Construire l'ennemi et autres écrits occasionnels

Traduction MYRIEM BOUZAHER  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Suite à une conversation dans un taxi new-yorkais avec un chauffeur pakistanais qui ne comprend pas qu'un pays puisse exister sans ennemis, Umberto Eco s'interroge. Après avoir constaté les ravages d'idéologies totalitaires telles que le nazisme ou le fascisme, la société actuelle ressent-elle la nécessité de se définir par rapport à un ennemi et de le diaboliser ? Les Etats renonceraient-ils, aujourd'hui, à l'opportunité de créer de nouveaux boucs émissaires pour renforcer le sentiment d'identité nationale et leur pouvoir ?Puis, à l'occasion de conférences ou d'essais à thèmes qui amusent autant celui qui parle que celui qui écoute, et qui sont, en somme, des exercices de rhétorique baroque, l'auteur aborde avec jubilation des sujets variés : l'idée de l'absolu, la tragédie d'Anna Karenine, la poétique de l'excès chez Victor Hugo, les divertissements inspirés par les almanachs, « Parlez-moi d'amour », etc.Le grand érudit qu'est Umberto Eco traite dans ces « écrits occasionnels » de questions qui l'intriguent et le passionnent, sans jamais oublier d'amuser son lecteur.  



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782246784883

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Umberto Eco

Umberto Eco, est né dans le Piémont. Il a fait des études de philosophie et soutenu une thèse sur L'esthétique chez Thomas d'Aquin.
En tant qu'universitaire, il a travaillé sur l'esthétique médiévale et la communication visuelle. Par la suite il se spécialise en sémiotique (étude des signes, de la langue et de ses non-dits, symboles, attitudes et limites de l'interprétation).
Umberto Eco est titulaire de la chaire de sémiotique de l'Université de Bologne . Il a également enseigné à Paris au Collège de France, ainsi qu'à l'Ecole Normale Supérieure.
Il a travaillé comme journaliste à la RAI et chroniqueur hebdomadaire à l'Expresso.
En 1980 il fait ses débuts dans la fiction avec Le nom de la rose.

empty