Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

PEPPER, Andrew

 

[IRLANDE] (1969). Romancier : Série Pyke Mystery 1. Les Derniers jours de Newgate (2006), 2. The Revenge of Captain Paine (2007), 3. Kill-devil and Water (2008), 4. The Detective Bureau / The Detective Branch (2010), 5. Bloody Winter (2011) et essayiste (The Contemporary American Crime Novel. Race, Ethnicity, Gender, Class, 2000), Andrew Pepper vit à Belfast où il enseigne l’anglais à la Queen’s University.

 

LIVRE (Traduction)

[FICHE LIVRE] Les Derniers jours de Newgate (The Last Days of Newgate, 2006). Série Pyke 1, roman, traduit de l’anglais par. [Paris], Éditions Rivages, 2010, 400 pages.

En 1829, la police métropolitaine n’existe pas encore à Londres. Les affaires criminelles sont confiées à des hommes à la moralité douteuse, qui se distinguent parfois peu des malfaiteurs qu’ils traquent. Pyke est l’un de ces hommes qu’on appelle « Bow Street Runners ». Il est aussi au service d’un aristocrate influent, lord Edmonton. Ce dernier lui demande d’enquêter sur un détournement de fonds dont a été victime l’une des banques de son frère et de lui livrer le coupable. Alors qu’il piste le suspect dans les ruelles mal famées du quartier de St Giles, Pyke tombe sur une scène d’horreur: un couple et son bébé sauvagement assassinés. Ce triple meurtre semble lié aux conflits religieux qui déchirent le pays. Le ministre de l’Intérieur s’en alarme et Pyke se retrouve chargé d’éclaircir cette affaire. Ce qu’il va découvrir lui vaut de tomber dans un guet-apens et, de chasseur, le voici devenu gibier. Il va devoir se défendre par tous les moyens. (Présentation de léditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de septembre, déjà nettement en retrait par rapport aux années précédentes. Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières et consacrées.

    6 janvier 2020

    >> Lire la suite

Facebook