans une nouvelle traduction, plus directe et plus dépouillée, qui tente de restituer la terreur dans toute son immédiateté mais aussi les tonalités nostalgiques et les échappées lyriques d'une oeuvre brutale et subtile, équivoque et génialement manipulatrice.

  • Le jeune will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d'avoir tué un homme.
    Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. là, à cittagazze, la ville au-delà de l'aurore, il rencontre lyra, l'héroïne des royaumes du nord. elle aussi cherche à rejoindre son père, elle aussi est investie d'une mission dont elle ne connaît pas encore toute l'importance. ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse tour des anges...
    " ce deuxième volume ne se contente pas de satisfaire les promesses du premier : il démarre à un rythme trépidant et jamais ne ralentit...
    Ce conte grandiose et exubérant promet de passionner tous les lecteurs. " publishers weekly, etats-unis " l'extraordinaire exploit d'imagination que dévoile pullman dans sa trilogie séduira les lecteurs, adultes comme enfants, dès l'âge de 10 ans. ses romans possèdent certes les signes extérieurs du roman fantastique, mais le dépassent largement. ils racontent des histoires pleines de surprises et de fantaisie, mais explorent également de manière subtile les concepts de péché, d'innocence et de rédemption...
    Un véritable chef-d'oeuvre d'intelligence, une quête multiple et un récit d'aventures nous sont ici offerts. " the mail on sunday, grande-bretagne " le magnifique second tome de la trilogie fantastique. a la croisée des mondes poursuit la quête de lyra. pullman a tissé ces deux livres de manière si habile que les contours du premier sont clairement récapitulés dans le second, rendant ainsi possible la lecture seule du deuxième livre.
    Mais comme lui aussi se termine dans le suspense le plus complet, la plupart des lecteurs rechercheront le premier tome, en attendant le troisième. " kirkus review, etats-unis " je n'ai pas lu depuis longtemps un roman fantastique aussi passionnant et aussi superbement écrit. " der buchreport, allemagne

  • Lyra, l'héroïne des royaumes du nord et de la tour des anges, est retenue prisonnière par sa mère, l'ambitieuse et cruelle mme coulter qui, pour mieux s'assurer de sa docilité, l'a plongé dans un sommeil artificiel.
    Will, le compagnon de lyra, armé du poignard subtil, s'est lancé à sa recherche, escorté de deux anges, balthamos et baruch. avec leur aide, il parviendra à délivrer son amie. mais, à son réveil lyra lui annonce qu'une mission encore plus périlleuse, presque désespérée, les attend : ils doivent descendre dans le monde des morts...
    Conteur magistral, philip pullman conclut sa trilogie par une succession d'aventures, de batailles et d'explorations menées à un rythme effréné.
    Au-delà du destin de ses deux héros, il esquisse aussi un éblouissant raccourci de l'aventure humaine.

  • Il a surgi avec le virus. Le Professeur, le Marseillais, le druide, le Gaulois, le sauveur ou le gourou. Génial pour les uns, charlatan pour les autres, connu dans toute l'Afrique, célèbre jusqu'en Amérique... Avec sa chloroquine, Didier Raoult a déversé dans le chaudron de la crise sanitaire une potion explosive.
    Qui est cet homme qui a déchiré la France en pleine pandémie ? De Dakar à Marseille, des décombres de l'empire colonial aux labos de haute sécurité, du Vieux-Port à l'Élysée, ce récit palpitant dévoile une aventure hors du commun. On y croise des médecins de brousse et des mandarins, des chasseurs de gorilles et des microbiologistes, Michel Onfray et BHL, Henry de Montherlant et le psychanalyste Jacques Lacan, mais aussi une collection de virus géants et de présidents - jusqu'à Emmanuel Macron, venu consulter ce populaire et déroutant savant.
    Ce livre est aussi l'histoire d'une folie française, dans une époque où passions et croyances prennent le pas sur la raison.

  • Didier Raoult a surgi en même temps que le coronavirus et s'est imposé sur les écrans de télévision, dans les conversations, les querelles de famille, parfois les ordonnances. Il a traversé nos vies plus vite qu'une comète, comme sorti de nulle part, avec cette dégaine étrange et familière empruntée à de vieux archétypes : « le Professeur », le scientifique, le savant fou, le magicien, le druide, le Gaulois, l'imprécateur, le rebelle, le gourou, le sauveur... Adulé ou détesté, mais désormais connu de la planète entière ou presque. Génial pour les uns, escroc mégalo pour les autres, ou simplement grand scientifique parti en vrille sur fond de catastrophe épidémique, il en est venu à incarner une nouvelle mythologie hexagonale.
    Avec sa chloroquine, il a transcendé les clivages, ravi les complotistes, hypnotisé une partie du pays. Son remède fétiche s'est même invité dans la campagne présidentielle américaine, divisant démocrates et républicains comme si la science était devenue une opinion.
    Jamais, du moins au cours du dernier siècle, un médecin n'a suscité pareille passion. Dans un pays affolé par un virus qui a causé 100 000 morts en un an, Didier Raoult a cristallisé espoirs et ressentiments. Pourquoi lui ? Et qui est-il vraiment ?
    Voici l'histoire d'une folie française et d'un homme qui se rêvait un destin.

  • C'est une histoire d'obsession qui anime Patti Smith, d'obsession créatrice, que l'on retrouve sous différentes formes dans cet ouvrage très personnel. De passage à Paris, l'artiste observe tout et absorbe tout. À la manière d'un journal intime, elle retranscrit ses impressions qui viendront nourrir « Dévotion », la nouvelle qui compose le coeur du livre et lui donne son titre.
    C'est en quittant la capitale à bord d'un train que l'inspiration la saisit. L'histoire d'une jeune fille et de son obsession pour le patin à glace ; celle d'un homme à l'intelligence cruelle, obnubilé par sa quête d'objets précieux. L'oeuf au plat parfaitement rond du café de Flore où elle a pris son petit déjeuner la veille se transforme alors en étang gelé. L'esprit libre de Simone Weil dont elle a recherché la tombe quelques jours plus tôt se réincarne dans l'énigmatique personnage d'Eugenia. Dans ce conte poétique et glaçant, Patti Smith revisite le Faust de Goethe au féminin.
    Enfin, l'auteur achève son voyage en se rendant dans la maison familiale d'Albert Camus, où elle est autorisée à parcourir le manuscrit inachevé du Premier Homme, la rapprochant un instant de l'un de ses grands modèles.
    Avec Dévotion, Patti Smith nous offre un aperçu émouvant de son processus d'écriture mais aussi une réflexion sur ce qui la pousse à écrire, encore et toujours.

  • Découvrez L'oeil du loup avec 1 CD audio, le livre de Daniel Pennac. Dans un zoo, un enfant et un loup se regardent. Le loup n'a plus qu'un oeil. Dans cet oeil, il y a toute sa vie d'avant, sa vie sauvage dans l'Alaska menacée par les hommes. L'oeil de l'enfant, lui, raconte la vie d'un petit Africain qui a parcouru toute l'Afrique pour survivre. Un conte merveilleux où l'Alaska rencontre le Sahara, où l'homme rend hommage à la nature. Une édition exceptionnelle pour ce grand roman mis en musique par Karol Beffa, interprété par l'Orchestre de chambre de Paris et raconté par l'auteur lui-même.

  • Moscou, 1939. Le biologiste Rudolf Mayer a parcouru plus de huit cents kilomètres pour présenter aux autorités ses recherches sur une souche hautement virulente de la peste. Ce n'est qu'après cette réunion qu'il comprend qu'il a été contaminé, et que toutes les personnes qu'il a croisées peuvent l'être également.
    La police soviétique déploie alors un très efficace plan de mise en quarantaine. Mais en ces années de Grandes Purges, une mise à l'isolement ressemble à une arrestation politique, et les réactions des uns et des autres peuvent être surprenantes.
    Dans ce texte datant de 1988, Ludmila Oulitskaïa donne à voir ce qui peut se passer lorsqu'une épidémie éclate au coeur d'un régime totalitaire. Découvert en Russie au printemps 2020, ce texte inédit, plein d'humour et d'humanisme, résonne singulièrement dans le contexte mondial de la pandémie de coronavirus.

  • APRÈS LE RÉCIT, L'ALBUM DE L'ÉTONNANT VOYAGE D'UN ÉCRIVAIN NOMADE, ASSORTI D'ILLUSTRATIONS DE L'AUTEUR ET DE PHOTOS INÉDITES.

    Le texte intégral accompagné de 130 photos et dessins.

    Un mois sur le Camino del Norte, de Bayonne à Santiago, 40 kilomètres de marche par jour : étape après étape, Jean-Christophe Rufin se transforme en clochard céleste, en routard de Compostelle.

    Pourquoi prendre le Chemin, quand on a déjà éprouvé toutes les marches, toutes les aventures physiques ? "Je n'avais en réalité pas eu le choix. Le virus de Saint-Jacques m'avait profondément infecté. J'ignore par qui et par quoi s'est opérée la contagion. Mais, après une phase d'incubation silencieuse, la maladie avait éclaté, et j'en avais tous les symptômes".
    />
    876 kilomètres plus loin, un mois plus tard, après l'arrivée à Santiago, le constat est là. Comme tous les grands pèlerinages, le Chemin est une expérience de désincarnation, il libère du "trop-plein", mais il est aussi un itinéraire spirituel, entre cathédrales et ermitages, et humain, car chaque rencontre y prend une résonance particulière.

    À ce récit dans lequel Jean-Christophe Rufin conjugue la gravité à l'auto-dérision, entre choses vues et anecdotes, s'ajoutent ici les images : instantanés comme en réalisent tous les Jacquets, désireux de se revoir sur le Chemin, dessins en forme de carnet de voyage, objets fétiches - la "credencial", feuille de route dont les tampons suivent les pas du pèlerin - ou vues panoramiques qui renvoient à la force et à la beauté des paysages.

  • Le 23 juin 2016, à la stupeur générale, les Britanniques choisissent de quitter l'Union européenne. Pourquoi cette rupture inédite et déjouant tous les pronostics ? Comment organiser ce divorce ? Quelle nouvelle relation bâtir entre le Royaume-Uni et l'Union ?
    Dès le début des discussions, Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit, a recherché l'unité des vingt-sept États membres et du Parlement européen.
    Nous voici pour la première fois au coeur d'une négociation complexe et historique de mille six cents jours, oscillant sans cesse entre consensus et crispations, espoirs et doutes, transparence et mensonge, pour aboutir à un accord inespéré qui modifiera durablement le visage de l'Europe.
    De Bruxelles à Londres, de Dublin à Nicosie, ce journal nous entraîne dans les coulisses d'un théâtre diplomatique où se joua parfois une véritable guerre des nerfs.
    Un témoignage exceptionnel sur l'envers du Brexit, sur l'Europe et sur celles et ceux qui la font.

  • « Je rêve d'un itinéraire qui m'apprenne à danser, à me départir de la dictature du on, pour progresser vers une complète déprise de soi. L'homme qui écrit ces lignes, pourquoi le cacher, a sombré au fin fond d'une addiction qui a bien failli le perdre. [...] C'est cette aventure que je m'apprête à retracer, convaincu que le philosophe ne plane pas en dehors de la cité, dans le ciel des idées, mais qu'il s'assigne pour tâche de traverser les tourments d'une vie, de scruter ce qui met en échec sa volonté et le tire vers le bas, d'aider tout un chacun à ne plus craindre le chaos pour l'habiter, allègrement. » Ce voyage au fin fond de la dépendance, cette invitation au gai acquiescement de soi emprunte deux versants. Sous la forme d'un traité, sont explorées les voies qui conduisent à la grande santé, au joyeux dire oui. En contrepoint, dans des fragments, une autre voix se donne à entendre. A la troisième personne, lointaine et pourtant si intime, l'auteur narre sa singulière quête de liberté en plein chaos. Chemin faisant, Alexandre Jollien nous livre un carnet de route, un véritable traité de déculpabilisation. Cet essai de philosophie pratique dessine un lumineux art de vivre surgi du fond du fond.

  • Cinq ans après la parution en France des Barbares, Alessandro Baricco poursuit son exploration des effets de la mutation que connaît notre société. Aujourd'hui acceptée, la révolution en cours est vouée à modifier notre structure mentale et notre mode de vie. Pour expliquer ce monde nouveau, Alessandro Baricco dresse une cartographie de la situation, en même temps qu'il remonte le temps pour tenter d'établir un historique des événements fondateurs qui ont contribué à forger nos nouvelles habitudes. De l'invention du jeu vidéo jusqu'au bouleversement qu'a représenté l'iPhone, chaque nouvel outil a participé à changer notre rapport au monde, un monde requalifié de Game, où les problèmes deviennent des parties à gagner, et dans lequel le jeu est élevé au rang de schéma fondateur.
    Un essai documenté et accessible dans lequel le lecteur pourra puiser quantité d'informations utiles à sa propre réflexion.

  • L'année du singe se présente à la fois comme un récit de voyage à travers la Californie, l'Arizona, le Portugal et le Kentucky, un fantastique carnet de rêves et de conversations imaginaires, et une méditation lucide sur le passage du temps, le deuil et la compassion. Au fil de ses déambulations solitaires, Patti Smith déroule l'année 2016, l'année charnière de ses soixante-dix ans. Le souvenir des lieux se mêle au paysage intérieur de l'artiste, et tout ce qu'elle a vu, rêvé ou lu, coexiste dans ce pays des merveilles tout personnel. Elle croise ainsi un cortège de fantômes aimés et admirés, parmi lesquels Roberto bolaño, Jerry Garcia, mais aussi, et surtout, deux amis chers au crépuscule de leur vie : le dramaturge Sam Shepard et le producteur de musique Sandy Pearlman.
    Patti Smith tisse avec pudeur et mélancolie la toile de cette année singulière marquée par des bouleversements intimes et politiques, sans jamais s'abandonner à l'apitoiement ni au désespoir. Elle célèbre au contraire l'art et les pouvoirs de l'imagination, offre sa sagesse optimiste et sa finesse d'esprit, rappelant, s'il en était besoin, qu'elle est l'une des créatrices les plus talentueuses de notre temps.

  • « La première fois que j'ai marché, je suis tombée.
    La première fois que je suis tombée, je me suis relevée. La première fois que je me suis relevée, j'ai marché.». En plus d'une quarantaine d'évocations courtes et très évocatrices, Vincent Cuvellier égrène ces moments, jalons d'une vie, en forme de première fois, avec humour et poésie. Émotion et tendresse des « premières fois »! Le spectacle musical a été créé le 28 novembre 2010 à la Salle Pleyel, sur la musique de Marc-Olivier Dupin composée d'après l'album "La première fois que je suis née" de Vincent Cuvellier illustré par Charles Dutertre.
    « La musique de Marc-Olivier Dupin est en parfaire harmonie avec ce récit-doux, intime et vraiment drôle, qui est celui d'une enfant. Ses mots sont simples mais chargés d'une grande poésie.»

  • L'été est revenu et avec lui, le temps des vacances et du jean magique. Les quatre filles sont au rendez-vous : Carmen, Tibby, Bridget et Lena. Elles ont grandi, mûri. Elles ont toujours du mal à s'accepter et à accepter les autres tels qu'ils sont. Surtout quand « les autres », ce sont leurs parents. Carmen veut interdire à sa mère d'aimer à nouveau ; Bridget est partie à la recherche de sa grand-mère et des lourds secrets de famille ; Lena vit ses premières souffrances amoureuses et Tibby apprendra à ses dépens qu'on peut être cruel envers ceux qui vous chérissent sans même le vouloir. À la fin de l'été, les pleurs seront séchés, le jean sera rangé... et les filles auront fait un pas de plus vers l'âge adulte.

  • Pef est né avec un guidon entre les mains. Pour lui, un vélo n'est pas autre chose qu'un avion rivé au sol mais qui s'incline avec grâce dans les virages. À seize ans, parti de la région parisienne, il rejoint sa grand-mère bourguignonne, distante de trois cent quatre-vingts kilomètres. Quarante-trois ans plus tard, il effectue le même trajet... à moto. Tours de roues mais aussi tour du monde de ses souvenirs.
    Dans une langue inventive et poétique, l'auteur des Motordu nous entraîne sur la nationale 6, le cordon ombilical qui le relie à son pays natal. Voici le livre des jours heureux.

  • Au coeur de la vallée de Jezréel, dans le nord d'Israël, Meir Shalev cultive son jardin bien-aimé. De sa plume, il donne vie à cette parcelle de terre, évoque les couleurs, les parfums et les sons qui la peuplent, au rythme des saisons qui défilent. Il décrit les paysages, mais converse aussi avec les vrais propriétaires du lieu : oiseaux, hérissons et autres amis. Dans cette collection d'impressions sur son jardin sauvage, l'amour de ce jardinier passionné pour son terrain dont il connaît tous les recoins transparaît à chaque ligne.
    Tout en distillant avec humour anecdotes et conseils, Meir Shalev invite à une méditation sur ce que la nature peut nous apprendre de nous-mêmes.

empty