Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

COUPERUS, Louis

[N] (La Haye, 1863 ? De Steeg en Gueldre, 1923). Issu d'une famille de hauts fonctionnaires coloniaux, il vécut une partie de sa jeunesse dans les Indes néerlandaises. Collaborateur de Groot Nederland, il fut l'unique représentant du symbolisme décadent aux Pays-Bas. Outre des nouvelles d'inspiration symboliques, des romans historiques et des récits de voyages, son ?uvre narrative se compose de remarquables romans naturalistes, qui mettent en scène la haute société de La Haye Eline Vere, 1888 ; Noodlot [Fatalité], 1890 ; Der boeken der kleine zielen [Les livres des petites âmes], 1901-1903) ou celle des Indes néerlandaises (Vieilles gens et choses qui passent, 1906).

ANTHOLOGIES / REVUES : ? Poèmes dans Poètes néerlandais, A. Lemerre, 1904 ? « Fleurs de nuits » (Nachtbloemen), traduit du néerlandais par Knopf, dans la Revue des revues, 11 iuin 1894 ? « Petites énigmes » (Kleine raadsels, extrait de Eene illuzie [Une illusion], 1892), traduit du néerlandais par Georges Khnopff, dans L'Ermitage, [Paris], janvier-févier 1900 ? « Vivier et cascade » (Vijver met karpers en waterval), extrait de Het snoer der ontferming [Le collier de la miséricorde] (1924), traduit du néerlandais et présenté par Paul Eyquem, dans Les Nouvelles littéraires, [Paris], 16 juin 1923 ? extrait du roman Vieilles gens et choses qui passent (1906), traduit du néerlandais par Henri Plard et du roman Iskander (1920), traduit du néerlandais par J. M. Delcourt, dans Anthologie de la prose néerlandaise. Pays-Bas II, Aubier, 1972 ? « La lorgnette », nouvelle traduite du néerlandais par Willy Devos, dans Septentrion V-2, 1976 ? « Les Éventails » (De waaiers), nouvelle traduite du néerlandais par Daniel Cunin, [Amsterdam], 1993 ? « Le deuxième regard », nouvelle traduite du néerlandais par Daniel Cunin, dans Passeport 8, 2002.

? Majesté (Majesteit, 1893), roman traduit du néerlandais par L. B. , précédé d'une étude de Maurice Spronck : « Un romancier hollandais. M. Louis Couperus ». [Paris], Éditions Plon, 1898, XXIII-284 p., épuisé.

? Paix universelle (Wereldvrede, 1895), roman traduit du néerlandais par L. B. [Paris], Éditions Plon, 1899, 264 p., épuisé.

? Le Cheval ailé (Psyche, 1898), traduit du néerlandais par J. Barbier, préface de Julien Benda. [Paris], Éditions du Monde nouveau, 1923, 192 p., épuisé.

? Psyché, suivi de  Fidessa. Contes et légendes littéraires (Pyche, 1898 : Fidessa, 1899), traduit du néerlandais par David Goldberg, introduction de Gilbert Van De Louw. [Villeneuve d?Ascq], Presses universitaires du Septentrion, « Lettres et civilisations des Flandres et des Pays-Bas », 2002, 172 p., 19.95 ?.

? La Force des ténèbres (De stille kracht, 1900), roman traduit du néerlandais par Selinde Margueron, préface de Philippe Noble. [Paris], Éditions du Sorbier, 1986, 304 p., épuisé.

? Vieilles gens et choses qui passent (Van oude menschen, de dingen die voorbijgaan, 1906), roman traduit du néerlandais par S. Roosenburg. [Paris], Éditions Universitaires, « Pays-Bas/Flandres », 1972, 326 p., épuisé.

BIBLIOGRAPHIE : Adrienne Lautère, L?Âme latine de M. Louis Couperus, romancier hollandais, [Paris], Éditions du Monde nouveau, s.d. ? Marc Galle, « Louis Couperus en France », traduit du néerlandais par Willy Devos, dans Septentrion V-2, 1976 ? Luc Dirikx, « Louis Couperus et la France », traduit du néerlandais par Chantal Gerniers, dans Septentrion XXV-1, 1996 ? Marjan Krafft-Groot, « Louis Couperus », dans Germanica n° 19, 1996.

FILMOGRAPHIE : Eline Vere (Pays-Bas/Belgique, 1991), film de Harry Kümel, d?après le roman homonyme (1889), avec Thom Hoffman, Marianne Basler, Aurore Clement, Michael York.

 


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >