Charles-Robert Ageron

  • Études maghrébines

    Charles-Robert Ageron

    • Fenixx réédition numérique (presses universitaires de france)
    • 12 Décembre 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Politiques coloniales au Maghreb

    Charles-Robert Ageron

    • Presses universitaires de france (réédition numérique fenixx)
    • 25 Janvier 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.


  • Car ce ne fut pas tant à la colonisation qu'il s'en prit qu'aux «violences matérielles ou morales», aux «fraudes», aux «humiliations» imposées aux indigènes, à «la passion du lucre qui obscurcit la raison», à «nos airs méprisants, à nos dédains, à nos vexations de tous les instants». Que les anciens colonisés reconnaissent dans ces traits le «colonialisme» dont ils ont souffert va de soi. Mais l'historien n'en peut déduire que ce général était «prévenu contre toute idée de colonisation» . Cependant l'ensemble de sa politique et de son administration témoigne de sa «volonté de mettre frein aux spoliations exercées sur les propriétés, aux vexations auxquelles les indigènes étaient en proie et à une foule d'abus qui étaient passés en forme de choses légales» . Comment ne l'a-t-on pas reconnu plus tôt? Que cette politique eût permis de rendre confiance aux Musulmans, il suffit pour s'en convaincre de lire les pétitions des notables d'Alger. Partout on y entend les mêmes cris : «Respectez la foi jurée et donnez à tous une même justice». On remarquera aussi que dans tous ces textes de Musulmans contemporains du général Berthezène, celui-ci, lorsqu'il est mentionné, est toujours jugé avec faveur, pour son humanité, sa probité, sa bonne foi. Est-ce seulement flatterie de leur part de répéter des paroles qu'ils lui avaient entendu prononcer: «Tous les hommes de bien sont compatriotes».

  • Histoire de l'Algérie contemporaine

    Charles-Robert Ageron

    • Que sais-je ?
    • 1 Mars 1990

    Introduction - L'Algérie avant 1830 et l'expédition d'Alger PREMIÈRE PARTIE L'ALGÉRIE DES MILITAIRES Chapitre I - La conquête Chapitre II - L'Algérie sous la IIe République et le Second Empire DEUXIÈME PARTIE L'ALGÉRIE COLONIALE Chapitre I - Le triomphe des colons Chapitre II - L'évolution des Musulmans algériens et la " politique indigène " TROISIÈME PARTIE L'ALGÉRIE VIVRA-T-ELLE ?

    Chapitre I - L'évolution économique et sociale de l'Algérie de 1930 à 1954 Chapitre II - L'évolution politique de l'Algérie de 1930 à 1954 QUATRIÈME PARTIE LA GUERRE D'ALGÉRIE Chapitre I - L'insurrection algérienne et la réaction française sous la IVe République Chapitre II - Du " 13 mai " aux accords d'Évian CINQUIÈME PARTIE L'ALGÉRIE INDÉPENDANTE Bibliographie

  • Une histoire de la France coloniale ? Pour quoi faire ? Pour compléter les histoires de la France rurale, de la France citadine, de la France religieuse? Pour renouveler l'histoire des colonies françaises écrite selon la mode des années 1930 ? Pour écrire enfin une histoire scientifique à partir des documents d'archives et des recherches universitaires récentes ? Ce livre, rédigé par une équipe de professeurs d'université spécialistes de l'histoire coloniale moderne et contemporaine, se veut une histoire qui soit autre chose qu'un naïf récit d'épopée ou un catalogue d'abominations colonialistes.
    Il apporte des réponses précises aux questions les plus difficiles : pourquoi la France a-t-elle, inlassablement, pendant cinq siècles, été tentée par l'aventure outre-mer et retenue par l'entreprise coloniale ? Quelles furent les motivations successives des acteurs anciens et des décideurs modernes ? Doit-on croire que les mobiles économiques, ou patriotiques, ou religieux, ou diplomatiques furent essentiels ? L'opinion française fut-elle enthousiaste, réservée ou indifférente ? L'imaginaire social, le goût de l'exotisme, l'attrait de la puissance et de la gloire ont-ils joué un rôle appréciable ? Sur ces questions : le rôle de l'Empire, le jeu politique, le processus de la décolonisation, les auteurs ont fait le point, de manière neuve et impartiale, cernant les réalités multiples d'un concept dont il était nécessaire de ressusciter la richesse.

  • L'Afrique noire française

    ,

    • Cnrs
    • 12 Février 2015

    Comment quinze États d'Afrique noire francophone ont-ils accédé en l'espace de quelques mois - autour de 1960 - à la souveraineté internationale ?
    Cette brusque accélération de l'histoire pose de nombreuses questions, notamment celles du rôle des élites et des peuples africains dans le contexte politique, économique et culturel mondial. Une cinquantaine d'historiens et de juristes de divers pays apportent sur ces sujets des réponses claires, à partir d'archives françaises et étrangères. Ainsi comprend-on pourquoi les milieux politiques français, qui considéraient le mot d'indépendance comme un tabou, finirent par s'y rallier ; pourquoi le panafricanisme sincère de N'Krumah ou tactique du FLN algérien échoua ; pourquoi la Communauté créée en 1958 par le général de Gaulle se défit si peu de mois après avoir été construite, tandis que la coopération se révéla une politique d'avenir. Alors que les images de violence et de tragédie sont encore trop souvent liées à la décolonisation, ce vaste panorama nous montre que le « soleil des indépendances » ne se lève pas nécessairement sur des champs de ruines.

  • En bref 50 ans après les indépendances africaines, la réédition en poche du meilleur ouvrage sur cette brusque accélération de l'histoire.
    Le livre Indépendance. Mot longtemps tabou dans les milieux coloniaux français. Mot devenu réalité pour les pays d'Afrique noire au tournant des années 1960, sous l'impulsion du général de Gaulle et des forces autochtones qui, par le biais des relais locaux - partis fédéraux, mouvements associatifs, corporatifs, de jeunesse, élites politiques - ont contribué à cristalliser le désir d'émancipation. Voici la somme exhaustive sur l'accession de ces quinze Etats d'Afrique à la souveraineté nationale.
    Comment Léon Mba a-t-il conduit le Gabon à l'indépendance ? Le nationalisme congolais était-il uniquement dirigé contre la France ? Quelle fut la stratégie de Philibert Tsiranana, élu premier président de la République autonome malgache en 1960 ? Comment expliquer l'échec de la Communauté française, créée par de Gaulle en 1958 ? Pourquoi la Coopération s'est-elle ensuite finalement révélée une politique d'avenir ?
    En répondant à ces questions, et à beaucoup d'autres, les contributeurs de ce livre nous montrent que les indépendances ont entraîné non seulement une mutation des relations entre la France et ses anciennes colonies, mais aussi des transformations dans les relations franco-britanniques et une redéfinition des rapports internationaux en Afrique même. Alors que les images de violence et de tragédie sont encore trop souvent liées à la décolonisation, ce panorama sans équivalent nous rappelle que le " soleil des indépendances " ne se lève pas nécessairement sur des champs de ruines.
    L'auteur Charles-Robert Ageron (†), historien, est l'un des grands spécialistes de la question coloniale. Professeur émérite à l'université de Provence, Marc Michel a publié de nombreux travaux sur l'histoire africaine.
    Arguments - 50e anniversaire des indépendances africaines.
    - Usuel/étudiants.

empty