Nous n'avons jamais été modernes

À propos

Pollution des rivières, embryons congelés, virus du sida, trou d'ozone, robots à capteurs... : ces " objets " étranges qui envahissent notre monde relèvent-ils de la nature ou de la culture ? Comment les comprendre ? Jusqu'ici, les choses étaient simples : aux scientifiques la gestion de la nature, aux politiques celle de la société. Mais ce traditionnel partage des tâches devient de plus en plus impuissant à rendre compte de la prolifération des " hybrides ". D'où le sentiment d'effroi qu'ils procurent, et que ne parviennent pas à apaiser les philosophes contemporains, qu'ils soient antimodernes, postmodernes ou éthiciens. Et si nous avions fait fausse route ? En fait, notre société " moderne " n'a jamais fonctionné conformément au grand partage qui fonde son système de représentation du monde : celui qui oppose radicalement la nature d'un côté, la culture de l'autre. Dans la pratique, en effet, les modernes n'ont cessé de créer des objets hybrides, qui relèvent de l'une comme de l'autre, et qu'ils se refusent à penser. Nous n'avons donc jamais été vraiment modernes, et c'est ce paradigme fondateur qu'il nous faut remettre en cause aujourd'hui pour comprendre notre monde.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

  • EAN

    9782707178848

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    157 Pages

  • Poids

    1 856 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Bruno Latour

Bruno Latour est professeur à Sciences Po, où il développe avec ses collègues les « humanités scientifiques ». Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'anthropologie du monde moderne. La plupart de ses ouvrages en français sont publiés à La Découverte dont, très récemment, Enquête sur les modes d'existence. Une anthropologie des Modernes (2012) et une nouvelle édition de SJubiler ou les tourments de la parole religieuse (Les Empêcheurs de penser en rond/La Découverte, 2013). 

empty