Stéphane Bourdin

  • La forme de la ville peut être appréhendée à travers sa dimension concrète, urbanistique, mais également à travers les discours, les représentations et les récits d'expériences vécues. Cet ouvrage vise à interroger cette notion par une approche volontairement transdisciplinaire, qui met en perspective les acquis de l'histoire, de l'histoire de l'art, de l'archéologie, de la littérature comparée, sur un laps de temps qui s'étend de la protohistoire à la Renaissance.
    De l'individuel à l'analyse urbaine ou régionale, ce jeu d'échelle, appliqué à des situations variées, de l'Inde et du Nord-Est iranien à la Libye en passant par les villes de la Méditerranée antique, et de l'Occident médiéval au Paris de la Renaissance, permet de comprendre les multiples façons dont la forme de la ville a été pensée. La forme de la ville a en effet constitué un enjeu identitaire, ainsi dans l'Espagne de la Reconquête, en même temps que la traduction concrète d'une idéologie ou d'un pouvoir politique, par exemple dans les villes étrusques ou dans les villes médiévales italiennes transformées par les pouvoirs princiers.
    La ville, et sa représentation, possèdent également une dimension morale, archétypale, qui transparaît notamment dans les réminiscences livresques attachées à la description de telle ou telle, comme la Rome de Montaigne, la Troie de Virgile ou la Jérusalem de Hraban Maur. La forme de la ville se fait enfin parfois évanescente, problématique, tant le concept de «ville» varie en fonction des époques et des espaces.

  • Rome, naissance d'un empire ; de Romulus à Pompée, 753-70 av. J.-C. Nouv.

    Quand a commencé l'histoire de Rome ? Les auteurs antiques, comme Tite-Live ou Denys d'Halicarnasse, affirmaient que Rome avait été fondée le 21 avril 753 av. J.-C. par Romulus, qui aurait tracé ce jour-là sur la colline du Palatin le sillon fondateur. Cet ouvrage raconte ainsi comment une modeste cité du Latium s'est imposée aux cités voisines puis à l'Italie et enfin au monde méditerranéen. Des guerres contre les Etrusques aux affrontements avec Carthage, des premières heures de la royauté à l'institution de la République, Catherine Virlouvet et Stéphane Bourdin détaillent les principales étapes de la mise en place de l'entitée politique la plus vaste et la plus durable de l'histoire, qui reste, encore aujourd'hui, une référence incontournable dans la pensée politique moderne.

  • Napoléon, Catherine de Médicis, Gengis Khan, Charles de Gaulle. Si le genre biographique existe depuis longtemps et se porte bien, c'est en raison d'un goût du public pour la vie de ces « grands hommes » qui fascinent. Toutes deux références en matière d'ouvrages sur la thématique de l'Histoire, les éditions Glénat et les éditions Fayard s'associent afin de lancer la collection « Ils ont fait l'Histoire » ! Des auteurs de bandes dessinées et des historiens universitaires y additionnent leurs talents pour proposer au public une série de portraits biographiques en BD, aussi passionnants et vivants que respectueux du corpus historique.
    Ces albums seront en outre prolongés d'un dossier documentaire de 8 pages éclairant de nouveaux aspects du personnage et de la période en question.
    À l'âge de cinq ans, Vercingétorix vit son père condamné au bucher par les siens pour avoir osé se prétendre roi des peuples gaulois. Nourri de la même ambition, le jeune Arverne apprend la discipline militaire en réalisant ses classes auprès de la puissante armée romaine.
    De retour en Gaule, il déploie son talent militaire et son éloquence pour unir les tribus gauloises et repousser l'envahisseur romain. Fier, courageux, discipliné et ingénieux, Vercingétorix est pour les célèbres légions l'un de ses plus terribles adversaires. Mais, sans cesse, il est confronté à un stratège plus redoutable encore : Jules César. Découvrez les campagnes de ce premier héros mythique de l'Histoire de France dont la Guerre des Gaules, récit de propagande à la gloire de César, est la seule source écrite existante.

empty