Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

ZWEIG, Arnold

[ALLEMAGNE] (Glogau, Silésie, 1887 – Berlin-Est, 1968). Marqué par la Première Guerre mondiale et par la montée de l’antisémitisme, il s’est beaucoup engagé dans le pacifisme et le sionisme. Après avoir séjourné en Palestine (sous occupation britannique), il s’installe à Berlin-Est où nombre de points de vue sur des sujets de société le mettent de plus en plus en désaccord avec le régime communisme. Auteur d'une quarantaine de livres.

 

 

 

 

POLARS & Co (traduits en français)

 

ISBN [FICHE LIVRE]Un Meurtre à Jérusalem. L’Affaire De Vriendt (De Vriendt Kehrt Heim, Berlin, Kiepenheuer, 1932) roman, traduit de l’allemand par Roland Hartmann ; préface de Pierre Béhar. Paris, Desjonquères, 1999, 224 pages, 21 €

 

Jérusalem, juin 1929. Le membre le plus éminent de la communauté juive orthodoxe, l’écrivain Isaac Joseph De Vriendt, est assassiné en pleine rue par un inconnu. Ce meurtre déclenche de violents affrontements entre les communautés arabe et juive ; tous croient que le meurtrier appartient à la famille d’un jeune Arabe avec lequel De Vriendt entretenait des relations illicites. Le chef des renseignements britanniques en Palestine, ami de la victime, mène l’enquête. Ses investigations, qui font découvrir les multiples facettes de la ville de Jérusalem, l’amènent à rechercher le coupable plutôt parmi les jeunes sionistes laïques, alors farouches adversaires de tout compromis avec la population arabe. S’inspirant d’événements réels auxquels il donne la dimension d’un mythe, l’auteur fait revivre tout l’univers politique et religieux des années qui ont précédé la fondation de l’État d’Israël. Roman exceptionnel, car au-dessus des partis, d’une situation exceptionnelle. Un meurtre à Jérusalem est aussi un témoignage de premier ordre sur les contradictions fondamentales dont allaient sortir les conflits qui se déroulent sous nos yeux. (Présentation de l’éditeur)

 

 

 

 

DU MÊME AUTEUR

 

Sortilèges à Palerme (Der Spiegel des grossen Kaisers, 1926), trad. Jacques Legrand ; préface de Pierre Béhar. Paris, Desjonquères, 2000, 128 p., 13.50 €

 

Le Cas du sergent Grischa (Der Streit um den Sergeanten Grischa, 1927), roman, trad. Maurice Rémon. Paris, Albin Michel, 1930, 380 p., épuisé.

 

L’Éducation héroïque devant Verdun (Erziehung vor Verdun, 1935), roman, trad. Blaise Briod. Paris, Plon, « Feux croisés », 1938, 2 vol., n°60, II-268 p. et n°61, 272 p., épuisé / sous le titre Éducation à Verdun, notes et postface d’Eva Kaufmann, trad. par Christian Muguet. Paris, Bartillat, 2014, 450 p., 22 €

 

La Hache de Wandsbek (Das Beil von Wandsbek, 1943 (en hébreu) ; 1947 (en allemand), roman, trad. Blanche Gidon. Paris, Calmann-Lévy, 1950, 2 vol., épuisé.

 

— Sigmund Freud, Arnold Zweig, Correspondance, 1927-1939, publiée par les soins d’Ernst L. Freud ; trad. Luc Weibel avec la collaboration de Jean-Claude Gehrig ; préface de Marthe Robert. Paris, Gallimard, « Connaissance de l’inconscient », 20, 1973, 234 p., épuisé.

 

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >