LE TRAVAIL A MORT, AU TEMPS DU CAPITALISME ABSOLU