Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

POWER, Lady Marguerite Blessington

 

[IRLANDE] (Knockbrit, comté de Tipperary, 1789 – 1849). Après son mariage avec Charles Gardiner, comte de Blessington, elle a beaucoup vécu en Europe. Outre l’ouvrage inspiré par son amitié avec lord Byron, elle a publié de nombreux romans dont deux sont situés en Irlande (The Repealers, or Grace Cassidy, 1833 ; Country Quarters, 1850), ainsi que plusieurs volumes de souvenirs sur sa vie mondaine (The Confessions of an Elderly Lady, 1838 ; The Idler in Italy, 1850).

 

LIVRES (Traductions)

Conversations de Lord Byron avec la comtesse de Blessington. Pour faire suite aux Mémoires publiés par Thomas Moore (Journal of Conversations with Lord Byron, 1834), traduit de l’anglais par Charles M. Le Tellier. [Paris], H. Fournier jeune, 1832, XVIII-380 pages, épuisé.

 

Maximes, pensées et réflexions (Desultory Thoughts and Reflexions), traduit de l’anglais par Louis-Xavier Eyma. [Paris], Librairie universelle, 1840, VIII-84 pages, épuisé.




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Proust, toujours vivant

    On n’en finit jamais avec Proust. “A la recherche du temps perdu” continue de susciter de nombreux commentaires et interprétations comme si cette oeuvre majeure de la littérature était inépuisable et d’une inlassable modernité. A l’occasion du centenaire du prix Goncourt attribué à “A l’ombre des jeunes filles en fleurs” en Décembre 1919, plusieurs publications témoignent de cette passion sans cesse renouvelée pour la cathédrale proustienne.

    13 juin 2019

    >> Lire la suite

Facebook