Emanuele Clarizio

  • L'objectif de ce volume, issu d'un colloque qui a initié un dialogue francoitalien (inédit sur ces thématiques) est de porter à la connaissance d'un public de chercheurs et d'étudiants français l'originalité et le dynamisme actuel de la philosophie italienne des techniques. Combinant commentaires d'auteurs classiques et travaux sur des problèmes contemporains touchant les nouvelles technologies, les philosophes italiens des techniques sont en mesure de proposer des approches originales, et contribuent au développement international de la philosophie des techniques. Le but n'est donc pas de consacrer une tradition, mais plutôt d'ouvrir un chantier collectif et un dialogue fructueux entre philosophes italiens et philosophes français des techniques, dont ce livre espère avoir posé la première pierre.

  • À l'époque de la biomédecine, de l'essor des biotechnologies, de la mise en banque massive du vivant dans les biobanques, des techniques d'édition du génome, du contrôle neuronal des prothèses, il apparaît de plus en plus clair que les nombreuses interactions entre la vie et la technique soulèvent des enjeux philosophiques, épistémologiques et éthiques majeurs.Suivant l'intuition de Georges Canguilhem, qui avait indiqué l'opportunité de constituer une « philosophie biologique de la technique », et à travers un dialogue serré avec une série cohérente d'auteurs (de Descartes, Kant, Kapp et Espinas jusqu'à Bergson, Le Roy, Teilhard de Chardin, Canguilhem, Leroi-Gourhan, Lafitte et Simondon), Emanuele Clarizio dresse une pensée de la vie technique dans laquelle la vie est entendue comme une mouvance d'artificialisation, et la technique comme une fonction biologique, proposant un cadre conceptuel pour appréhender les techniques contemporaines.

empty