Il faut que je vous apprenne jusqu'à mes songes ; correspondance

À propos

Pour la première fois réunies dans un recueil, les lettres de La Fontaine nous permettent de découvrir une autre facette du célèbre auteur des Fables. Cette correspondance oubliée constitue un véritable trésor où le style virtuose de La Fontaine fait des merveilles.Depuis quatre cents ans, les Fables de La Fontaine émerveillent. D'éminents spécialistes les analysent en tout sens. Mais qui était vraiment La Fontaine ? Nous ne connaissons pas toutes les facettes du génie champenois. Il manque un éclairage plus personnel, des traits intimes précieusement révélés.
Les quelques lettres qui nous restent de lui, moins d'une cinquantaine, sont éclairantes. Elles fourmillent de détails cocasses que l'on découvre dans celles adressées à son épouse lorsqu'il partit en aventure jusqu'à... Limoges, ou encore à son ami Maucroix au seuil de sa vie, à son mécène Fouquet si cruellement frappé par Louis XIV, au prince de Conti, au duc de Vendôme ou à son oncle Jannart.
La Fontaine ne dissimulait rien, ni ses peurs, ni ses doutes, ni sa paresse savamment entretenue, ni ses amours plus platoniques que réelles.
Ces lettres, si peu connues, sont un chemin que nous faisons à côté de lui : il nous parle à coeur ouvert, à travers ses amis, avec la même grâce, la même virtuosité de style qu'il développe dans ses extraordinaires fables.



Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Période moderne (< 1799)

  • EAN

    9782368908075

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    906 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean de La Fontaine

Né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry, Jean de La Fontaine fait des études de droit à Paris où il fréquente les milieux littéraires et commence à écrire. Il devient le protégé de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances,
jusqu'à sa chute en 1661. Ami de Racine et Molière, La Fontaine publie les Contes et nouvelles en vers, puis en 1668 les Fables choisies mises en vers, dédiées au duc de Bourgogne, dauphin de France. Jean de La Fontaine meurten avril 1695.

empty