Igor Martinache

  • Petit manuel accessible sur les partis politiques, cet ouvrage propose également une synthèse des recherches sur la question, principalement en France, et une réflexion prospective sur la recomposition en cours du système partisan. Outre un rappel crucial du fait que les partis politiques n'existent que dans les liens qu'ils entretiennent entre eux et avec le reste de la société, et remplissent un certain nombre de rôles essentiels à la structuration matérielle et symbolique du jeu politique, les différentes contributions réunies ici mettent en évidence les transformations à l'oeuvre qui expliquent la « crise » actuelle du système partisan : personnification du jeu politique et de sa médiatisation, « cartellisation », érosion du militantisme et coupure plus générale vis-à-vis de la « base ». Pour autant, les analyses convergent à montrer que les partis traversent avant tout une recomposition en profondeur dont les futurs traits ne sont pas encore connus.

  • Clarifier les confusions portant sur les phénomènes de déviance.
    Présenter les principales théories sociologiques analysant les phénomènes de déviance et de contrôle social en les illustrant par des exemples tirés de l'actualité.
    Mettre en perspective socio-historique un certain nombre d'évolutions tenant aux actes violents et au contrôle social battant en brèche les idées reçues.

  • Quand maman doit se rendre à la banque pour emprunter de l'argent pour ouvrir son épicerie solidaire, ses trois enfants l'assaillent de questions ; qu'est-ce que c'est l'argent ? D'où vient-il ? Pourquoi les prix augmentent-ils ? Pourquoi certaines choses sont payantes et d'autres gratuites ? Pourquoi peut-on l'échanger contre plein de choses différentes ? Pourquoi tout le monde ne gagne-t-il pas la même chose ? Qu'est-ce que l'on appelle la croissance économique ?
    Une première initiation à l'économie à travers une fiction documentaire passionnante.

  • « Citoyenneté », « intégration », « République » : de nos jours ces mots sont souvent galvaudés dans les discours politiques et médiatiques, au point qu ils semblent avoir perdu toute consistance.
    La citoyenneté est ainsi le plus souvent présentée comme une vertu morale individuelle, alors qu elle renvoie avant tout à une forme de lien social comme l ont montré de nombreux travaux sociologiques, philosophiques et historiques.
    Ces recherches rappellent notamment comment les différentes dimensions civile, politique et sociale -, sur lesquelles repose l appartenance à une même communauté, se sont mutuellement renforcées au cours des derniers siècles, non sans d âpres luttes sociales.
    Mais la montée tendancielle de l abstention comme celle des expressions de rejet de la politique conventionnelle semblent aujourd hui remettre en cause ce processus intégrateur.
    Dans le même temps, de nouvelles façons d envisager la politique se font jour. Le changement actuel des thèmes et des formes d action sera-t-il suffisant pour raviver le lien politique ?

empty