Matthieu Rey

  • En croisant mémoires, presses et documents déclassifiés, Matthieu Rey éclaire les fondements de la Syrie contemporaine et son histoire tumultueuse. Il nous invite à suivre le devenir toujours incertain d'une communauté politique réunissant des populations variées, des hommes et des femmes qui s'installent et s'organisent sur un territoire.
    Récit de la renaissance des campagnes environnant les villes au détriment des mondes nomades, histoire des migrations des Druzes du Liban vers la Syrie, des Montagnards vers les plaines, des campagnes vers les villes, c'est aussi une narration politique ponctuée par des révolutions et des guerres qui donnent naissance à un État dont le cours de l'histoire se révèle dans la crise révolutionnaire. Depuis 2011, la Syrie, chasse gardée de la famille Assad, se trouve au coeur d'une dramatique actualité internationale, déchirée par la guerre civile.
    Son histoire n'est-elle pas finalement celle d'espoirs, de heurts, d'essais, d'attentes, de luttes, de violences et de projets partagés entre groupes humains qui tentent de créer les conditions d'un vivre-ensemble dans lequel chacun ait sa place ?

    Chargé de recherche au CNRS et chercheur associé au Collège de France, Matthieu Rey consacre ses recherches à la question de la construction de l'État dans l'Orient arabe et persan.

  • « Au centre des terres » : l'étymologie même du mot Méditerranée lui donne d'emblée un rôle politique. Elle serait la mer qui sépare l'Europe de l'Afrique, une frontière que certains voudraient « naturelle » entre différents mondes irréconciliables, tout en étant le berceau d'un « bassin méditerranéen », espace géographique dont les indices d'homogénéité sont nombreux. Elle est aussi et surtout le lieu de tous les échanges : commerciaux, culturels, humains... fondamentalement politique, donc.
    Alors que le pourtour de la Méditerranée est au coeur des actualités - conflits interminables, « crises » migratoires, (dés)unions territoriales ou commerciales, révolutions et contre-révolutions -, Méditerranées politiques fait le point et dessine des pistes de réflexions sur la situation de ce carrefour maritime que chacun voudrait pouvoir nommer « Mare Nostrum ».

  • Cet ouvrage prépare à la nouvelle question d'histoire moderne du capes et de l'agrégation d'histoire-géographie.

  • L'année 2011 signe le départ de Hosni Moubarak, le début d'une crise durable en Syrie, l'avènement d'un nouvel ordre politique. Une cascade d'événements a bouleversé le Moyen-Orient comme notre façon de le percevoir. Plus que jamais, de nouveaux repères, de nouvelles approches sont à rechercher.
    Avec Chaymaa Hassabo et Matthieu Rey, le professeur Henry Laurens nous livre une réflexion sur le temps long et revisite la façon dont cet Orient a été façonné autour de temps forts : révolutions, guerres, colonisation et décolonisation. D'un même mouvement, ils suivent le fil chronologique de l'histoire de l'Orient depuis la fin du XVIIIe siècle et nous disent comment il a été pensé par les savants occidentaux, partagés depuis deux siècles entre une histoire immédiate de l'événement et une réflexion de plus longue haleine. Savoirs et événements s'interpénètrent pour conférer à ces territoires, de l'Egypte à l'Iran, de la Turquie au Golfe, sa physionomie contemporaine en plein bouleversement. Un ouvrage essentiel pour comprendre l'Orient contemporain et notre manière de l'appréhender.

empty