Ioulia Podogora

  • L'ouvrage réunit les textes théoriques de dix-neuf auteurs d'horizons divers (historiens de l'art, philosophes, littéraires) invités à mener une réfl exion en commun sur la façon dont la pensée philosophique peut imprégner le discours théorique des artistes majeurs de l'avant-garde russe. L'objectif central n'est certes pas d'amoindrir la portée de l'art en subordonnant celui-ci à la philosophie, ni non plus de l'amener dans le champ philosophique en lui assignant des buts similaires, mais bien plutôt de questionner le vocabulaire spécifi que qu'élaborent les artistes en lien avec un certain appareil conceptuel philosophique. Il est en eff et évident que des concepts comme « le spirituel », « l'abstrait », « l'infi ni », « la perfection », « la nature » ou d'autres encore sont fermement inscrits dans la tradition philosophique occidentale et ne peuvent en être si facilement détachés.
    Questionner les systèmes d'art et de pensée élaborés par Kandinsky, Malévitch et Filonov, et, au-delà, comprendre comment s'articulent les écrits et l'oeuvre peint : telle est l'ambition de cet ouvrage. Car c'est pour la première fois dans l'histoire de l'art que le discours d'artiste s'élève à un statut théorique d'une telle importance, au point de prétendre à la construction d'une véritable ontologie de l'art (doctrine de l'abstraction).

empty