Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

RAAB, Thomas

[AUTRICHE] (Vienne, 1970). Auteur-compositeur et chanteur, en 2007, il publie avec Metzger sort de son trou, le premier opus d’une série policière dont le héros, Willibald A. Metzger, est restaurateur de meubles anciens et enquêteur à ses heures.

 

 

 

 

BIBLIO (Krimis). Série Willibald Adrian Metzger : Der Metzger muss nachsitzen / Metzger sort de son trou (2007) ; Der Metzger sieht rot / Metzger voit rouge (2008) ; Der Metzger geht fremd (2009) ; Der Metzger holt den Teufel (2010) ; Der Metzger bricht das Eis (2012) ; Der Metzger kommt ins Paradies (2013) ; Stil. Chronik eines Mörders (2015).

 

 

 

 

POLARS & Co (traduits en français)

 

ISBN — Metzger sort de son trou. Série Willibald Adrian Metzger (Der Metzger muss nachsitzen, Graz, Autriche, Leykam Verlag, 2007), roman, traduit de l’allemand par Corinna Gepner. Paris, Carnets Nord, 2013, 312 pages, 19 €

 

Willibald Adrian Metzger, restaurateur de meubles anciens, n’a pas vraiment le profil du héros. Il ne boit pas de café, s’évanouit quand il sent de la fumée de cigarette, n’a ni voiture ni téléphone portable et a un faible pour les femmes plus âgées. Moqué pour son nom de famille (le « charcutier ») et pour sa timidité, il traverse la vie pour ainsi dire enfermé dans son atelier avec sa bouteille de rouge. Pourtant lorsqu’en traversant un parc enneigé, il tombe sur le cadavre d’un homme éborgné, le pacifique Willibald n’a d’autre choix que de se mettre à enquêter, d’autant que la victime ne lui est pas inconnue : Felix Dobermann, son bourreau du temps de la cour de récré. Mais le cadavre disparaît comme par enchantement, la police devient suspicieuse, et les indices apparaissent mystérieusement autour de Metzger… Willibald « le charcutier » va devoir mettre les mains dans le cambouis et retourner sur les bancs de l’école pour élucider ce meurtre – et, en passant, retrouver son premier béguin, Danjela, une Croate experte en crochetage de serrures, concierge de profession, flanquée de son chien Edgar et dotée d’un accent à couper au couteau. ( Présentation de l’éditeur)

 

 

 

 

ISBN [FICHE LIVRE]Metzger voit rouge. Série Willibald Adrian Metzger (Der Metzger sieht rot, Graz, Autriche, Leykam Verlag, 2008), roman, traduit de l’allemand par Corinna Gepner. Paris, Carnets Nord, 2014, 370 pages, 19 €

 

Quand un joueur de foot s’écroule, raide mort, sur le terrain au beau milieu d’un match, que faut-il en conclure ? Dopage, surmenage physique ? Mais quand ce même joueur a été, auparavant, copieusement insulté par les supporters de l’équipe adverse comme de la sienne, à cause de sa couleur de peau, d’autres pistes peuvent être envisagées. Dans ce deuxième opus de la série, nous retrouvons le restaurateur de meubles anciens – et enquêteur à ses heures – Willibald A. Metzger, qui ne s’est pas départi de son humour noir, de ses réflexions philosophiques, ni de son sens aigu de l’observation. Il mène aujourd’hui une relation paisible avec son amour de jeunesse, la concierge croate Danjela Djurkovic, et son chien Edgar. C’est avec elle d’ailleurs que Willibald assiste au match fatidique, et devient témoin de la violence et du racisme qui s’emparent des gradins. Danjela, piquée dans sa curiosité, décide de mener l’enquête, vite suivie par Willibald devant définitivement abandonner buffets Biedermeier et commodes du XVIIIe à vingt-six tiroirs… (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >