Flammarion

  • Les chemins du possible : le voyage de Pénéelope Nouv.

    « Tu veux l'intensité sans le risque. Tu veux la vie sans la mort. Tu veux le sublime sans la tempête. Tu veux l'amour sans le quotidien. Il y a cinq ans, tu as fui pour aller au-devant de toi-même, pour t'émanciper de tes carcans, et bonne nouvelle, tu as réussi. Mais maintenant, c'est à toi d'inventer une existence qui te convient. Entretenir la douleur est une autre manière de fuir. Il est temps de faire la paix avec tes fantômes et de trouver ton port. ».

    Ceci est une épopée. Entre Boston, Vienne, Paris, Genève, São Paulo et New York, Pénélope explore les chemins du possible en organisant des voyages philosophiques. Raconter et découvrir les grandes écoles de la pensée, c'est la meilleure manière de prendre possession de son monde, de vivre, d'agir et de reconstruire.

  • La romancière Gaël Tchakaloff a vécu, jour et nuit et des mois durant, au coeur du réacteur, au plus près du pouvoir et de ceux qui l'incarnent : le président de la République et la Première dame.
    Tant qu'on est tous les deux perce l'armure, les secrets, l'histoire d'amour et les conquêtes d'un homme et d'une femme qui ne ressemblent à nuls autres :
    Brigitte et Emmanuel Macron.
    Famille, amis, entourage politique, détracteurs... De fidélités en trahisons, chacun livre sa vérité.

  • Que trouve-t-on dans la bibliothèque des écrivains ? Qu'ont-ils lu d'essentiel et d'inoubliable ? Quel est le livre qui les a le plus marqués, bouleversés ? Le livre qui les a changés, qui a changé leur regard sur le monde, ou sur la vie ? Le livre avec lequel ils entretiennent une relation particulière, qu'ils ont le plus relu ou offert ? Le livre qui les a peut-être même incités à écrire en leur ouvrant la voie ?

    34 écrivains nous font découvrir les trésors de leur bibliothèque.

    Les Éditions Flammarion soutiennent activement Bibliothèques Sans Frontières, association à laquelle est reversée la totalité des droits d'auteur issus de la vente de ce volume.

  • Pour F. Midal, il faut aller au-delà des injonctions de sagesse et de mieux vivre induites par les ouvrages vantant les mérites de la méditation. D'après lui, cette pratique ne permet pas de devenir plus sage et de gérer son stress, mais d'être libre et d'apprendre à se libérer de sa passivité.

  • Depuis 2017, des amateurs dirigent la France.
    C'est Emmanuel Macron lui-même qui, un jour de février 2020, a qualifié ainsi les Marcheurs l'accompagnant dans sa gestion de l'État. Qui sont ces amateurs à qui nous avons confié le soin d'écrire notre destin ? Ont-ils fait pire que les professionnels qui se sont succédé au pouvoir pendant vingt ans ? Sûrement pas, mais il n'est pas certain non plus qu'ils aient fait mieux. Coups bas, rancoeurs, démissions et portes qui claquent, une plongée dans les coulisses d'un quinquennat qui, de l'irruption des Gilets jaunes à celle de la Covid, fut pour le moins chaotique.

  • Lola doit mourir Nouv.

    Quand le harcèlement en ligne devient l'arme d'un tueur en série redoutable.

    Harcelée sur les réseaux sociaux, une adolescente met fin à ses jours. Le lieutenant Marion Lambert, chargée de l'enquête, constate que ce suicide a eu lieu en direct lors d'une visioconférence, et que la victime était active sur un forum censé venir en aide aux personnes fragiles. Mais qu'a-t-elle vraiment trouvé sur ce site Internet ? Et surtout : avec qui parlait-elle au moment de sa mort ?
    Quelques jours plus tard, un jeune homme, également victime de harcèlement en ligne, se jette sous un train. Lui aussi était en direct. Lui aussi était membre du même forum. Dès lors, les cas vont se multiplier, jusqu'à ce que Lola, une camgirl, soit à son tour la cible de messages haineux.
    Coïncidence ? Manipulation ? Et s'il y avait derrière tous ces suicides un nouveau type de tueur qui manipule ses victimes sans même les rencontrer ?

  • Savez-vous que le 34 avril est un jour très utile ? Que certains fleuves coulent de bas en haut ? Que la Lune tourne en ligne droite ? Que la couverture de ce livre est peut-être rouge ? Et que tout en lisant ces quelques lignes vous voyagez à la vitesse de 300 000 kilomètres par seconde ?
    Ces affirmations peuvent vous sembler absurdes, et pourtant elles sont vraies !
    Notre perception du monde est parfois trompeuse. En science, le réel bouscule nos préjugés et ne cesse de remettre en cause nos plus intimes convictions. Il ne s'agit pas toujours d'être plus intelligent pour répondre aux grandes questions : il faut avant tout être astucieux. Un simple changement de point de vue suffit parfois à éclairer les phénomènes les plus complexes.
    Les mathématiques en particulier nous offrent un outil puissant pour comprendre les rouages de l'Univers. Elles nous apprennent à penser plus large pour comprendre plus loin.
    C'est ce que nous montre ici Mickaël Launay, à travers un voyage passionnant qui commence dans les allées des supermarchés et s'achève dans les profondeurs vertigineuses des trous noirs.
    Ah, et il reste une dernière question : quel est le rapport entre tout cela et un parapluie ?

  • Comedian rhapsodie

    Thomas Vdb

    «Un jour de 1996, alors que je passais près de la cathédrale de Tours, j'aperçus un Café-Internet. Il y avait plusieurs ordinateurs dans le fond (genre Nasa) et pour la somme de 25 francs on pouvait surfer sur Internet pendant une heure. Le patron m'expliqua qu'il fallait choisir un navigateur et que, grâce au système de webcam, on pouvait suivre en direct ce qui se passait ailleurs, et le premier site sur lequel il m'emmena fut celui de l'aquarium de Touraine. Comme je ne voulais pas le contrarier, je laissai faire en prétendant être effectivement impressionné par la couleur des poissons. Je commençais à croire qu'avec ses histoires de poissons et de navigation Internet était le lieu de rendez-vous des amoureux de la mer et du grand large. C'est une époque où on parlait beaucoup des autoroutes de l'information, alors j'étais déçu que pour ma première visite sur Internet le gars m'emmène sur la page d'un site touristique situé à cinq kilomètres de chez moi.»

  • Légendes vivantes du tennis, Roger Federer et Rafael Nadal comptent parmi les sportifs les plus adulés de notre époque. Leur rivalité a atteint un tel niveau de notoriété et de passion qu'on lui a même donné un nom : « FEDAL » (contraction de Federer et de Nadal).
    Ce livre revient en détail sur leurs 40 confrontations, de 2004 à 2019. Quarante chapitres pour raconter un mythe qui marquera plusieurs générations de spectateurs. Revivez ces matchs comme si vous étiez assis dans les tribunes, découvrez les anecdotes connues ou moins connues qui ont marqué cette rivalité légendaire, ainsi que les nombreux records et statistiques de tous les FEDAL.
    Et n'oubliez pas le pop-corn !

  • Dans les vignobles français, on raconte une jolie fable : les grands terroirs (Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Cognac) auraient été pillés par l'Allemagne nazie. La réalité est tout autre. Tout au long de l'Occupation, le cynisme commercial et la cupidité ont souvent côtoyé l'opportunisme politique le plus obscène.
    Après une enquête de près de deux ans dans les régions viticoles, Antoine Dreyfus raconte l'affairisme débridé, l'adhésion idéologique au maréchal Pétain, ainsi que la collaboration active de certains, fascinés par le nazisme.
    Grâce à des documents inédits, des travaux d'historiens et de nombreux témoignages, l'auteur bouscule l'omerta et tente de faire réagir maisons de négoce, dirigeants et organisations professionnelles. Mais face aux souvenirs de ces heures sombres, le sens du commerce semble encore et toujours plus fort que le devoir de mémoire.

  • Savez-vous précisément ce qu'il s'est passé en 1515 à Marignan ? Pouvez-vous expliquer qui sont vraiment les francs-maçons ? Sauriez-vous décrire le fonctionnement des marées ? Et celui du joint de culasse ?
    Autant de questions auxquelles on ne sait pas toujours quoi répondre... Mais rassurez-vous ! Si vous complexez sur vos lacunes en culture générale, si vous faites souvent semblant de comprendre alors qu'en fait pas du tout : ce livre est fait pour vous !
    Marine Baousson n'est ni historienne, ni géologue, encore moins mécanicienne. Et pourtant, elle nous explique avec humour et pédagogie toutes ces choses qu'on entend régulièrement et qu'on ne maîtrise pas toujours. Après s'être renseignée sur Internet et dans des livres, elle partage avec nous, en tant que non-spécialiste, ce qu'elle a compris de sujets aussi variés que le Tour de France, le paracétamol ou encore les abeilles.
    Un livre drôlement instructif.

  • Elles sont jeunes, belles, étranges, charmantes, charmeuses et scandaleuses. Elles lorgnent les têtes couronnées, les personnalités en vue, les artistes en vogue, les hommes pleins aux as. On les appelle les «demi-mondaines» et elles traversent le XIX? siècle comme leur destin:à la vitesse de la lumière, souvent tragiquement. Mais bien plus que de banales hétaïres, ces «grandes horizontales», ces «lionnes» font souffler un vent de modernité sur une époque où les cartes sociales se redistribuent au rythme de la révolution industrielle, de la transformation de Paris et des divers changements de régime. Libres et impétueuses, modestes de naissance et cependant ambitieuses de caractère, elles imposeront leur place dans une société figée et pèseront sur la condition de la femme. Liane de Pougy, Valtesse de La Bigne, la Païva, Mata Hari, Émilienne d'Alençon, Virginia de Castiglione, la Belle Otero, Lola Montès, Céleste Mogador... Voici la vie des premières influenceuses de l'époque moderne.

  • Elles sont jeunes, belles, étranges, charmantes, charmeuses et scandaleuses. Elles lorgnent les têtes couronnées, les personnalités en vue, les artistes en vogue, les hommes pleins aux as. On les appelle les « demi-mondaines » et elles traversent le XIX siècle comme leur destin : à la vitesse de la lumière, souvent tragiquement. Mais bien plus que de banales hétaïres, ces « grandes horizontales », ces « lionnes » font souffler un vent de modernité sur une époque où les cartes sociales se redistribuent au rythme de la révolution industrielle, de la transformation de Paris et des divers changements de régime. Libres et impétueuses, modestes de naissance et cependant ambitieuses de caractère, elles imposeront leur place dans une société figée et pèseront sur la condition de la femme. Liane de Pougy, Valtesse de La Bigne, la Païva, Mata Hari, Émilienne d'Alençon, Virginia de Castiglione, la Belle Otero, Lola Montès, Céleste Mogador Voici la vie des premières influenceuses de l'époque moderne.

  • Ouvrage de vulgarisation sur l'histoire des mathématiques : comment et pourquoi elles ont été inventées, l'intérêt du nombre Pi, des théorèmes, etc.

  • Pendant qu'Ulysse parcourt le monde et enchaîne les exploits, Pénélope demeure immobile, supporte l'attente, tisse et détisse son ouvrage, restant au passage fidèle à son époux. Quand l'homme part, la femme attend son retour. Les femmes étant historiquement des êtres captifs, le voyage est l'un des moyens les plus symboliques pour qu'elles s'affranchissent de leur condition : voyager est toujours pour la femme un acte fondateur ; c'est dire « je vais où je veux, je ne suis qu'à moi ». S'inspirant des histoires vraies de la littérature de voyage et de son expérience personnelle (dix ans d'arrivées et de départs), l'auteure évoque les territoires érotisés (comme le harem), dénonce la vision masculine de l'aventure et s'intéresse à la tension entre voyage et maternité. Lucie Azema le constate : il faut être libre « de » voyager et être libre « pour » voyager. Les femmes aussi sont du voyage s'adresse aux femmes qui sont déjà parties et à celles qui n'oseraient pas encore.

  • " Il serait évidemment prétentieux d'affirmer que la publication de Finement Con est un acte politique, mais il ne me déplaît pas de montrer que, oui, il est essentiel (un mot devenu dangereux) de continuer à pouvoir rire de tout. Je tiens tout de même à rassurer ceux qui vont se plonger dans cet aide-mémoire et qui s'inquiéteraient pour ma santé mentale : Je ne pense pas tout ce que je ris. " Le nouveau livre de Laurent Ruquier est un savoureux recueil de ses meilleures trouvailles, à la fois drolatiques et irrévérencieuses.

    Face à la crise sanitaire, l'humoriste, comme Beaumarchais, a choisi d'en rire plutôt que d'en pleurer.

  • Si le confort est l'une des principales raisons évoquées par les adeptes du « No Bra », il est aussi un véritable acte militant. Gala Avanzi, longtemps acheteuse compulsive de push-up, a un jour décidé d'accepter sa poitrine telle qu'elle est, sans chercher à la faire correspondre aux normes dictées par la mode et la publicité.
    Dans la veine du « body positive », un mouvement féministe en faveur de l'acceptation de toutes les beautés, le « No Bra » dénonce les injonctions, souvent contradictoires, à la beauté subie par les femmes et l'hypersexualisation de la poitrine, sans cesse exposée aux jugements : trop petite, trop grosse, trop décolletée, trop rembourrée, trop découverte, trop cachée, etc.
    A la lumière de sa propre expérience, d'études scientifiques et de l'Histoire, Gala Avanzi donne des clés pour se libérer des diktats et avancer vers un peu plus de liberté.

  • Né sous une bonne étoile au temps de la Belle Époque, Christian Dior eut une enfance choyée. Durant son adolescence, électrisé par le Paris des Années folles, inventif et accueillant toutes les avant-gardes, il mena la vie de bohême en compagnie d'un groupe de génies en herbe qui aiguisaient leurs talents sous l'oeil de leurs glorieux aînés, Jean Cocteau et Max Jacob. Puis survint la crise mondiale de 1929 et la fortune familiale des Dior, établie depuis plusieurs générations, fut emportée irrémédiablement. Des années rudes, marquées par la faim, les privations et la maladie, attendaient Christian Dior.

  • La France d'aujourd'hui vit avec des notions et des dogmes issus du passé, qui ne correspondent plus à aucune réalité. Les « classes moyennes », héritées des Trente Glorieuses, ont disparu pour laisser place aux nouvelles classes populaires, exclues des bénéfices de la mondialisation.
    Celles-ci sont reléguées dans la France « périphérique » : 60 % de la population est à l'écart du marché de l'emploi et des services dans de petites villes et des territoires éloignés des métropoles.
    La question de la mixité tant vantée par les politiques est problématique :
    Combien de bobos parisiens se sont-ils installés à La Courneuve ? Combien d'intellectuels « rive gauche » ont-ils décidé de faire le grand saut pour un T4 à Orgemont ? De l'autre côté, les anciennes et les nouvelles générations d'immigrés ne souhaitent parfois plus habiter les mêmes espaces.
    La bipolarisation de la vie politique française vit ses derniers instants : la gauche comme la droite doivent reprogrammer d'urgence leurs logiciels.

  • Géraldine Schwarz découvre que son grand-père a acheté à bas prix une entreprise en 1938 à un juif qui périt avec les siens à Auschwitz. C'est le point de départ d'une enquête passionnante sur les traces du travail de mémoire au fil de trois générations qui permit aux Allemands de passer d'une dictature à une démocratie. L'occasion pour l'auteure d'aborder les failles mémorielles en France et ailleurs en Europe dans lesquelles s'est engouffrée l'extrême-droite.

  • Si seulement vous saviez ...ce qui se cache derrière la personnalité haute en couleur d'un des juges de la célèbre émission Danse avec les stars.

    C'est dans un récit empli de sensibilité, d'émotion et d'humour que l'homme d'affaires, la star de télé, le champion du monde de danse se dévoile à nous. Les strass et les vestes sensationnelles ne seraient alors qu'une infime partie de lui ?
    Comme le résume Chris, éternel optimiste, sa vie n'a été qu'une succession d'événements improbables !
    Malgré la maladie, il a toujours cru en ses rêves et gardé le sourire. Accompagné de sa partenaire de danse et de coeur Jaci, il a surmonté la peur des tireurs d'élite au fin fond de Cuba, assisté au repas des princes et des princesses à Disneyland et a toujours dansé, sans jamais se lasser... Si seulement vous saviez...

  • Yellow cab

    Benoit Cohen

    Pour les besoins d'un film qu'il prépare, le réalisateur veut savoir à quoi ressemble le quotidien des chauffeurs de taxi new-yorkais. Il obtient sa licence et, pendant plusieurs mois, devient réellement chauffeur. Il relate ici son expérience.

  • Je vais me permettre de te tutoyer, tu ne m'en veux pas ? On ne se connaît pas, c'est vrai. Mais vu ce qu'il vient de t'arriver, je crois qu'on a quelques points communs. Alors on va faire un truc, si tu veux bien : je t'écris maintenant, et toi, tu me lis quand tu veux. D'accord ? Moi, j 'ai des choses à te dire. Toi, sens-toi libre d'en faire ce que tu veux. D'ailleurs, c'est peut-être par là que je devrais commencer : sens-toi libre de tout, tout le temps, et surtout de refuser. Ton « non » est un droit élémentaire. Au-delà de respectable, il est inaliénable. Même si on vient de te le piétiner. Alors, par exemple, tu peux dire : « Non, Giulia, je ne te lirai pas, pas tout de suite, et peut-être même jamais.» Mais je vais juste poser ça là

  • Chaque jour, je rencontre des personnes qui rêvent de lancer leur entreprise mais qui n'osent pas. Peur de se tromper, de ne pas y arriver, d'échouer. C'est pour elles que j'ai choisi de raconter tout ce que l'on ne m'a jamais expliqué, tout ce que j'ai dû apprendre sur le terrain, en trébuchant parfois, pour mieux me relever.

    Ce livre est celui que j'aurais aimé avoir entre les mains avant de commencer à entreprendre. Ici, je vous dévoile les coulisses de l'entrepreneuriat et vous livre les clés de votre réussite.

    Entrepreneur à succès, en Europe et aux États-Unis, Alexandre Mars est le fondateur de blisce/ et d'Epic, une start-up qui lutte pour changer la vie des jeunes défavorisés. Il a déjà publié La Révolution du partage.

empty