NOTE SUR LA SUPPRESSION GENERALE DES PARTIS POLITIQUES