Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

O’BRIEN, Fitz-James

 

[IRLANDE] (Comté de Cork, 1828 – Cumberland, Maryland, États-Unis, 1862). [Michael] Fitz-James [de Courcy] O’Brien. Fils d’avocat. Après des études à l’université de Dublin, collabore à de nombreuses publications irlandaises et anglaises. Après avoir dilapidé son héritage à Londres, il émigre en 1851 à New York, où il mène de front une joyeuse vie de bohème et une prolifique carrière de journaliste, de nouvelliste, de poète et d’auteur dramatique (A Gentleman From Ireland, 1854), avant de mourir des suites de ses blessures durant la guerre de Sécession où il s’était engagé dans l’armée de l’Union. Réunis en volume longtemps après sa mort, ses étonnants récits fantastiques en font à la fois l’héritier d’Edgar A. Poe et le précurseur de la science-fiction (The Poems and Stories of Fitz-James O’Brien et The Diamon Lens and Other Stories, 1881-82). De « La lentille de diamant » où un jeune homme tombe follement amoureux d’une jeune fille appartenant à un monde infinitésimal, découvert dans une goutte d’eau grâce à un microscope jusqu’à « La chambre perdue » qui aborde la thématique de l’objet effacé de l’espace en passant par l’être invisible et pourtant parfaitement tangible de « Qu’était-ce ? » et les automates sadiques qui préfigurent les robots du « Forgeur de merveilles ».

 

ANTHOLOGIES / REVUES

* Traductions dans toutes les anthologies fantastiques.

* « Voir le monde » (Seeing the World, 1857), traduit de l’anglais par Claude Fierode, dans LIrlande fantastique (Terre de Brume, 2002).

 

ÉDITIONS FRANÇAISES

Qu’était-ce ? et autres récits, traduit de l’anglais par Jacques Papy, préface de Henri Parisot, couverture de Max Ernst. [Paris], Éditions Robert Marin, « L’envers du miroir », 1950, 240 pages, épuisé. (Cette édition à fait l’objet d’une couverture de relais et a été remise en vente par les Éditions Le Terrain Vague, 1964, épuisé).

* Réédition :

Qu’était-ce ? [Paris], Néo (Nouvelles éditions Oswald), « Fantastique. Science-fiction. Aventures », 1980, 182 pages, épuisé.

* Réédition sous le titre

La Chambre perdue et autres récits. [Paris], Éditions de L’Herne, « Les Livres noirs », 1980, 272 pages.

[Contient : « Le bohémien » (The Bohemian, 1855) ; « Le pot de tulipes » (The Pot of Tulip, 1855) ; « La lentille de diamant » (The Diamond Lens, 1858) ;» La chambre perdue » (The Lost Room, 1858) ; « Qu’était-ce ? » (What Was It ? A Mystery, 1859) ; « Le forgeur de merveilles » (The Wondersmith, 1859)].

 

[FICHE LIVRE]Qu’était-ce (What Was It ? A Mystery, 1859), nouvelle, traduite de l’anglais par Richard Scholar et Guillaume Pigeard de Gurbert, lecture de Guillaume Pigeard de Gurbert. [Arles], Éditions Actes Sud, « Babel. Les fantastiques », 1998, 48 pages.

 

[FICHE LIVRE]Le Forgeur de merveilles et autres nouvelles, traduites de l’anglais par Jacques Papy et Claude Fierobe. [Rennes], Éditions Terre de brume, « Terres fantastiques », 2003, 224 pages.

Rêves et cauchemars, fantômes ricanants, créatures animées ou invisibles, mondes microscopiques, l’œuvre de Fitz-James O’Brien met en scène les grands thèmes classiques de la littérature fantastique. Son univers macabre et merveilleux, a non seulement marqué l’histoire de la littérature fantastique, mais a également inspiré les plus grands : Ambrose Bierce, H.G. Wells, Francis Marion Crawford, Abraham Merritt – et même Maupassant ! Disparu prématurément, Filz-James O’Brien est l’un des piliers de la littérature fantastique américaine du XIXe siècle au même titre qu’Edgar Allan Poe ou Nathaniel Hawthorne. Sa gloire littéraire – posthume – a tardé à franchir l’Alantique et c’est à partir des années 1950, sous l’impulsion d’Edmond Jaloux et du milieu surréaliste, que quelques contes de Fitz-James O’Brien sont traduits et appréciés du public français. La présente édition regroupe tous les textes connus dans une traduction révisée à partir des parutions originales en périodiques, et ajoute deux textes inédits (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >