Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

O’FAOLAIN, Julia

 

[IRLANDE] (Londres, 1932). Fille des écrivains Sean et Eileen O’Faolain, auteur de livres pour enfants (1900-1988). Après des études à l’University College, à Dublin, à l’Université de Rome et à la Sorbonne, elle enseigne les langues et travaille comme interprète et traductrice. Elle vit entre Londres et Los Angeles, où travaille son mari, l’historien Lauro Martines, avec lequel elle a écrit Not in God’s Image. Women in History from Greeks to the Victorians (1973). Outre des traductions de l’italien, elle a publié des recueils de nouvelles (We Might See Sights and Other Stories, 1968 ; Man in the Cellar, 1974 ; Melancholy Baby, 1978 ; Daughters of Passion, 1982) et plusieurs romans (Godded and Codded, 1970, publié aux États-Unis sous le titre Three Lovers, 1971 ; Women in the Wall, 1975 ; Les Gens sans terre, 1980 ; The Obedient Wife, 1982 ; The Irish Signora, 1984 ; The Judas Cloth, 1992).

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* « Première conjugaison », nouvelle traduite de l’anglais par Sylvianne Troadec, dans Anthologie de nouvelles irlandaises (Publications de l’Université de Caen, 1987).

 

LIVRE (Traduction)

[FICHE LIVRE]Les Gens sans terre (No Country for Young Men, 1980), roman, traduit de l’anglais par Jacques Georgel. [Paris], Éditions Phébus, « D’aujourd’hui. Étranger », 1995, 430 pages.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook